Plantes

Plante ZZ

Zamioculcas zamiifolia

Ulrike Hanninger Ulrike HanningerFolkert Siemens Folkert Siemens

La plante ZZ (Zamioculcas zamiifolia) est très résistante, optimale pour les personnes qui n’ont pas eu de chance jusqu’à présent avec leurs colocataires verts.

Type de croissance
  • Rhizome
Hauteur de croissance (à partir de)
de 40 cm à 60 cm
Caractéristiques de la croissance
  • debout
  • foothills
Couleur de la fleur
  • blanc
Forme de la fleur
  • Epis
Caractéristiques des fleurs
  • peu impressionnant
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • eirund
  • full margined
  • pennées
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Lumière
  • absurde à ombragé
Type de sol
  • sable à loamy
Humidité du sol
  • modérément sèche
Valeur du pH
  • neutral à faiblement acide
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration de feuilles
Utilisez
  • Écologisation de l'intérieur
  • Planteurs
  • Jardin d´hiver
Style de jardin
  • Jardin en pot

Origine

Le zamioculcas, en fait Zamioculcas zamifolia, est aussi appelé plume porte-bonheur ou plante ZZ, c’est le cadeau parfait pour les personnes qui n’ont pas la main verte. Car même les charpentiers les moins doués ne briseront pas cette usine! D’un point de vue botanique, cette plante tout autant décorative qu’indestructible appartient à la famille des aracées (Araceae). Le zamioculcas est originaire des forêts d’Afrique de l’Est et n’est disponible dans le commerce que depuis environ 2 décennies comme plante d’intérieur. Il est aussi volontiers utilisé comme plante de bureau.

Port

Le port du zamioculcas est assez inhabituel et rappelle celui de la fougère. Les pousses, dont la taille augmente assez rapidement après le bourgeonnement, sont en fait des feuilles simples avec des folioles pennées. La tige à proprement parler est un rhizome qui rampe à plat dans le sol. La plume porte-bonheur atteint en moyenne une hauteur de 40 à 60 centimètres, si elle se sent très bien, elle peut aller jusqu’à un mètre.

Feuilles

Le feuillage est donc constitué d’une feuille dressée, grande et de forme tubulaire et dont partent des folioles petites et robustes. Celles-ci sont vert sombre, ovales et se terminent devant en pointe. 8 à 12 de ces folioles se développent par feuille. Parfois, le zamioculcas perd ses folioles. Si elles atterrissent dans le pot, c'est-à-dire sur un substrat humide, elles développent de petits nodules qui peuvent être enlevés pour se propager.

Fleurs

Les fans du zamioculcas zamiifolia doivent le plus souvent se passer de fleurs car, à l’intérieur, elles se forment plutôt rarement. Mais, ce n’est pas très grave car les fleurs typiques des aracées, constituées d’un épi blanchâtre-verdâtre-jaunâtre et d’une bractée colorée (spathe), n’ont de toute façon rien de spectaculaire. Dans le cas de la plume porte-bonheur, elles se trouvent en outre sur des tiges courtes, de sorte qu’il est facile de ne pas les voir.

Fruits

Pas de fleurs, pas de fruits : Les plantes d’intérieur pures ne forment pratiquement jamais de graines.

Emplacement

Une température ambiante normale, un emplacement sans soleil direct et, à l’occasion, une gorgée d’eau bien dosée, il n’y a pas besoin de plus pour maintenir en vie la plume porte-bonheur. Toutefois, ils ne faut jamais l’exposer à des températures trop basses et la mettre, par exemple en hiver, dans une cage d’escalier non chauffée. En été, ne la laissez pas en plein soleil mais plutôt dans un endroit clair sans soleil direct. Elle n’a non plus aucun problème avec l’air sec du chauffage car les axes épais des feuilles (rachis en jargon spécialisé) lui servent de réservoirs d’eau.

Substrat

Le substrat idéal pour le zamioculcas est un terreau pour palmier ou un mélange de terreau normal et de granulés d’argile.

Rempoter le zamioculcas

Pour que l’eau n’ait pas l’occasion de stagner, le substrat du zamioculcas doit être bien perméable et contenir quelques parts de sable ou d’argile expansée

Arrosage

La seule chose que Zamioculcas zamiifolia ne peut pas supporter, c'est trop d'eau - l'engorgement du pot peut vite devenir sa perte. S’il a reçu trop d’eau une fois, ses feuilles inférieures jaunissent d’abord. Pour éviter que toute la plante ne pourrisse, il faut par sécurité la rempoter et à l’avenir lui donner nettement moins d’eau. Surtout pendant les mois d'hiver, vous pouvez arroser très modérément. Dans un coin sombre d’une pièce, la plante ZZ ne montre aucun signe de stress même après 4 semaines sans eau, au contraire : en cas de lumière insuffisante, les feuilles deviennent d’un beau vert foncé.

Par ailleurs : pour surmonter les périodes de sécheresse, le zamioculcas a développé un mécanisme de survie spectaculaire. Il perd la partie pennée supérieure de sa feuille pour se protéger de l’évaporation, de sorte qu’il ne reste que la tige, c’est-à-dire le réservoir d’eau. De cette façon, il peut survivre de nombreuses semaines.

Fertilisation

La plume porte-bonheur a sa phase de croissance environ d’avril à septembre. Offrez-lui de temps en temps un peu d’engrais normal pour plantes vertes que vous mélangez à l’eau d’arrosage.

Rempotage

Comme le rhizome remplit le pot très rapidement, il faut rempoter les jeunes plantes chaque printemps dans un contenant un peu plus grand.

Taille

Le zamioculcas zamiifolia n’a pas besoin (et ne doit pas) être taillé.

Variétés

Avec un peu de chance, vous pourrez découvrir la variété ’Raven’ dans le commerce. Cette plante ZZ s’orne de folioles très sombres, presque noires, qui soulignent encore plus son aspect extravagant.

Multiplication

Multiplier le zamioculcas

Installez dans des pots les feuilles de zamioculcas qui ont déjà fait des racines

La plante ZZ peut se multiplier en divisant son rhizome et en plantant les deux moitiés obtenues. Si vous avez beaucoup de patience, vous pouvez aussi le placer sur un bord de fenêtre un morceau de feuille avec 3 à 4 folioles dans un verre foncé rempli d’eau. Un renflement bulbeux se formera tout d’abord à l’extrémité inférieure, ensuite les premières racines. Dès qu’elles deviennent visibles, rempotez la plante dans un petit pot de terreau. Puis pendant quelques mois, il ne se passe d’abord rien jusqu’à ce que, soudain, souvent seulement une année après le bouturage, une nouvelle pousse voit le jour.

Maladies et parasites

En règle générale, les parasites n’ont aucun plaisir avec la plume porte-bonheur. Cette robuste plante verte semble également être protégée des maladies.

Comment avez-vous trouvé cet article?