Plantes

Faux cyprès nain Hinoki du Japon

Chamaecyparis obtusa ‘Nana Gracilis’

Folkert Siemens Folkert Siemens

Le faux cyprès nain Hinoki est la plante idéale pour les jardiniers qui recherchent pour leur jardin un arbuste facile d’entretien et qui reste petit.

Type de croissance
  • Conifère
  • Petit arbre
  • Petit arbuste
Hauteur de croissance (à partir de)
de 200.00cm à 250.00cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 100.00cm à 150.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • conique
  • bizarre
  • serré
  • bushy
Caractéristiques des fleurs
  • stérile
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • écailleux
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Lumière
  • absurde à semi-ombragé
Type de sol
  • sable
Humidité du sol
  • frais à humide
Valeur du pH
  • faiblement alcaline à acide
Tolérance à la chaux
  • tolérant au calcaire
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif à riche en nutriments
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration de feuilles
  • une croissance pittoresque
Toxicité
  • toxique
Dureté de l'hiver
  • hardy
Les zones climatiques selon l'USDA
  • 4
Utilisez
  • Position unique
  • Plantation de tombes
  • Planteurs
Style de jardin
  • Jardin sur le toit
  • Jardin du Japon
  • Jardin de rhododendrons
  • Rockery
  • Jardin en pot
  • Cimetière

Origine

Le faux cyprès nain Hinoki est une forme horticole à croissance faible du faux cyprès Hinoki originaire du Japon (Chamaecyparis obtusa). Dans sa région d’origine, l’espèce sauvage peut atteindre 40 m de hauteur et est un arbre forestier important. Son bois léger, résistant aux intempéries, dégage un parfum prononcé de citron et est notamment utilisé comme bois de construction pour les sanctuaires. Le faux cyprès nain Hinoki est une des formes horticoles les plus anciennes et les plus fréquemment proposées dans nos régions.

Port

Le faux cyprès nain ne pousse que de cinq à sept centimètres par an. Ce cupressacé multi-tronc forme des branches principales à la pousse érigée, dépasse rarement, même à l’âge adulte, plus de 2,5 mètres de hauteur, et atteint généralement seulement 1,5 mètre de largeur. Les petites branches latérales de chaque pousse se dressent comme des éventails et sont toutes pliées dans le même sens, de sorte qu'ensemble elles décrivent la forme d'une coquille de moule. Les jeunes plantes ont une forme un peu irrégulière, les plus anciennes forment une couronne en forme de boule fermée jusqu’au sol.

Le faux cyprès nain dépasse rarement 2,5 mètres de hauteur

Le faux cyprès nain dépasse rarement 2,5 mètres de hauteur.

Feuillage

Les feuilles vert foncé en forme d’écailles sont persistantes, relativement larges et courtes. Comme chez tous les cupressacées, elles sont serrées sur les tiges qu’elles recouvrent.

Fleurs et fruits

La forme des jardins est stérile et ne porte donc ni fleurs ni cônes.

Emplacement

Pour un conifère, le faux cyprès nain supporte assez bien l’ombre. Il faut par principe lui réserver un emplacement plutôt légèrement ombragé ou à mi-ombre. Dans des endroits très ensoleillés, il souffre rapidement de la sécheresse en été comme en hiver si le sol n’est pas assez humide.

Sol

Chamaecyparis obtusa ‘Nana Gracilis’ préfère un sol frais à humide, perméable et humifère avec un taux de pH bas. Il pousse partout où les les rhododendrons s’épanouissent également bien. Il s’accommode moins bien des concentrations élevées de calcaire et des sols très argileux.

Plantation

Plantez le faux cyprès nain de préférence au début du printemps et préparez bien le sol en l’ameublissant en profondeur et en l’enrichissant abondamment d’humus de feuilles. Après la plantation, il est important de bien arroser pour que le buisson s’enracine rapidement. Recouvrez également la zone des racines avec une couche de paillis d’humus d’écorce pour que le sol reste uniformément humide.

Conseils d’entretien

Le faux cyprès ne demande pas de mesures de soins particulières: veillez simplement à ce que le sol ne se dessèche pas trop en été, et fertilisez les jeunes plants au printemps avec des copeaux de corne pour stimuler la croissance.

