Plantes

Ficus ginseng, figuier chinois

Ficus ‘Ginseng’

Ulrike Hanninger Ulrike Hanninger

Le ficus ’Ginseng’ est exactement ce qu’il faut pour les amateurs de plantes d’intérieur originales et de bonsaïs. Ce qu’il faut savoir pour l’entretenir.

Type de croissance
  • Petit arbre
Caractéristiques de la croissance
  • bizarre
  • debout
Caractéristiques des fleurs
  • peu impressionnant
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • elliptique-ovale
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Couleur des fruits
  • orange
  • rouge
Forme du fruit
  • Le fruit collectif
Lumière
  • absurde à semi-ombragé
Humidité du sol
  • humide
Valeur du pH
  • neutral à faiblement acide
Tolérance à la chaux
  • tolérant au calcaire
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration de feuilles
  • une croissance pittoresque
Utilisez
  • Écologisation de l'intérieur
  • Planteurs
  • Jardin d´hiver
Style de jardin
  • Jardin en pot

Origine

La désignation botanique correcte du ficus ’Ginseng’ est en fait ficus microcarpa, en français ficus bonsaï ou figuier chinois. Mais dans le langage familier ou dans le commerce, c’est le nom ficus ’Ginseng’ qui s’est imposé. Le ficus ’Ginseng’ est originaire d’Asie du sud-est, d’Inde, de Malaisie et d’Australie, mais on le trouve aujourd’hui aussi en Europe du sud, par exemple sur les Baléares où il est planté à l’extérieur comme arbre d’ornement. Là, le ficus ’Ginseng’ atteint jusqu’à 25 mètres de haut. Chez nous, cet amoureux de chaleur de la famille des moracées (Moraceae) est le plus souvent proposé comme bonsaï et est exclusivement cultivé en pot comme plante d’intérieur. Mais attention: toutes les parties du ficus ’Ginseng’ sont toxiques.

Port

Le ficus ’Ginseng’ est un arbre très ramifié, dans les nervures duquel coule, comme chez toutes les espèces de ficus, un suc laiteux contenant du caoutchouc. Le surnom ’Ginseng’ vient de ce que la forme bizarre de la souche rappelle la racine du ginseng asiatique. À la base, il a des racines tordues qui poussent dans l'air au-dessus du sol. Il faut environ 15 ans au Ficus "Ginseng" pour développer son habitus unique, puis le tronc est greffé et coupé à la main jusqu'à ce que la forme typique du bonsaï soit créée. En tant que plante d’intérieur ou arbre d’intérieur, le ficus ’Ginseng’ est très populaire. En pot, il atteint volontiers 150 centimètres de haut ou plus.

Feuilles

Les feuilles du ficus ’Ginseng’ s’exhibent dans un vert foncé brillant. Elles sont entières, coriaces et mesurent entre 5 et 8 centimètres de long et 3 à 5 centimètres de large. Contrairement à son célèbre parent, le ficus pleureur (Ficus benjamina), les extrémités des feuilles du ficus ’Ginseng’ ne sont pas pointues, mais émoussées et rondes.

Fleurs

Cultivé en intérieur, le ficus ’Ginseng’ ne développe que très rarement des fleurs. Indépendamment de cela, elles sont à peine visibles ou reconnaissables d’aspect. Les fleurs sont situées à l'aisselle des feuilles et ressemblent à des fruits sphériques, dans lesquels elles se transforment également après une fécondation réussie.

Fruits

Après la fécondation, le ficus ’Ginseng’ forme des fruits sphériques de couleur rouge orange. Uniquement certains ichneumons de la famille des aganoides assurent la fructification en parvenant à l’intérieur par un petit canal au sommet de la fleur.

Emplacement

Ficus Ginseng élevé en bonsaï d’intérieur

Pour le ficus ’Ginseng’, il est important de ne pas être exposé au soleil

Comme il en a l'habitude depuis son habitat naturel, le Ficus "Ginseng" préfère un endroit lumineux et constamment chaud sans grandes fluctuations de température. Une température intérieure normale est idéale. Évitez un endroit où la lumière du soleil est directe - cela brûlera rapidement la plante sur les feuilles. Une humidité de l’air élevée n’est pas obligatoirement nécessaire pour la culture, mais elle garde la plante bien en forme et fraîche.

