Plantes

Souci

Calendula officinalis

Folkert Siemens Folkert Siemens

Le souci est l’une des plus anciennes plantes des jardins. Il met de la couleur dans le massif de fleurs et jouit aussi d’une longue tradition en tant que plante médicinale.

Type de croissance
  • un an
Hauteur de croissance (à partir de)
de 20.00cm à 60.00cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 0.00cm à 0.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • debout
  • bushy
Couleur de la fleur
  • jaune
  • orange
Temps de floraison (mois)
  • Mars à Octobre
Forme de la fleur
  • Fleuron
  • en forme de roue
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • lancéolées
  • sessiles
  • obovales
Lumière
  • ensoleillé à absurde
Type de sol
  • sable à loamy
Humidité du sol
  • frais à modérément humide
Valeur du pH
  • faiblement alcaline à faiblement acide
Tolérance à la chaux
  • tolérant au calcaire
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
  • Plantes médicinales
Toxicité
  • non toxique
Dureté de l'hiver
  • sensible au gel
Utilisez
  • Lits de fleurs
  • Clôtures de jardin
  • Plantation en groupe
Style de jardin
  • Jardin de la pharmacie
  • Jardin du fermier
  • Jardin de fleurs

Origine

Le souci (Calendula officinalis) fait partie de la famille des Astéracées (Asteraceae) et provient probablement du bassin méditerranéen. Il est l’une des plus anciennes plantes ornementales cultivées dans le jardin. On comprend d’ailleurs difficilement aujourd’hui encore son aire de répartition d’origine.

La partie de son nom «officinalis» vient du mot latin «officina». Il signifie «bureau» mais il est utilisé au 18ème siècle par Carl von Linné, fondateur de la nomenclature botanique, dans le sens de «laboratoire» ou «pharmacie » pour désigner un nom d’espèce de nombreuses plantes médicinales. Les pétales des soucis contiennent des substances anti-inflammatoires. On en fait des pommades ou on les utilise comme décoctions pour traiter les plaies. Les pétales séchés ne perdant pas leur couleur, on les moulait autrefois pour couper le safran qui est très cher.

Port

Les soucis sont des fleurs d’été herbacées annuelles qui forment des touffes buissonnantes dressées. Selon l’emplacement et la variété, ils atteignent une hauteur de 20 à 60 centimètres et possèdent des tiges anguleuses, ramifiées.

Feuilles

Les feuilles sessiles et alternes des soucis sont de couleur vert clair à vert moyen et duveteuses. Leur forme est très variable et peut être ovoïde ou lancéolée. La longueur du limbe varie entre 4 et 14 centimètres. Elles dégagent une odeur très caractéristique lorsqu’on les froisse.

Fleurs

Les soucis fleurissent de juin à octobre. Les plantes fleurissent abondamment les six premières semaines puis forment de nouveaux boutons qui donnent des fleurs plus petites jusqu’à l’automne. Les fleurs terminales se ferment la nuit et, selon les variétés, arborent une couleur jaune ou rouge carmin et sont simples ou doubles. Quelques variétés présentent aussi un fleuron sombre.

Fleurs et fruits du souci

Fleurs et fruits du souci

Fruits

Les soucis donnent des akènes comme fruit à l’instar de pratiquement toutes les Astéracées. Il s’agit d’une forme particulière de fruit indéhiscent ne contenant qu’une graine. Ils sont de formes diverses, très recourbés et parfois presque circulaires.

Emplacement et sol

La floraison des soucis sera plus abondante dans les endroits pleinement ensoleillés. Le sol doit être légèrement argileux et pas trop humide. S’il contient une grande quantité d’azote, les plantes deviendront bouffies, elles fleuriront moins abondamment et ne sont pas particulièrement solides.

Semis et plantation

Les soucis germent très vite et à coup sûr. On peut donc les semer d’avril à juin directement dans le massif à l’endroit souhaité. Le sol doit auparavant être ameubli, exempt de mauvaises herbes et la semence légèrement ratissée ou recouverte d’une fine couche de compost d’un centimètre de hauteur. Après la germination, on divise les plantules sur une distance de 25 à 30 centimètres. Si on enlève délicatement de la terre les plantes surnuméraires à l’aide d’une pelle ou d’une cuillère, on peut les repiquer si nécessaire à un autre endroit.

Si vos soucis fleurissent déjà en mai ou en juin, un semis au préalable dans une serre ou sur un bord de fenêtre sera nécessaire. Semez les graines à partir de mi-mars dans un terreau de bouturage disponible dans le commerce. Ensuite, recouvrez légèrement la terre de sable et maintenez-la uniformément humide. La germination dure dix bonnes journées à des températures autour de 15 degrés. Trois semaines après la germination, vous pouvez déplacer les jeunes plants dans des pots individuels et continuer à les cultiver mi-mai si possible dans un endroit lumineux et frais à environ dix degrés jusqu’au repiquage dans le jardin. Il convient de ne pas maintenir les plantes trop humides parce qu’elles forment plus de boutons par la suite. Après les Saints de Glace, placez les soucis dans le massif avec un espacement de 25 à 30 centimètres entre les plantes. Conseil: Si vous semez vos soucis de mars à juin de manière décalée dans le temps, vous pourrez alors profiter d’une magnifique floraison durant toute la saison.