Tailler

Avec les faux cyprès nains, vous pouvez généralement vous passer d’opérations de taille. Le port typique aux rameaux tordus sera parfaitement mis en valeur si vous laissez votre conifère pousser sans y toucher. Mais comme tous les cupressacées, le faux cyprès nain se prête également bien à la taille en topiaire et peut aussi être cultivé comme bonsaï de jardin. Cependant, après avoir été rabattu jusqu’au vieux bois dépourvu de feuilles, il ne fait pas de nouvelles pousses.

Utilisation

Le faux cyprès nain est volontiers planté en isolé ou en petit groupe dans les jardins de devant et les jardins de rocaille. Il est également extrêmement apprécié comme ornement funéraire. Mais si vous voulez alors éviter les déceptions, vous devrez veiller à lui donner de bonnes conditions d’emplacement (sol pas trop sec et emplacement à mi-ombre). Dans un jardin japonais cet arbuste nain est bien mis en valeur comme bonsaï de jardin. Renoncez à l’utiliser dans un jardin de gravier ou de galets: La couverture minérale du sol crée un micro-climat sec et chaud, ce qui ne plait pas du tout au faux cyprès nain. Il sera beaucoup plus à l’aise en compagnie de rhododendrons car son port épanoui est un bon complément aux rhododendrons au feuillage persistant et ne leur vole pas la vedette pendant leur floraison en mai. Si vous avez une terrasse de toit ou un balcon, vous pouvez aussi très bien cultiver le faux cyprès nain comme plante persistante en pot.

Décoration funéraire avec un faux cyprès nain

En raison de son port bas, le faux cyprès nain est tout à fait adapté à la plantation sur une tombe

Variétés

En dehors de la variété bien connue ’Nana Gracilis’, il existe encore toute une série d’autres formes cultivées qui sont moins répandues. Voici une petite sélection de formes horticoles à recommander:

  • ‘Pygmaea’: forme naine à port en boule; avec ses 3,5 mètres de hauteur et 3 mètres de largeur, un peu plus grand que ’Nana Gracilis’; feuillage vert vif, se colorant légèrement en marron en hiver
  • ‘Fernspray Gold’: branches largement étalées aux pousses latérales courtes; son port ressemble de loin à une fougère; feuillage jaune d’or, croissance très faible
  • ‘Kerdalo’: branches principales d’abord érigées puis plus tard presque horizontales, aux pousses latérales filigranes, retombantes; rappelle le cyprès Sawara (Chamaecyparis pisifera ‘Filifera’); feuillage jaune-vert, croissance très faible
  • ‘Sheriman’: port en chandelle à partir de rameaux principaux érigés à pousses latérales très courtes; feuillage bleu-vert, croissance très faible

Multiplication

En raison de sa faible croissance, le faux cyprès nain n’est pas très facile à multiplier. En pépinière, cela s’obtient généralement par boutures ou par greffe. Pour la multiplication par boutures, il est essentiel que le matériau de multiplication provienne de plantes-mères jeunes et vigoureuses. La période idéale est la fin de l’été. Il faut disposer d’une serre et utiliser de la terre de plantation avec une proportion de 80 pour cent d’humus. En horticulture professionnelle, on utilise des préparations contenant des hormones pour accélérer le formation des racines. Mais elles ne sont pas autorisées pour les jardiniers amateurs.

La greffe se pratique généralement aussi à la fin de l’été par insertion latérale sur des supports de Chamaecyparis lawsoniana obtenus par semis. Les jeunes plants greffés doivent ensuite continuer à être élevés en serre jusqu’au printemps suivant.

Maladies et parasites

Le faux cyprès nain peut parfois présenter des pucerons et des acariens. Il est par ailleurs un peu sensible à la pourriture incurable des racines et du tronc provoquée par le champignon Phytophtora cinnamomi. La meilleure prévention est un sol meuble, perméable avec une proportion élevée d’humus. Le dépérissement des pousses (Kabatine thujae) fréquent sur les thuyas peut aussi se transmettre aux faux cyprès nains. Mais on peut en venir à bout avec des fongicides courants du commerce.

Comment avez-vous trouvé cet article?