Plantes

Bananier, bananier du Japon

Musa basjoo

Eva Monning Eva Monning

Si vous voulez un bananier pour votre jardin, choisissez de préférence un Musa basjoo car ce bananier est facile à entretenir et rustique.

Type de croissance
  • Plante vivace
Hauteur de croissance (à partir de)
de 400 cm à 500 cm
Caractéristiques de la croissance
  • invitant
  • surplombant
  • foothills
Couleur de la fleur
  • violet
  • vert
Caractéristiques des fleurs
  • légèrement parfumée
  • monoïque
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • pétiolées
  • lancéolées
  • ovale
Couleur des fruits
  • vert
  • jaune
Forme du fruit
  • Berry
Caractéristiques des fruits
  • comestible
Lumière
  • ensoleillé
  • semi-ombragé
Type de sol
  • gravier à loamy
Humidité du sol
  • frais à modérément humide
Besoins en nutriments
  • riche en nutriments
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration de feuilles
Dureté de l'hiver
  • hardy
Les zones climatiques selon l'USDA
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Utilisez
  • Lits de fleurs
  • Position unique
  • Écologisation de l'intérieur
  • Planteurs
  • Jardin d´hiver
  • maison froide
  • Maison chaude
Style de jardin
  • jardin méditerranéen
  • Jardin en pot

Origine

Le bananier du Japon (Musa basjoo) est une plante au feuillage décoratif très populaire pour les vérandas et en pleine terre qui répand un petit air de tropiques. Il appartient à la grande famille des musacées (Musaceae) et, contrairement à la banane la plus consommée chez nous (Musa x paradisiaca), c’est une plante purement ornementale avec de belles fleurs mais des petits fruits. Contrairement à ce que son nom laisse supposer, Musa basjoo n’est pas originaire du Japon mais de Chine.

Port

Nombreux sont ceux qui croient que les bananes poussent sur des arbres. En effet le bananier n’est pas un arbre, mais un arbrisseau. Avec leurs immenses feuilles et leur rapide croissance, les bananiers deviennent vite d’imposantes plantes au feuillage décoratif. Dans les endroits à l’air humide et sans soleil direct, ils atteignent bien 4 à 5 mètres de hauteur. Le bananier se multiplie continuellement par des drageons et devient le point de mire au jardin en quelques années seulement.

Feuille de bananier du Japon Musa basjoo

Les grandes feuilles du bananier sont volontiers utilisées comme décoration et pour remplacer les assiettes

Feuilles

Les feuilles du bananier de 1 à 2 mètres de long, 30 centimètres de large, retombantes en plumeau en font une grande plante attractive. Les feuilles vert clair se dressent sur des pétioles rigides, d’environ 30 centimètres de long. Les feuilles de bananier sont utilisées en cuisine pour la cuisson à la vapeur ou en décoration.

Fleurs

Les fleurs du bananier apparaissent à partir de la 5ème année de culture environ. Elles sont grandes et entourées de bractées violettes qui tombent petit à petit. Elles diffusent un léger parfum de miel. Les fruits (d’un point de vue botanique par ailleurs, les bananes sont des baies !) ne se développent que sur des emplacements très chauds. Mais sous nos latitudes, les mois d’été ne suffisent malheureusement pas pour faire murir les bananes, c’est pourquoi elles restent immangeables. Après la fructification, les bananiers meurent mais forment auparavant des tiges secondaires qui remplacent l’ancienne plante.

Fleur de bananier du Japon Musa basjoo

L’inflorescence du bananier est spectaculaire

Emplacement

Le bananier est une plante populaire aussi bien pour les vérandas chaudes que froides. Le bananier rustique tolérant des températures jusqu’à - 10°C, il peut même être planté au jardin dans les régions aux hivers doux. Replanté, le bananier apprécie un emplacement ensoleillé, chaud. Choisissez un endroit à l’abri du vent, car les feuilles se déchirent légèrement en cas de fortes rafales donnant rapidement un air ébouriffé au bananier.

Sol

En bac, le substrat doit être le plus aéré possible, c’est pourquoi il est utile d’ajouter de l’argile expansée ou des fibres de coco et un peu de compost au terreau pour plante en pot. Au jardin, le bananier préfère un sol imperméable et riche en humus.

Planter des bananiers

Au jardin, il faut prévoir pour le bananier suffisamment de place dans toutes les directions (au moins 1,5 mètre), car il s’étale rapidement et doit pouvoir présenter avantageusement ses feuilles exubérantes. Si vous voulez transplanter au jardin une plante en pot, faites-le entre fin mai et août pour que le bananier puisse bien s’acclimater à son nouvel emplacement avant l’hiver. Mais ne plantez pas de sujets très jeunes, parce qu’ils ne surmontent pas l’hiver aussi bien que les bananiers plus âgés. En bac, le bananier est par contre moins vigoureux et plus facile à contrôler. Comme le bananier pousse malgré tout très vite, il a besoin d’un nouveau contenant au moins tous les 2 ans au printemps.

