Utiliser le marc de café comme fertilisant

Folkert Siemens Folkert Siemens

En moyenne, chaque Allemand consomme 7,2 kilos de grains de café chaque année. Le plus souvent, le marc de café atterrit dans les ordures ménagères ou sur le compost. Mais on peut aussi l’utiliser directement comme fertilisant pour les plantes du jardin.

Le marc de café est souvent sous-estimé comme engrais naturel, car - pour un produit de départ purement végétal - il contient en comparaison beaucoup d’azote. La teneur en protéines riche en azote, en soufre et en phosphore des grains de café crus s’élève à un remarquable 11%. Certes les protéines végétales sont entièrement décomposées par le processus de torréfaction car elles ne résistent pas à la chaleur, mais les nutriments végétaux cités restent en grande partie dans les produits de décomposition. Lorsqu’il est ensuite infusé, seule une faible partie des nutriments végétaux également est éliminée. L’infusion donne naissance de plus à des acides humiques - c’est pourquoi, contrairement aux grains de café fraîchement récoltés, le marc de café a un pH légèrement acide.

Fertiliser les plantes avec du café: L’essentiel en résumé

Le marc de café convient de préférence pour fertiliser les plantes qui aiment les sols acides, humifères. C’est le cas par exemple des hortensias, rhododendrons et myrtilles. Le marc de café est incorporé peu profondément dans le sol ou recouvert d’un peu de paillis. Pour les plantes d’intérieur, il est possible d’utiliser du café froid, dilué avec de l’eau.

Comment peut-on fertiliser des plantes avec du marc de café?

Si vous voulez utiliser votre marc de café comme fertilisant, commencez par le collecter car aller au jardin répandre autour des plantes le contenu de chaque filtre à café utilisé ne vaut pas la peine. Au lieu de cela, collectez le marc de café dans un seau, dans un endroit aéré, sec. Suspendez de préférence une passoire à fines mailles dans laquelle le marc de café frais peut sécher rapidement pour qu’il ne se mette pas à moisir.

Lorsque vous avez amassé une quantité importante, disséminez quelques poignées de cette poudre sèche au pied de la plante. Le marc de café acidifie le sol légèrement, en outre il enrichit la terre d’humus. C’est pourquoi, il convient de préférence pour fertiliser les plantes qui préfèrent les sols humifères, acides. C’est le cas par exemple des hortensias, rhododendrons et myrtilles. Important: incorporez le marc de café peu profondément dans le sol ou couvrez-le avec un peu de paillis - s’il reste simplement à la surface de la terre, il se décompose très lentement et son effet fertilisant est presque négligeable.

Conseil: avec les fleurs de balcon et autres plantes en pot, vous pouvez mélanger quelques poignées au terreau avant le rempotage pour l’enrichir de nutriments et oligoéléments supplémentaires.

Composter le marc de café

Vous pouvez aussi utiliser votre marc de café indirectement comme fertilisant pour le jardin en le compostant d’abord. Répartissez simplement la poudre humide à la surface de votre tas de compost. Vous pouvez composter aussi le filtre, mais videz d’abord le marc de café - sinon il se mettra à moisir légèrement.

Marc de café frais

Pour composter le marc de café, videz la poudre du filtre

Café froid pour plantes d’intérieur

Il n’est pas recommandé d’utiliser le marc de café comme fertilisant pour les plantes d’intérieur, car la poudre ne se décompose pas presque pas sur la motte de terre et se met tôt ou tard à moisir. Mais, le café noir, froid, de la cafetière convient comme engrais gratuit. Diluez-le simplement dans une proportion de 1 pour 1 et arrosez-en vos plantes d’intérieur, plantes en bac et jardinières. Il faut le doser très modérément dans le cas des plantes d’intérieur surtout - n’utilisez pas plus d’une demi-tasse de café dilué par plante et par semaine, sinon la motte de terre risque de trop s’acidifier et les plantes de ne plus pousser correctement.

Le café comme produit phytosanitaire naturel

Il y a quelques années, le magazine Nature a rapporté qu’une solution de caféine à 2% avait été utilisée avec succès à Hawaï pour lutter contre les limaces. Une fois la première vague d’euphorie retombée, le désenchantement se répandit rapidement chez les jardiniers amateurs: en effet, il faut presque 200 grammes de poudre pour fabriquer une tasse de café anti-limaces à haute concentration - une solution un peu coûteuse. De plus, la caféine est certes un produit phytosanitaire organique, mais fortement toxique. En concentration aussi élevée, elle doit tuer aussi de nombreux autres organismes vivants.

Un café normalement fort, dilué à 1:1 avec de l’eau agit néanmoins contre les mouches du terreau sur les plantes d’intérieur, car la caféine contenue est toxique pour les larves vivant dans la motte de terre. De plus, la solution au café peut s’utiliser avec un vaporisateur pour lutter contre les pucerons.

Comment avez-vous trouvé cet article?