Sujets

Thrips

Les thrips sont des parasites qui se trouvent principalement sur les plantes d'intérieur. En cas d'infestation, des marques de succion argentées apparaissent sur la face supérieure de la feuille. Découvrez ici comment vous pouvez reconnaître et combattre ces petites bêtes à un stade précoce.

Détecter une infestation de thrips à un stade précoce

Les thrips (Thysanoptera) appartiennent à un ordre d'insectes qui compte environ 5 500 espèces dans le monde. Ils se nourrissent de la sève cellulaire des plantes et percent la surface des feuilles avec leurs mandibules distinctives. Ces insectes, également appelés bêtes d’orage ou bêtes d’août, sont capables de gonfler les extrémités de leurs pattes, qui ressemblent à des lobes, afin d'avoir une meilleure prise sur la surface lisse des feuilles. Comme ces animaux de couleur brun foncé et d'une taille de un à trois millimètres sont à peine visibles à l'œil nu, l’infestation est généralement détectée assez tard.

Ce n'est qu’en grands rassemblements que l'on peut repérer ces nuisibles partiellement ailés, et leurs larves blanches à vert clair sur la face inférieure des feuilles. Leurs traces sont alors déjà clairement visibles: l'air pénètre à l'intérieur des cellules de la plante par les blessures des feuilles. Les zones affectées commencent à briller d'un blanc argenté. En cas de forte infestation de thrips, les plantes d'intérieur réagissent également par des perturbations considérables de leur croissance. Les petites crottes brunes et les pousses estropiées permettent aussi de découvrir rapidement les parasites. Si elle n'est pas traitée, une population de thrips peut causer d'énormes dégâts à la plante hôte et, dans le pire des cas, l'affaiblir au point de la tuer.

Plantes en danger

Les plantes d'intérieur telles que les orchidées, les cordylines, les delphiniums et les cyclamens sont particulièrement vulnérables aux thrips. Mais la passiflore, le gommier, la langue de feu et le gloxinia sont, eux aussi, vulnérables à l’infestation. Le thrips peut également apparaître dans la serre sur diverses plantes telles que les concombres.

Thrips sur les orchidées du genre Cymbidium

Les orchidées du genre Cymbidium sont considérées comme particulièrement sensibles au thrips.

Mesures préventives

Les thrips se sentent particulièrement à l'aise dans une chaleur sèche. Par conséquent, vérifiez que vos plantes ne sont pas infestées en été et au début de la période de chauffage. La plupart du temps, les petits insectes restent sur la face inférieure des feuilles des plantes d'intérieur, car ils peuvent facilement s'y percher, grâce à leurs pattes gonflables mentionnées ci-dessus. Arrosez régulièrement les plantes d'intérieur avec de l'eau de pluie sans calcaire. Pour contrer la sécheresse de l'air de chauffage, il est conseillé de placer des récipients contenant de l'eau près des radiateurs. De larges soucoupes remplies d'eau sous les pots augmentent également l'humidité autour de la plante. Pour ne pas affaiblir encore plus les plantes d'intérieur, il faut à tout prix éviter l'engorgement. L'huile de neem, qui est extraite des graines du margousier, a un très bon effet préventif contre les thrips. Tamponnez les pousses des plantes avec un coton-tige imbibé d'huile de neem.

Lutter contre les thrips sur les plantes d'intérieur

Avant de commencer un traitement particulier, il faut mettre à part les plantes infestées. De cette manière, vous évitez non seulement une propagation rapide du thrips, mais vous pouvez également prendre des mesures plus ciblées contre l'infestation. Le moyen le plus efficace de lutter contre les thrips est de doucher la plante d'intérieur isolée avec une solution d'eau savonneuse. Cependant, vous devez d'abord couvrir la surface de la motte de la plante avec du film alimentaire ou un sac en plastique pour empêcher les parasites ou leurs larves de pénétrer dans le substrat. Nettoyez ensuite toute la plante avec un liquide composé de huit grammes de savon doux et d'un demi-litre d'eau et répétez l'opération régulièrement pendant plusieurs semaines. Pour les plantes plus grandes, il est recommandé d'utiliser une émulsion composée de quatre cuillères à soupe d'huile d'olive, d'une petite quantité de liquide vaisselle et de deux litres d'eau chaude. Vaporisez vos plantes d'intérieur avec ce mélange tous les deux ou trois jours – les petites pauses dans le traitement empêchent l'huile d'obstruer les pores des feuilles.

L'application d'un bouillon d'ail et d'ortie s'est également avérée efficace. Pour cette décoction d'herbes, il faut 500 grammes d'orties, 150 grammes d'ail fraîchement pressé et deux litres d'eau chaude. Au lieu de l'ail, vous pouvez également utiliser des oignons frais. Mélangez tous les ingrédients et laissez reposer l'infusion toute la nuit à température ambiante. Le liquide devra ensuite être appliqué plusieurs fois à quelques jours d'intervalle avec l'arrosoir, directement sur la plante infestée. De même, avec ce traitement, vous devez couvrir la surface de la motte au préalable.

L'huile de Neem est connue pour son action insecticide. Tamponnez les larves des thrips avec quelques gouttes d'huile. La substance active, l'azadirachtine, provoque la mort des larves de thrips en les empêchant de muer. Afin d'éliminer toutes les générations de thrips, vous devez utiliser l'huile de neem en même temps que d'autres méthodes d’extermination.

Une façon de contrôler l'infestation est de suspendre des pièges à colle. Optez pour une version bleue, car de nombreux thrips sont particulièrement attirés par cette couleur. Les classiques plaques jaunes, en revanche, ne sont pas particulièrement attirantes pour les nuisibles. Il est préférable d'insérer les pièges collants sous forme de bouchons directement dans le substrat des plantes infestées ou menacées. Comme tous les thrips n'ont pas d'ailes, cette méthode est bien adaptée pour réduire les infestations en combinaison avec d'autres méthodes.

Lutter contre les thrips avec des pièges en papier jaune

La couleur bleue est particulièrement attrayante pour les thrips. Par conséquent, on a suspendu ici une combinaison d’un papier jaune et d'un papier bleu.

Le thrips peut également être combattu à l'intérieur avec des prédateurs naturels comme les acariens prédateurs, les punaises des fleurs prédatrices ou même les larves de la chrysope. Les insectes utiles sont disponibles sur Internet ou via des cartes de commande dans les magasins de jardinage auprès de fournisseurs spécialisés. Important: Lorsque vous utilisez des insectes utiles, renoncez aux autres mesures de contrôle et veillez à ce que leurs conditions de vie soient optimales en termes de température et d'humidité.

Important: Dans le cas de plantes infestées, remplacez également le substrat à la surface de la motte. Les larves des thrips se nymphosent principalement dans le sol. Si l'on n'en tient pas compte, une nouvelle génération de thrips va se développer dans le terreau et infester à nouveau la plante d'intérieur.

Comment avez-vous trouvé cet article?