Plantes

Céanothe

Ceanothus x delilianus ‘Gloire de Versailles’

Folkert Siemens Folkert Siemens

Le céanothe (Ceanothus) séduit avec son port compact, ses fleurs bleues et sa longue floraison. Populaire pour accompagner les rosiers, il se sent bien aussi au jardin de rocaille.

Type de croissance
  • Arbres à feuilles caduques
  • Petit arbuste
Hauteur de croissance (à partir de)
de 100 cm à 150 cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 100 cm à 150 cm
Caractéristiques de la croissance
  • debout
  • surplombant
  • en vrac
Couleur de la fleur
  • bleu
Temps de floraison (mois)
  • Juillet à November
Forme de la fleur
  • Panicules
Caractéristiques des fleurs
  • non rempli
  • hermaphrodite
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • ovate
  • elliptiques
Propriétés des feuilles
  • wintergreen
Couleur des fruits
  • brun
Forme du fruit
  • Capsule
Caractéristiques des fruits
  • longue durée
  • peu impressionnant
Lumière
  • ensoleillé
Type de sol
  • pierre à sable
Humidité du sol
  • modérément sèche à frais
Valeur du pH
  • alcaline à faiblement acide
Tolérance à la chaux
  • amateur de citron vert
Besoins en nutriments
  • faible teneur en nutriments à modérément nutritif
Humus
  • pauvre en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
  • Nectar ou plante à pollen
Dureté de l'hiver
  • conditionnellement rustique
Les zones climatiques selon l'USDA
  • 7
Utilisez
  • Lits de fleurs
  • Frontières
  • Position unique
  • Plantation en groupe
  • Planteurs
  • Compagnon de rose
Style de jardin
  • Jardin de fleurs
  • Jardin sur le toit
  • Cour
  • Prairie Garden
  • La roseraie
  • Rockery
  • Jardin en pot

Origine

Le céanothe (Ceanothus x delilianus ’Gloire de Versailles’) est un hybride spécialement sélectionné pour le jardin, issu du céanothe d’Amérique (ceanothus americanus) et du céanothe du Mexique (Ceanothus coeruleus). La variété ’Gloire de Versailles’, née en France, est de loin la variété la plus connue et l’une des rares à être suffisamment rustique pour le climat d’Europe centrale. Les espèces sauvages des céanothes sont, sans exception, originaires de l’ouest de l’Amérique du Nord et d’Amérique Centrale où elles poussent le plus souvent sur des sols arides et secs, calcaires, à proximité des côtes. A cause de leurs panicules de fleurs bleues, semblables au lilas, le céanothe est aussi appelé lilas de Californie, il appartient à la famille des rhamnacées (Rhamnaceae).

Port

Le céanothe est un buisson, son port est largement dressé à retombant avec des rameaux légèrement ramifiés. Chez nous, il atteint la plupart du temps environ 150 centimètres de haut et autant de large. Dans les régions au climat doux, il peut dépasser 2 mètres de hauteur. Il forme une racine principale vigoureuse et faiblement ramifiée avec des racines secondaires courant à plat dans la terre végétale.

Feuilles

Les feuilles du céanothe sont alternes et elliptiques à ovales. Elles atteignent de 5 à 7 centimètres de long environ et leur face supérieure est vert foncé brillant. La face inférieure des feuilles est légèrement velue. Elles ne prennent pas de couleurs d’automne et sont persistantes quand les hivers sont doux.

Fleurs

Les petites fleurs bleu clair à bleu lilas, bisexuées, se forment à l’extrémité des nouveaux rameaux et sur les tiges secondaires. Elles s’ouvrent sans interruption de juillet aux premières gelées. Les panicules dressées sont légèrement ramifiées et mesurent de 6 à 10 centimètres de long. Papillons et autres insectes sont des visiteurs assidus.

Fruits

Le céanothe forme de petites capsules de fruits contenant de minuscules graines qui murissent petit à petit selon la période de floraison.

Emplacement

Sous nos latitudes, les céanothes ont besoin d’un emplacement en plein soleil et chaud avec un microclimat favorable et protégé du froid des vents d’est. Un endroit devant un mur exposé au sud est idéal.

Sol

Le sol doit être sableux à légèrement argileux, perméable et calcaire. Surtout en hiver, il est très important qu’il ne soit pas mouillé. Comme dans leurs régions d’origine, les céanothes poussent à proximité des côtes, ils supportent aussi des teneurs en sel élevées dans le sol. Les sols minéraux sont mieux appropriés qu’une terre très riche en humus.