Les soucis sèment leurs propres graines dans les régions tempérées sans gelées tardives régulières. Ils se ressèment spontanément en automne et les nouveaux plants apparaissent dans le massif au printemps.

Soins

Les soucis n’ont besoin que d’un entretien minimum. Lors de la préparation du massif, fertiliser avec à peu près deux litres de compost mûr couvre l’apport de nutriments pour l’année entière. N’arrosez les soucis que modérément pour stimuler la pousse de nouvelles fleurs. Si vous êtes motivé, vous pouvez aussi régulièrement pincer les inflorescences flétries pour encourager la formation de nouveaux pédoncules. Mais laissez les dernières fleurs à la fin de l’été si vous voulez que les fleurs d’été se ressèment spontanément.

Utilisation

Les soucis sont des plantes des jardins champêtres classiques et souvent plantés pour accompagner les légumes. Comme les œillets d’Inde qui lui sont apparentés, ses racines sécrètent des substances toxiques qui maintiennent à distance les nématodes dans le sol. Mais ils seront aussi parfaits plantés sur de grandes surfaces ou dans les massifs d’été mixtes et ils peuvent être utilisés pour combler les trous dans le massif de plantes vivaces. Les soucis revêtent aussi une certaine importance comme engrais vert. On aime les semer par exemple dans les anciens pots à fraisiers pour empêcher la fatigue du sol.

Soucis et pavot californien (Escholtzia)

Le souci et le Pavot de Californie (Escholtzia) embellissent ce potager

Pour composer des bouquets d’été colorés, il faut couper les tiges qui viennent d’ouvrir leurs boutons. Elles tiendront plus longtemps dans le vase. Quand on les suspend tête en bas pour les faire sécher dans un lieu frais et aéré, on peut aussi les utiliser pour composer de beaux bouquets de fleurs séchées. Les soucis sont en revanche moins appropriés pour les bacs sur les balcons et autres contenants pour plantes car ils deviennent rapidement inesthétiques après la floraison principale et forment rarement de nouveaux boutons.

Variétés

Il existe un grand nombre de variétés différentes qui ne sont parfois répandues que localement et transmises souvent de génération en génération dans le cercle familial. Les plus belles sélections de soucis disponibles dans le commerce sont par exemple ‘Orange Gitana’ avec ses fleurs orange et ‘Yellow Gitana’ avec ses pétales jaunes à cœur plus sombre. Ces deux variétés ont un port qui reste compact avec une hauteur de croissance pouvant atteindre 30 centimètres. ‘Orange Stachelschwein’ est une variété à fleur double de couleur orange avec une longue période de floraison et des pétales enroulés et pointus. ‘Neon’ porte de grandes fleurs doubles orange. Les pointes des pétales sont de couleur bordeaux. Avec ses 60 centimètres de haut, il est parfait comme fleur à couper.

Outre les variétés pures, il existe aussi dans les magasins de nombreux hybrides aux sélections différentes de couleur jaune et orange. L’un des plus connus est l’hybride ‘Daisy’ qui comprend quatre variétés au port compact et se déclinent dans les couleurs suivantes: jaune citron, jaune doré, abricot et orange profond.

Multiplication

Comme on peut multiplier les soucis par semis, vous pouvez récolter simplement en été les graines semées par la plante. Faites-les bien sécher et conservez-les jusqu’au semis au printemps dans des bocaux ou sacs en papier dans un lieu frais et sombre. Sinon, vous pouvez aussi semer les graines ramassées déjà en septembre et couvrir les semis avec des brindilles. Le gel hivernal n’a pas de grande incidence sur les graines mais elles germeront très tôt au printemps et seront ensuite fragiles aux gelées tardives.

Maladies et parasites

Les maladies fongiques qui surviennent assez souvent sur les soucis sont l’oïdium. La maladie des taches des feuilles peut aussi parfois survenir. Un lieu aéré, modérément humide et un sol perméable ainsi qu’un espacement entre les plantes suffisant sont les meilleures mesures de prévention. Quant aux parasites, il peut s’agir des pucerons, des punaises et des mouches mineuses. En outre, les escargots aiment manger les soucis.

Questions fréquentes

Quand peut-on semer les soucis?

Les soucis peuvent être semés directement dans le massif d’avril à juin. Ils germent rapidement et de manière fiable.

Est-ce que les soucis sont résistants au froid?

Non, les soucis ne sont pas résistants au froid. Les fleurs d’été annuelles doivent être semées à nouveau chaque année. Ne ramassez pas les graines, elles se resèment spontanément. Mais les soucis germent ensuite très tôt et sont donc menacés par les gelées tardives.

Est-ce que le souci est comestible?

Oui! Les fleurs comestibles du souci font sensation dans les salades ou desserts.

Comment avez-vous trouvé cet article?