En été, la plante peut aussi rester dans un endroit à l’abri du vent et, encore plus important, à l’abri de la pluie sur la terrasse ou le balcon. Mais habituez d’abord le ficus ’Ginseng’ lentement à son nouvel environnement. Là encore, les dispositions suivantes s'appliquent: pas de soleil direct!

L'emplacement pour l'hiver devrait également être très lumineux. En cas de manque de lumière, le ficus ’Ginseng’ perd vite ses feuilles, voire même des parties entières de sa couronne. Les températures peuvent alors être un peu plus faibles. 16 à 18°C sont parfaits. Elles ne doivent toutefois pas être inférieures à 10°C. Si vous ne disposez pas d’une véranda ou d’une serre chauffée, vous pouvez installer la plante dans un couloir lumineux ou une chambre d’ami ou un bureau inutilisés dans la journée.

Substrat

Le ficus ’Ginseng’ n'a pas d'exigences particulières pour son substrat. Un terreau universel du commerce est tout à fait suffisant.

Arrosage

Par contre, il est un peu difficile de trouver la bonne mesure pour l’arrosage. Le substrat du ficus ’Ginseng’ doit toujours être modérément humide. La motte de racines ne doit pas sécher complètement. La conséquence serait la chute des feuilles. Parallèlement, la plante d’intérieur est très sensible à l’humidité stagnante et à l’excédent d’eau, ce qui entraîne également la chute des feuilles.

Fertilisation

Pendant la période d’avril à fin août, le ficus ’Ginseng’ apprécie les apports d’engrais réguliers environ toutes les 2 semaines. Vous pouvez utiliser pour cela un engrais traditionnel.

Rempotage

Rempoter le ficus ’Ginseng’

Dès que les racines ont investi tout le substrat, il est temps de rempoter le ficus ’Ginseng’

Les jeunes plantes doivent être rempotées chaque année, plus tard un nouveau pot tous les 2 à 3 ans suffit au ficus ’Ginseng’. Les meilleurs moments pour le rempotage sont au printemps ou en été.

Tailler

En principe, le ficus ’Ginseng’ supporte très bien d’être taillé et se remet à bourgeonner rapidement. Conformément à sa forme naturelle, il est élevé en forme d’arbre. Plus la plante est âgée, plus son besoin d’être taillée est rare. De toute façon, il suffit la plupart du temps de retirer quelques rameaux ou branches rebelles de la couronne. Contrairement aux «vrais» bonsaïs, il ne faut pas couper les racines du ficus ’Ginseng’.

Autres soins

Retirez à la main les feuilles jaunes, brunes ou flétries.

Variétés

Le ficus ’Ginseng’ est le seul de son espèce, il n’existe pas de variétés.

Multiplication

Il est certes possible de multiplier le ficus ’Ginseng’ par semis, mais, chez nous, il est très difficile de trouver des graines. Elles ne sont généralement pas proposées dans le commerce. Si vous réussissez quand même à vous en procurer, répandez les graines fines et tassez seulement légèrement. La germination a lieu après 2 à 3 semaines à une température constante de 25°C. C’est la multiplication végétative par boutures de tête ou partielles qui est courante. Elles racinent sous une cloche à des températures entre 25 et 30°C et par une forte humidité de l’air après 2 à 3 semaines également.

Maladies et parasites

Comme la plupart des plantes d’intérieur, vérifiez régulièrement que votre ficus ’Ginseng’ n’est pas infesté par les tarsonèmes des serres, les araignées rouges, les cochenilles ou les thrips. Mais plus souvent que les maladies ou les parasites, ce sont des erreurs de soins qui entraînent la mort de la plante. Des températures constantes, un emplacement à l’écart du soleil et la bonne mesure d’arrosage sont impératifs pour la réussite de la culture.

Comment avez-vous trouvé cet article?