Plantes

Orchidée Cymbidium

Cymbidium

Ulrike Hanninger Ulrike Hanninger

Grandes fleurs, exigences élevées: Si vous vous sentez à la hauteur de l’orchidée Cymbidium si exigeante, vous serez récompensé par une floraison magnifique. Voici comment réussir la culture.

Type de croissance
  • Rhizome
Hauteur de croissance (à partir de)
de 15.00cm à 100.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • debout
  • surplombant
Couleur de la fleur
  • violet
  • jaune
  • orange
  • rouge
  • rose
  • blanc
  • brun
  • multicolore
Temps de floraison (mois)
  • Janvier à March
  • Octobre à Décembre
Forme de la fleur
  • Uniflorous
  • terminal
Caractéristiques des fleurs
  • légèrement parfumée
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • long
  • narrow
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Lumière
  • absurde
Type de sol
  • gravier à sable
Humidité du sol
  • frais
Tolérance à la chaux
  • sensible à la chaux
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif
Humus
  • pauvre en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
  • une croissance pittoresque
Dureté de l'hiver
  • sensible au gel
Utilisez
  • Bouquets
  • Planteurs
  • Jardin d´hiver
Style de jardin
  • Jardin en pot

Origine

Les orchidées Cymbidium doivent leur nom à la forme de leurs fleurs. Car les labelles des plantes recourbées en forme de barque rappellent la forme d’un bateau dont le nom grec est «kymbos». C’est de là qu’est dérivée la Cymbidium. Les formes originelles qui ont donné naissance à cette espèce sont implantées dans le Nord de l’Inde, en Birmanie et en Thaïlande. Mais on les trouve aussi en Indonésie et en Australie. Dans nos régions, on trouve surtout des hybrides modernes qui sont aussi adaptés par croisement à la culture en appartement. Elles sont proposées dans de nombreuses couleurs et de nombreuses formes. Les unes dépassent un mètre de hauteur, les autres ont une croissance plutôt compacte. Même si les plantes de plus petite taille sont justement adaptées aux rebords de fenêtres, elles préfèrent tout de même s’épanouir dans des jardins d’hiver tempérés qui leur offrent beaucoup d’espace et de lumière. Là, il est plus facile d’abaisser la température la nuit, ce qui est la condition essentielle pour la bonne santé des plantes et une floraison abondante.

Les très belles orchidées Cymbidium sont très exigeantes en ce qui concerne leur environnement. Pour les propriétaires expérimentés d’orchidées ou les amoureux convaincus, l’orchidée Cymbidium est en tout cas un enrichissement et un joyau particulier dans leur collection.

Croissance

Les orchidées Cymbidium, et aussi les hybrides très répandus dans notre pays, peuvent devenir très grandes. Elles atteignent des hauteurs pouvant dépasser un mètre alors même que les tiges de la plante peuvent encore dominer. Les mini-Cymbidium restent nettement plus petites avec 15 à 25 centimètres de hauteur.

Feuilles

Les feuilles sont vertes et peuvent atteindre une longueur supérieure à 100 centimètres. Elles sont étroites et retombantes.

Fleurs

La durée de la période de floraison (de l’hiver au printemps) est déterminée par la température de son environnement. Lorsque l'orchidée Cymbidium est en fleur, elle doit être maintenue à un maximum de 14 degrés Celsius (de préférence plus froid), sinon les bourgeons tomberont rapidement. L’idéal est de les garder dans un jardin d’hiver où la plante reste facilement deux à trois mois en fleurs. Quelques variétés répandent un parfum agréable. Selon les variétés, les fleurs mesurent jusqu’à 13 centimètres et se trouvent de longues hampes florales qui doivent souvent être soutenues et attachées à des tuteurs.

Le saviez-vous? Les orchidées Cymbidium sont parfaites comme fleurs coupées et tiennent au moins trois semaines dans un vase. A condition de changer l’eau régulièrement.

Orchidées Cymbidium marron

On trouve même des orchidées Cymbidium avec d’étonnantes fleurs marron.

Emplacement

Les orchidées Cymbidium à grandes fleurs demandent un emplacement froid à tempéré. Les mini-cymbidiums prospèrent également dans le salon à température ambiante normale - si un recul nocturne de huit à dix degrés Celsius est garanti. A peu près de mai à septembre, ou encore jusqu’en octobre en fonction de la météo, les plantes peuvent être sorties au jardin. Mais il faut alors les protéger aussi bien du soleil direct que de la pluie. Par la suite, l’hibernation pourra se faire près d’une fenêtre claire dans une pièce non chauffée. C’est dans un jardin d’hiver que sont remplies les exigences de ces plantes exigences en matière de température, d’espace et de lumière. Pendant la période de floraison, comme nous l’avons déjà mentionné, une température ambiante fraîche est indispensable. Une fois que les boutons se sont ouverts, on peut aussi remonter la température à 15 degrés Celsius. Toutes les orchidées Cymbidium apprécient un emplacement clair mais doivent être protégées d’un ensoleillement direct, surtout en été.

Substrat

Les orchidées Cymbidium sont souvent cultivées dans de la laine de roche ou un mélange de tourbe et d’écorce. Mais vous pouvez aussi utiliser une terreau pour orchidée disponible dans le commerce, comme celle utilisée pour les phalaenopsis. Elle est bien aéré et granuleuse et permet une bonne aération des racines.

