Plantes

Orchidées Sabot de Vénus

Cypripedium hybrids

Susann Hayn Susann Hayn

Les orchidées rustiques Sabot de Vénus apportent un air d’exotisme dans un jardin ombragé. Lorsque ces beautés raffinées ouvrent leurs fleurs en mai, elles sont sûres d’attirer notre attention. Pourtant, tout se joue lors de la plantation et pendant l’entretien.

Type de croissance
  • Plante vivace
Caractéristiques de la croissance
  • horst-forming
Couleur de la fleur
  • vert
  • jaune
  • rouge
  • blanc
  • brun
  • multicolore
Temps de floraison (mois)
  • Juin à August
Forme de la fleur
  • individuellement
  • Cluster
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • ovate
  • en forme d'éventail
Propriétés des feuilles
  • Rosette
Lumière
  • semi-ombragé à ombragé
Type de sol
  • pierre à sable
Humidité du sol
  • frais à humide
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
  • une croissance pittoresque
Dureté de l'hiver
  • hardy
Utilisez
  • Lits de fleurs
  • Sous-plantation
  • rabais
Style de jardin
  • Jardin de fleurs
  • Rockery

Origine

L’espèce das orchidées Sabot de Vénus appartient à la famille des orchidées (Orchidaceae) et comprend environ 35 variétés d’orchidées terrestres (orchidées terrestres). Elles poussent principalement dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord ainsi que dans le Sud de l’Asie et au Mexique. La majeure partie des variétés terrestres est fortement menacée par la cueillette illégale ou la destruction de leur espace naturel de vie.

Croissance

Les orchidées Sabot de Vénus sont des plantes résistantes et herbacées qui ont une croissance terrestre. Ce qui signifie qu’à la différence de la plupart des autres orchidées, elles poussent sur le sol et ne sont donc pas des épiphytes (des plantes parasites). Chaque rosette de feuilles de l’orchidée Sabot de Vénus ne produit qu’une seule tige florale. Ensuite, de nouvelles rosettes se forment dans les aisselles des feuilles pour fleurir l’année suivante.

Feuilles

Les feuilles vertes ovales ou en éventail poussent en spirale ou rangées les unes en face des autres.

Fleurs

Les fleurs apparaissent en été, seules ou en grappes comptant jusqu’à douze fleurs. La fleur unique se compose de quatre pétales écartés (les sépales) et d’une lèvre en forme de pantoufle. Selon les variétés, on les trouve dans des coloris de blanc, jaune, vert, marron ou dans différentes nuances de rouge, elles sont aussi souvent rayées, tachetées ou tigrées.

Orchidée Cypripedium Sabot de Vénus

L’orchidée Sabot de Vénus attire tous les regards et confère un air d’exotisme même aux emplacements ombragées.

Emplacement

Comme les orchidées sont par nature des plantes forestières, elles préfèrent des conditions fraîches et ombragées et s’épanouissent aussi devant la façade Nord de la maison. L’emplacement doit simplement ne pas être trop sec.

Sol

L’idéal est un sol léger, pas trop sec dans lequel l’eau ne stagne pas. Vous pouvez alléger les sols lourds et argileux avec de l’argile expansée concassées (par exemple pour l’hydroculture disponible dans le commerce spécialisé), du sable ou de la Lavalithe (du gravier de pierre ponce).

Plantation

L’automne, lorsque les orchidées Sabot de Vénus se trouvent en période de repos, est le meilleur moment pour les planter au jardin. Creusez un trou de dix centimètres de profondeur et étalez les racines de l’orchidée Sabot de Vénus à plat. Le bouton floral qui produira les nouvelles pousses l’année suivante ne doit être recouvert que de deux centimètres de terre après la plantation. Versez la terre pour remplir le pot mais, et c’est particulièrement important, sans la tasser. Vous pouvez enfin arroser l’orchidée Sabot de Vénus fraîchement replantée. Une fois bien implantée, elle formera en quelques années une plante d’une taille imposante. Tant qu’il s’agit de croisements en jardinerie (hybrides) et pas de variétés sauvages, ces originales vivaces d’ombre vous procureront beaucoup de satisfactions même sans connaissances préalables particulières.

Soins

En automne, vous pouvez laisser le feuillage fané en place. Ne placez pas les orchidées Sabot de Vénus trop près de grands arbres car la concurrence est rude entre racines pour s’approprier les nutriments. Les orchidées Sabot de Vénus seront fertilisées au printemps avec un engrais courant minéral ou pour jardin. Une protection hivernale n’est pas nécessaire pour ces plantes qui résistent bien au gel. Pendant les étés chauds, il faut arroser régulièrement. Mais vous devez faire absolument éviter l’eau stagnante.

Division

Pour reproduire les orchidées Sabot de Vénus, vous pouvez diviser les pousses avec précaution au printemps et les replanter. Veillez à prélever une partie de l’ancienne terre qui entoure la motte de racines et à la mélanger avec la nouvelle terre. Elle contient de précieux champignons symbiotiques dont la plante a besoin pour bien pousser.

Utilisation

Les orchidées Sabot de Vénus se prêtent bien aux jardins de rocaille ombragés, aux parterres de tourbe et aux jardins boisés. Mais attention: Les arbres ou les grands buissons aux racines agressives ne sont pas un bon voisinage pour un massif. Au contraire, les plantes partenaires adaptées sont l’hamamélis (Hamamélis) et les corylopsis ainsi que des fougères basses et des buissons arbustifs comme le myosotis du Caucase (Brunnera) et des variétés de funkias (hosta) de petite taille.

Variétés

Les jardineries spécialisée proposent des hybrides de Sabot de Vénus de leur propre culture en différentes couleurs de fleurs. Vous pouvez donc être sûr que les orchidées Sabot de Vénus qui sont rigoureusement protégées n’ont pas été prélevées de manière illégale dans leur milieu naturel.

Des variétés recommandées sont par exemple «Ventricosum Pastell» (à gauche) et «Ventricosum» (à droite)

«Ventricosum Pastell» est une hybride aux fleurs ivoire. Elle forme des fourrés assez importants en quelques années. L’orchidée Sabot de Vénus «Ventricosum» attire immédiatement le regard avec ses larges feuilles et ses tiges vigoureuses.

Tout comme «Hank Small» (à droite), la variété «Gisela» (à gauche) est absolument rustique.

Particulièrement résistante au gel et robuste, voici «Gisela», hybride de Sabot de Vénus à multiples pousses qui peut mesurer 30 à 45 centimètres. Ses grandes fleurs rose pourpres s’accordent bien avec des épydémium, des hostas ou des fougères, qui ont des exigences comparables en matière d’emplacement. La variété «Hank Small» produit des fleurs délicates qui ressemblent par leur jeu de couleurs à la forme sauvage indigène.

Multiplication

Les orchidées Sabot de Vénus se reproduisent par division de la motte de racines (voir «Division » plus haut).

Maladies et parasites

Un problème majeur des orchidées Sabot de Vénus sont, comme pour beaucoup d’autres arbrisseaux, les limaces. Vous devez donc protéger les jeunes plantes des dégâts causés par les rongements sans tarder au printemps, par exemple en répandant des produits anti-limaces .

Comment avez-vous trouvé cet article?