Plantes

Citron caviar

Microcitrus australasica

Karin Heimberger-Preisler Karin Heimberger-Preisler

Sous l’écorce du citron caviar australien se cache une chair gluante que la haute gastronomie n’est pas la seule à convoiter chaudement.

Type de croissance
  • Petit arbre
  • Petit arbuste
Hauteur de croissance (à partir de)
de 100.00cm à 150.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • debout
  • bushy
  • épines ou épingles
Couleur de la fleur
  • blanc
Temps de floraison (mois)
  • Avril à Mars
Forme de la fleur
  • 5 fois
  • simple
  • individuellement
Caractéristiques des fleurs
  • légèrement parfumée
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • ovate
  • narrow
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Couleur des fruits
  • vert
  • jaune
  • rouge
Forme du fruit
  • Le fruit collectif
Caractéristiques des fruits
  • comestible
Lumière
  • ensoleillé
Type de sol
  • gravier à loamy
Humidité du sol
  • modérément sèche à frais
Valeur du pH
  • neutral
Tolérance à la chaux
  • tolérant au calcaire
Besoins en nutriments
  • riche en nutriments
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
  • Décoration de fruits
  • Plante parfumée
Toxicité
  • non toxique
Dureté de l'hiver
  • sensible au gel
Les zones climatiques selon l'USDA
  • 9
Utilisez
  • Planteurs
  • Jardin d´hiver
Style de jardin
  • jardin méditerranéen
  • Jardin en pot

Origine

Le citron caviar (Microcitrus australasica) est une forme sauvage d’un agrume originaire de l’Est de l’Australie et appartient à la famille des rutacées (Rutaceae). C’est là qu’il a été découvert et décrit pour la première fois en 1858 par le botaniste germano-australien Ferdinand von Müller. Les fruits du citron caviar sont comestibles et ont été dénommés ainsi en raison des quartiers arrondis du fruits qui éclatent en bouche et rappellent alors le plaisir de la dégustation du caviar. Chez nous, on trouve dans le commerce des petits arbustes greffés disponibles dans différentes variétés à la chair de diverses couleurs. Ils ne sont pas rustiques et doivent passer l’hiver à l’intérieur.

Port

Dans son pays d’origine, le citron caviar peut atteindre jusqu’à 6 mètres de hauteur, dans nos régions, cette plante se présente sous la forme d’un buisson ou d’un arbre érigé d’un mètre et demi de hauteur, à la couronne compacte et arrondie.

Feuilles

En comparaison avec d’autres agrumes, les feuilles du citron caviar restent relativement petites et étroites, avec une longueur maximale de quatre centimètres et une largeur de deux centimètres et demi. Mais attention: la plante porte une épine courte et acérée dans les aisselles des feuilles! Sur la surface lisse des feuilles se trouvent de nombreuses glandes oléifères et répandent un parfum aromatique quand on appuie dessus.

Fleurs

Les fleurs blanches du citron australien ont généralement cinq pétales disposés en symétrie radiale. Elles atteignent en moyenne un diamètre d’un centimètre et demi. Dans nos régions, la période de floraison du Microcitrus australasica est le printemps quand il commence à faire plus chaud. Les fleurs exhalent alors un parfum aromatique qui n’est toutefois pas aussi intense que chez de nombreux autres agrumes.

Fruits du citron caviar

La chair du citron caviar rappelle le caviar, d’où le nom de la plante.

Fruits

Les fruits peu spectaculaires du citron caviar en forme de doigt ou de concombre recèlent sous leur écorce un trésor, le fameux «caviar citron». Il s’agit des quartiers de fruits habituels chez les agrumes qui sont en forme de boule dans cette espèce. On peut manger cette chair semblable au caviar directement dans l’écorce à la petite cuillère et on découvre un goût au parfum acidulé à la fraîcheur aigrelette. En raison de son bel aspect exotique, le citron caviar est considéré comme une délicatesse raffinée et précieuse qui sublime les salades, les sushi, les desserts et les cocktails. Selon les variétés, l’écorce fine est verte, jaune ou rougeâtre et la chair à l’intérieur est de la même couleur.

Emplacement

Comme il faut faire hiverner le Microcitrus australasica à l’intérieur, on différencie entre emplacement d’été et emplacement d’hiver. Pendant la période hors gel, c’est-à-dire de la mi-mai à la fin octobre, il faut sortir le citron caviar à l’extérieur car c’est pendant cette période que l’intensité de la lumière est à son maximum. Un emplacement à mi-ombre lui suffit aussi et il faut veiller en particulier à ce que le pot se soit pas toujours en plein soleil pour éviter une surchauffe des racines. Si l’arbuste a tendance à pousser d’un seul côté, on peut le retourner environ tous les deux mois. Avant le début des gelées, on rentre la plante à l’automne dans son quartier d’hiver qui dans l’idéal, devra être clair et frais.