Prendre soin du bananier

Le bananier a besoin de beaucoup d’eau. En bac en particulier, Muja basjoo a besoin de généreux apports d’eau en été, plusieurs fois par jour. Ce faisant, il faut veiller à ce que l’eau excédentaire puisse bien s’écouler parce que le bananier ne supporte pas l’eau stagnante! En pleine terre, il faut vérifier l’humidité de la terre lorsqu’il fait chaud et éventuellement arroser. Une douche occasionnelle avec le tuyau d’arrosage lui fera aussi du bien.

Bananier du Japon Musa basjoo au jardin

Un bananier dans le jardin est un élément très particulier qui attire l'attention

En raison du développement rapide de ses grandes feuilles, le bananier a besoin de beaucoup de nutriments. Vous devez aussi faire des apports d’engrais liquide azoté au moins toutes les 2 semaines en été pour stimuler la croissance de votre bananier. Arrêtez les apports à partir de l’automne. Sinon, il est aussi possible d’ajouter un engrais longue durée dans le pot ou le trou de plantation. De plus, apportez au printemps une dose de compost aux bananiers replantés au jardin.

En pot, le bananier fait également bonne figure

En pot, le bananier fait également bonne figure

Pour entretenir correctement le bananier, il faut couper à la base les feuilles rétractées. En outre, le tronc est coupé pour hiverner (cf. ci-dessous). Au printemps, le bananier redémarre du centre. Les sujets en pot qui passent l’année au chaud (par exemple dans une véranda chaude) n’ont pas besoin d’être taillés.

Protection hivernale et hivernage

En hiver, les feuilles d’un bananier rustique gèlent aussi, mais le faux tronc supportent des températures jusqu’à moins 9°C. Le rhizome survit à des températures jusqu’à - 12°C. Même s’il est proposé dans le commerce comme «rustique», le bananier a besoin d’une protection hivernale, même dans les régions au climat doux. Pour cela, rabattez le bananier à environ 1 mètre. Enfoncez ensuite dans le sol 3 à 4 piquets en bois autour de la plante. Posez un grillage à mailles étroites dessus et remplissez l’intérieur de feuillage, de laine de bois ou de paille. Faites attention à ce que, certes, le tronc ne soit plus visible mais que le remplissage ne soit pas trop serré car ce sont les coussins d’air dans les espaces qui protègent le bananier du froid. Sur les emplacements avec un bon écoulement d’eau et sous une couche épaisse, le rhizome est ainsi protégé du gel et l’arbrisseau bourgeonnera à nouveau l’année suivante. Si le Musa basjoo passe l’hiver à la maison, il lui faut un endroit aussi lumineux que possible.

Protection hivernale pour le bananier

Protection hivernale pour le bananier

Variétés

La variété de bananier du Japon la plus adaptée pour nos latitudes est ’Nana’ (également ’Sakhalin’). La forme naine atteint seulement 3 mètres de hauteur environ, elle est donc un peu plus maniable que la forme sauvage. Le deuxième avantage: elle est encore plus résistante au gel, jusqu’à - 15°C en effet. Certes, les feuilles gèlent par températures négatives, mais avec une bonne protection, vous êtes assuré que le bananier rustique ’Nana’ bourgeonnera à nouveau à partir du rhizome. ’Sapporo’ est une autre variété avec une tolérance au gel également bonne. Les deux variétés ont des feuilles un peu plus petites que la forme sauvage et poussent plus lentement. Le Musa basjoo ’Variegata’ porte des feuilles panachées blanc. Il ne se multiplie que par rejets, c’est pourquoi c’est une véritable rareté. Musa basjoo ’Izmit’ est originaire de Turquie et ressemble au Musa basjoo sauvage.

Multiplier les bananiers

Le bananier d’ornement est disponible en graines dans le commerce. Malheureusement, le taux de réussite des semis est très faible. Pour que les graines du bananier germent mieux, il faut d’abord entailler la coque dure de la graine avec une lime (cette procédure est aussi appelée scarification). Les graines doivent être constamment maintenues humides dans un terreau pour semis pauvre en nutriments. Sous une cloche ou un film alimentaire, à une température du sol de 25°C, les graines germent après 3 à 4 semaines dans un endroit lumineux. Mais, cela peut parfois durer nettement plus longtemps. Aussi, si vous avez une plante à disposition, le plus simple est de la multiplier par les rejets que les racines ont déjà commencé à former.

Maladies et parasites

Le bananier est très résistant aux parasites et aux maladies. Les araignées rouges peuvent apparaître sur la plante seulement si l’air du quartier d’hiver est trop sec. Des bords de feuilles secs sont aussi le signe d’un air ambiant trop sec.

Comment avez-vous trouvé cet article?