Arrosage

Pendant la période de croissance, les orchidées Cymbidium ont besoin de beaucoup d’eau. Le substrat doit toutefois sécher complètement entre chaque arrosage. Lorsque les nouvelles feuilles et les pseudo-bulbes (des pousses épaisses de tige ou de feuille ressemblant à des oignons qu’on appelle aussi simplement des bulbes) sont arrivés à maturité, vous pouvez arroser un peu moins. Cela stimule la formation des fleurs.

Si vous offrez à votre plante «une villégiature d’été» à l’extérieur, il est recommandé de l’arroser tous les jours. Cela maintient les Cymbidium en bonne santé et protège d’une infestation par des araignées rouges.

Fertilisation

Le plus facile est de fertiliser les orchidées Cymbidium avec l’eau d’arrosage. Utilisez des engrais spécifiques pour orchidées en les dosant généreusement. Un apport hebdomadaire d’engrais prévient les infestations parasitaires et favorise la croissance des plantes et la formation des fleurs.

Croissance de l’orchidée Cymbidium

Même en dehors de la période de floraison, l’orchidée Cymbidium offre un aspect exotique.

Rempotage

A cause de leur taille et de leur croissance rapide, les orchidées Cymbidium ont besoin de contenants relativement grands. Un nouveau pot est nécessaire environ tous les deux ans, la meilleure période étant lorsque que les nouvelles pousses ont atteint une taille d’environ cinq centimètres et forment de nouvelles racines. Laissez la plante dans son pot jusqu’à ce que les touffes de racines ressortent au-dessus du bord du pot. De manière étonnante, elle se sent très bien dans des contenants étroits. Pendant le rempotage, il suffit de retirer le vieux substrat en le secouant avant de replacer la plante dans son nouveau chez-soi. Si le pot est profond, nous recommandons de prévoir une couche de drainage dans le fond.

Taille

Les orchidées Cymbidium n’ont pas besoin de taille au sens habituel. Les fleurs fanées peuvent être retirées et les hampes florales coupées pour faire des bouquets.

Autres soins

Les bulbes plus anciens de Cymbidium doivent être pelés. Ceci empêche le pourrissement et une éventuelle infestation par des parasites ou des champignons, et permet par ailleurs de donner un aspect élégant et soigné. Commencez par les feuilles et coupez les exemplaires anciens et desséchés directement au-dessus du bulbe. Les tout petits bulbes restants seront fendus au milieu et pelés l’un après l’autre de l’extérieur vers l’intérieur.

Hybrides

Vous choisirez votre orchidée Cymbidium absolument en fonction des lieux disponibles chez vous et du temps que vous voulez lui consacrer. Voici quelques hybrides qui ont fait leurs preuves et que vous pouvez trouver en vente chez nous.

La Cymbidium 'Jocelyn' est un hybride qui déploie en hiver ses magnifiques fleurs vieux rose pendant huit à dix semaines. Une diminution de la température la nuit et un séjour en extérieur l’été sont indispensables pour la conserver.


Une petite orchidée Cymbidium qui se prête aussi à la culture en dehors d’un jardin d’hiver est la variété «Antarctic» issue de la série «Mini Ice». Elle a besoin toute l’année d’apports généreux d’engrais et d’eau.

Hybride Cymbidiu «Sayonara»

L’hybride de Cymbidium «Sayonara» à fleurs jaunes est légèrement saupoudrée de rose et porte une labelle à motif sombre.

En revanche, la Cymbidium «Nevada» a besoin beaucoup de place: Ses tiges atteignent 150 centimètres de haut et ses fleurs jaune d’or peuvent mesurer environ 13 centimètres de diamètre. Elle reste belle jusqu’à un âge avancé.

Cymbidium erythrostylum enchante par ses fleurs blanches parfaites qui apparaissent dès l’automne et restent sur la plante jusqu’en hiver. Cette variété vient à l’origine du Vietnam.


La Cymbidium «Loch Lomond» vert-jaune peut se targuer d’une culture de longue date. Son labelle est blanc avec un motif rouge.

Un tout nouvel hybride nous attend avec un coloris inhabituel: «Cymbidium 'Aurora’» issue de la série «Scotts Sunrise»fleurit en orange.

Multiplication

Les plantes présentant plus de six bulbes peuvent être très facilement multipliés. Mais chaque élément de la division doit disposer d’au moins une nouvelle pousse et de trois à quatre bulbes plus anciens. Comme les racines sont très serrées et solides, n’hésitez pas à vous servir d’une bêche ou une scie manuelle pour la division.

Maladies et parasites

Les orchidées Cymbidium sont très sensibles aux parasites. En culture d’appartement, on trouve des thrips, des araignées rouges, des cochenilles et des poux farineux ainsi que des cochenilles. Si les plantes sont à l’extérieur l’été, elles sont facilement la proie des cloportes rugueux, des mille-pattes et des escargots. La seule prévention utile est le meilleur entretien possible et un contrôle régulier, surtout avant que la plante ne revienne à l’intérieur.

Comment avez-vous trouvé cet article?