Plantes

Pâquerettes

Bellis perennis hybrides

Eva Monning Eva Monning

Avec leurs joyeuses fleurs pompons, les pâquerettes colorées, apportent gaieté et légèreté au jardin et sur le balcon. Ce qu’il faut savoir pour planter et entretenir ces fleurs d’été.

Type de croissance
  • bisannuel ou de courte durée
  • un an
Hauteur de croissance (à partir de)
de 10.00cm à 20.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • debout
  • Auto-ensemencement
Couleur de la fleur
  • rouge
  • rose
  • blanc
Temps de floraison (mois)
  • March à Juin
Forme de la fleur
  • Fleuron
  • Uniflorous
  • terminal
  • tubulaire
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • oblong
  • en forme de spatule
Lumière
  • ensoleillé à semi-ombragé
Type de sol
  • gravier à loamy
Humidité du sol
  • frais à humide
Tolérance à la chaux
  • tolérant au calcaire
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
Dureté de l'hiver
  • conditionnellement rustique
Utilisez
  • Lits de fleurs
  • Bouquets
  • Prairies fleuries
  • Frontières
  • Plantation en groupe
  • Planteurs
Style de jardin
  • Jardin du fermier
  • Jardin de fleurs
  • Jardin en pot

Origine

Les Bellis perennis hybrides, appelées aussi pâquerettes, sont des cultivars à base de pâquerette vivace, la pâquerette commune originaire d’Europe centrale. Les pâquerettes sauvages comme les formes cultivées de la pâquerette appartiennent en botanique au genre des bellis dans la famille des astéracées (Asteraceae).

Port

Les pâquerettes sont persistantes et herbacées. Les variétés cultivées de la pâquerette sont, avec 15 à 30 cm, nettement plus grandes que la forme sauvage et ont une fleur remarquable, grosse mais compacte. La plupart des pâquerettes proposées dans le commerce sont annuelles ou bisannuelles.

Feuilles

Les feuilles des pâquerettes sont regroupées en une rosette plate. De nombreuses hampes florales en émergent. Les feuilles spatulées mesurent jusqu’à 4 centimètres de long et 2 centimètres de large.

Fleurs

Les pâquerettes font partie des fleurs de printemps. A partir de mars apparaissent les fleurs roses, rouges ou blanches, doubles ou simples, sur des tiges de jusqu’à 20 centimètres de haut. Le nom latin de la pâquerette «Bellis perennis» signifie «beau et pérenne». Et elles le sont effectivement. De mars jusqu'à une bonne partie de l'été, les plantes montrent leur splendeur florale. Mais les pétales roses sont fausses: la «vraie» fleur est le capitule jaune au centre, composé de nombreuses petites fleurs tubulaires.

Pâquerettes rouges

Les pâquerettes s’achètent dans de nombreuses nuances de rouge, rose, pourpre, blanc pur ou même bicolores

Fruits

Les pâquerettes développent des fruits indéhiscents (akènes) sans aigrette de poils (pappus). Les peaux des fruits et des graines des pâquerettes sont fusionnées.

Emplacement

Un endroit ensoleillé à mi-ombragé convient comme emplacement pour les pâquerettes. S’il est trop ombragé, cela influence la floraison.

Sol

Les variétés cultivées de Bellis perennis demandent un substrat perméable, volontiers avec une part élevée d’argile. En pot, un terreau universel normal convient pour ces plantes peu exigeantes.

Semis

Le plus simple est d’acheter des pâquerettes en pot pour la décoration de printemps. Si vous voulez les cultiver vous-même à partir de graines, vous devez les semer entre mai et juillet. Les fleurs apparaîtront alors l’année suivante. Au besoin, on peut semer les pâquerettes à l’intérieur encore début février, mais la plupart du temps elles fleurissent alors plus tard et moins abondamment. Il faut dans ce cas noter que les graines sont semées à plat et ne doivent pas sécher. Il faut toutefois absolument éviter que l’eau ne stagne. Après une à deux semaines de germination, les plantules deviennent des petites plantes.

Fertilisation

Les pâquerettes n'ont pas besoin d'engrais.

Plantation

Pâquerettes dans une coupe en céramique

Les pâquerettes conviennent parfaitement en pot sur le balcon et la terrasse, mais font aussi une jolie décoration de printemps pour la table

Soins

Les pâquerettes ne doivent pas sécher et doivent par conséquent être arrosées régulièrement. Par contre, elles supportent bien le calcaire dans l’eau. Les pâquerettes vivaces sont rabattues à une hauteur de main environ au début du bourgeonnement en février, toutes les autres après la floraison. Il est possible de prolonger nettement la floraison en pinçant régulièrement les parties défleuries. Les pâquerettes n’ont pas besoin de fertilisation.

Protection hivernale

La plupart des pâquerettes sont bisannuelles et sont éliminées sur le compost après la floraison. L’hiver, protégez des gelées superficielles les quelques variétés vivaces au jardin avec des branches de sapin. Enveloppez les plantes en pot dans du jute ou du papier bulle, elles pourront ainsi passer l’hiver à l’extérieur dans un endroit abrité, sec.

Utilisation

Les pâquerettes sont parfaites en platebandes, en encadrement décoratif de massifs, dans des coupes et bacs au balcon ou sur la terrasse ou pour naturalisation dans des prairies fleuries. En association avec d’autres fleurs printanières comme les narcisses, les pensées et les tulipes, les pâquerettes apportent beaucoup de couleur dans les massifs encore à l’heure d’hiver. Leurs têtes florales ébouriffées sont bien mises en valeur plantées en petits groupes dans des pots en terre ou de vieilles bassines en émail. Grâce à leurs longues tiges robustes sans feuilles, les pâquerettes conviennent parfaitement en fleurs coupées et, associées à des coucous, des myosotis et des primevères, elles forment de magnifiques petits bouquets printaniers.

Variétés

Les variétés semi-rondes de la série pomponnette surtout, avec leurs pétales frisés, se sont établies comme formes cultivées. Leur spectre de couleurs va du blanc typique au rouge foncé en passant par le rose.

Les pâquerettes sont disponibles avec des fleurs remplis et non remplis. Ici les variétés ’Speedstar Carmine’ (à gauche) et ’Tasso Pink’ (à droite)

Multiplication

Certaines variétés de pâquerettes peuvent se cultiver plusieurs années. Celles-ci peuvent être rajeunies par division au début du bourgeonnement au printemps. Attention: Sur un sol approprié, les pâquerettes poussent comme des mauvaises herbes! Si vous voulez empêchez l’auto-ensemencement, vous devez coupez à temps les tiges défleuries.

Maladies et parasites

Si le sol est trop humide, les pâquerettes sont menacées de la pourriture des racines et des tiges. Les parasites peuvent être les pucerons et la mouche mineuse dont les larves creusent les feuilles.

Comment avez-vous trouvé cet article?