Plantation

Les céanothes craignant le gel, il est fortement recommandé de les planter au printemps. En règle générale, les céanothes sont proposés en pot, de sorte qu’il est possible de les planter encore au début de l’été. Notez que les arbustes sont très difficiles à transplanter après seulement quelques années en place, par conséquent choisissez l’emplacement soigneusement.

Soins

Comme les céanothes n’aiment pas les sols à forte teneur en humus, renoncez au paillage et aux apports de compost réguliers. Les apports d’engrais ne sont pas non plus nécessaires. Il ne faut arroser les arbustes que lorsqu’ils ne sont pas encore bien installés ou lorsque l’été est exceptionnellement sec.

Taille

Les céanothes fleurissent sur le nouveau bois. Pour obtenir des buissons compacts avec de grosses inflorescences, rabattez les anciennes hampes florales, comme pour l’arbre aux papillons, chaque printemps après la disparition des fortes gelées, en ne laissant que quelques yeux. En outre, vous pouvez éliminer en été les panicules fanées pour stimuler la formation de nouvelles hampes florales.

Protection hivernale

Les céanothes sont très sensibles au gel sous nos latitudes. Pour qu’ils surmontent l’hiver sans complications, il leur faut, outre un sol très perméable, une légère protection hivernale. Le soleil d’hiver surtout et les vents glacials et secs peuvent poser des problèmes aux arbustes. Des rameaux de sapin qui couvrent leur base offrent une protection suffisante. Si vous cultivez votre céanothe en bac, celui-ci doit être bien isolé l’hiver et abrité de la pluie. La motte ne doit ni geler ni être trempée.

Utilisation

Les céanothes ont leur place au jardin de rocaille et, grâce à leur longue floraison, sont parfaits pour accompagner les rosiers, rosiers arbustifs ou buissons. Les panicules de fleurs bleu clair s’harmonisent très bien surtout avec les roses blanches, jaunes et rouges. Des haies basses de céanothes sont également très belles et, en plus, faciles à entretenir, car elles supportent une taille sévère à la fin de l’hiver.

Les petits arbustes à la floraison estivale sont aussi un bon choix à planter en bacs: lls ne dépérissent pas immédiatement s’il arrive que l’arrosage à été oublié.

Autres variétés

Céanothe ‘Marie Simon’

Céanothe ‘Marie Simon’

  • ‘Marie Simon’: variété à panicules relativement petites, roses et légèrement ramifiées, un peu plus rustique que ’Gloire de Versailles’
  • ’Victoria’: sélection persistante avec des panicules de fleurs d’un bleu intense; un peu sensible au gel; port compact; environ un mètre de haut et de large

Multiplication

Les formes cultivées du céanothe peuvent se multiplier en gardant l’identité de la variété par marcottage ou boutures. Pour la multiplication par boutures, on utilise en juin les nouveaux rameaux avant l’éclosion des boutons de fleurs. Les boutures des courtes tiges secondaires arrachées sur la tige principale racinent le mieux. Pour cela, coupez le bout d’écorce qui dépasse, plongez brièvement la base dans un activateur de croissance de racines (p.ex. « Neudofix ») et piquez les boutures dans une plaque de culture de plusieurs cellules remplies de terreau de bouturage. Maintenez uniformément humide dans un endroit lumineux, sous un film ou une cloche transparente par 20 à 25°C. Les premières racines ne se forment généralement qu’au bout de 3 à 4 semaines. A la fin de l’été, les boutures sont replantées dans des pots individuels et les jeunes plantes passent l’hiver la première année dans une serre non chauffée.

Pour la multiplication par marcottage, incisez avec un couteau au printemps la face inférieure d’un rameau de l’année précédente proche du sol et couvrez le tronçon central de terre. Au printemps suivant, les racines se sont formées en si grand nombre que le rameau peut être séparé de la plante-mère et replanté.

Für die Vermehrung durch Absenker können Sie im Frühjahr einen vorjährigen bodennahen Trieb auf der Unterseite mit einem Messer anritzen und den mittleren Triebabschnitt mit Erde bedecken. Im nächsten Frühjahr haben sich so viele Wurzeln gebildet, dass Sie den Trieb von der Mutterpflanze trennen und verpflanzen können.

Maladies et parasites

Lorsque l’emplacement convient, le céanothe est peu sensible aux maladies et aux parasites. Les seuls insectes nocifs qui posent souvent des problèmes aux plantes sont les punaises. Elles perforent les feuilles encore jeunes avec leur dard, toutefois sans faire de trop gros dégâts. Par ailleurs, les araignées rouges peuvent apparaître lorsque les étés sont chauds et secs.

Comment avez-vous trouvé cet article?