Substrat

Comme tous les agrumes, notamment la limette et le citronnier, le citron caviar a besoin d’une terre bien perméable car ses racines ne supportent pas l’eau stagnante. On utilisera de préférence une terre spécifique du commerce pour agrumes qui se caractérise par une large proportion de pierre comme des cailloux de lave, des casseaux d’argile, du gravier ou des galets. Mais la meilleure terre ne sera d’aucune utilité si le pot prévu pour le Microcitrus australasica ne dipose pas d’un bon drainage. Ne choisissez que des conteneurs avec un ou plusieurs trous d’évacuation. Recouvrez-les avec des tessons de terre cuite puis disposez au fond du gravier, du gravillon ou de l’argile soufflée en guise de couche de drainage pour les plantes.

Arrosage

En été, le citron caviar australien demande un bon arrosage. Arrosez-le tous les jours et abondamment jusqu’à ce que l’eau s’écoule par les trous d’évacuation. Vous pouvez sans problème laisser un petit reste d’eau dans la soucoupe, la plante l’absorbera rapidement. Pour l’arrosage, il est recommandé d’utiliser de l’eau de pluie mais on peut aussi se servir de temps en temps d’eau du robinet. Pendant l’hivernage, les quantités d’arrosage seront adaptées aux conditions du lieu d’hivernage. Dans l’idéal, la terre doit rester constamment humide mais en aucun cas être détrempée. Le mieux est d’attendre que la terre soit légèrement desséchée et d’arroser en quantité suffisante pour le substrat soit bien imprégné d’humidité.

Fertilisation

Au début de la période de croissance de la plante, en mars, il faut commencer à fertiliser le citron caviar toutes les semaines. Utilisez de préférence un fertilisant spécifique pour agrumes qui contient une association idéale des différents nutriments. Début octobre, avant le repos hivernal, on peut interrompre la fertilisation des plantes en pot.

Rempotage

En général, un rempotage du Microcitrus australasica tous les deux à trois ans avant la repousse en mars est suffisant. C’est le degré d’enracinement du pot qui doit être déterminant, car ce n’est que quand la terre est complètement sillonnée d’un fin réseau de racines que le transfert vers un pot plus grand est nécessaire. Si on constate qu’il y a encore suffisamment de terre meuble, on peut sans problème attendre encore une année.

Taille

Le repos hivernal est la meilleure période pour couper les pousses mortes ou faibles de la plante. Sinon, le citron caviar dont la croissance reste limitée n’a pas besoin d’être taillé régulièrement. Cependant, si la silhouette perd de sa forme au cours de la croissance, on peut aussi jouer du sécateur pendant l’été pour régulariser la pousse. La taille jusqu’au vieux bois doit se faire exclusivement en fin d’hiver.

Hivernage

Après avoir rentré la plante en pot à l’intérieur avant les premières gelées, la température optimale pour le citron caviar se situe entre cinq et douze degrés Celsius. Il faut retenir ces principes fondamentaux: Plus l’emplacement est chaud, plus il doit être lumineux. Faute de jardin d’hiver, on peut aussi rentrer l’arbuste dans une pièce de l’habitation à l’endroit le plus frais et le plus clair. Il perd alors souvent ses feuilles mais cette espèce sauvage sait rééquilibrer cette perte lors de la repousse au début du printemps.

Variétés

Chair du citron caviar

La chair du citron caviar présente une couleur différente selon les variétés.

Les variétés du Microcitrus australasica se différencient par la couleur de leur écorce et de leur chair. ’Polpa Gallia’ a une écorce verte et une chair jaune. ’Byron Sunrise’ cache sous une écorce marron une chair orange à rougeâtre. ’Durhams Emerald’ surprend par un caviar vert émeraude sous une écorce violet foncé. ’Judy’s Everbearing’ présente un rose intense aussi bien pour l’écorce que pour la chair. Le nom de ’Yellow’ trahit déjà la couleur jaune du caviar, et l’écorce est également jaune. Mais souvent, les variétés aux couleurs diverses ne sont pas vendues chez nous sous leur nom de variétés mais en fonction de leur couleur.

Multiplication

On peut essayer de cultiver le citron caviar à partir de graines mais il est plus prometteur de se procurer un sujet greffé chez un pépiniériste.

Maladies et parasites

Microcitrus australasica bénéficie d’une assez bonne santé et est robuste, seul un manque d’attention lors de l’entretien peut stresser la plante et la rendre vulnérable. En été, les araignées rouges peuvent proliférer, en hiver, les cochenilles et les thrips aiment bien s’installer sur les feuilles du citron caviar. On arrive bien à en venir à bout en appliquant de manière répétée un traitement avec une solution d’alcool à brûler et de savon noir.

Comment avez-vous trouvé cet article?