Systèmes d’arrosage automatique

Eva Monning Eva Monning

Les systèmes d’arrosage automatique font économiser du temps et de l’eau. Le choix de produits va de l’arrosage goutte-à-goutte pour les plantes en bac au Smart Garden entièrement automatisé. Nous vous montrons comment, au jardin aussi, l’arrosoir devient inutile.

Système d’arrosage automatique

Un ordinateur d’arrosage, ici de Gardena, permet d’automatiser l’arrosage du jardin

Pendant la saison d’été, l’arrosage est la priorité au jardin. Les systèmes d’arrosage automatique qui ne dispensent l’eau que de manière ciblée et rendent l’arrosoir inutile, limitent la consommation d’eau. Non seulement la pelouse, mais aussi la serre, les plantes en bac et les massifs peuvent être alimentés en eau par des systèmes partiellement ou entièrement automatiques. C’est particulièrement pratique pour les plantes qui ont un besoin en eau élevé ou sont sensibles à la sécheresse comme les tomates et les myrtilles. Ici un système d’arrosage automatique est utile. Avec un arrosage goutte-à-goutte automatique, la terre est mouillée uniformément et chaque plant est exactement alimenté. Un autre avantage: grâce à l’arrosage goutte-à-goutte, les pertes par évaporation sont minimes. Dans le cas de l’arrosage souterrain, elles sont même presque nulles. Il existe différents systèmes sophistiqués où la quantité de gouttes sur chaque buse d’irrigation peut même être réglée individuellement selon les besoins de la plante. Généralement, un raccordement extérieur à l’eau est nécessaire.

Voici comment fonctionnent les systèmes d’arrosage automatique

Le principe de base: un détendeur avec filtre est raccordé au robinet d’eau ou à une citerne avec pompe. D’un tuyau principal (tuyau de pose) partent des petits tuyaux (tuyaux de distribution) avec des vaporisateurs ou des compte-gouttes directement jusqu’aux plantes. Des raccords permettent des embranchements et donc des solutions personnalisées. Selon la version, la même quantité d’eau sort de tous les orifices ou ils sont réglables séparément. Une pose souterraine avec des tuyaux goutteurs spéciaux est possible aussi. Une fois que tout est installé, il n’y a plus qu’à ouvrir et fermer le robinet. On peut même se débarrasser de ce travail: un ordinateur d’arrosage à fonctionnement par électricité solaire ou batterie installé entre le robinet d’eau et l’alimentation (par exemple de Regenmeister) commande quand et combien de temps l’eau coule. L’appareil de base réduit la pression dans la conduite et filtre l’eau. Un détecteur mesure l’humidité du sol et commande la durée d’arrosage via une minuterie d’arrosage. Ainsi on est sûr que l’eau ne coule que lorsque les plantes en ont besoin. Via un mélangeur (par exemple de Gardena), un engrais liquide peut être ajouté à l’eau d’arrosage.

Installer un système d’arrosage

Un carré de légumes aussi peut être arrosé automatiquement

Arrosage automatique: types

Selon le réglage de la pression et l’angle de pulvérisation, un arroseur escamotable arrose entre 10 et 140 m2 de surface. Il est optimal pour les surfaces engazonnées parce que le gazon a besoin d’une quantité d’eau constante sur toute la surface. Un arrosage en pluie est possible aussi dans les carrés de vivaces ou au potager, mais il faut préférer ici des systèmes d’arrosage qui ne mouillent pas les feuilles. Un arrosage goutte-à-goutte (par exemple le Kärcher Rain System) est idéal pour l’arrosage économique des plantes individuelles. Le goutteur peut se régler sur une quantité de 0 à 20 litres par heure. Les buses d’aspersion répartissent l’eau très finement et ont une portée de quelques mètres. Elles conviennent notamment à l’arrosage de jeunes plantes. Les buses pour petites surfaces sont idéales pour les arbrisseaux et buissons. On peut régler les buses sur des surfaces d’irrigation de 10 à 40 centimètres de diamètre.

arrosage lit de fleurs

Les plantes basses dans les massifs de fleurs s’arrosent avec un asperseur en fonction des besoins

De l’aide pour les vacances au Smart Garden

Un système au fonctionnement totalement autonome est pratique surtout au moment des vacances: les plantes restent vertes sans que le voisin n’ait besoin d’arroser. Des sets sans ordinateur pour débutants sont disponibles pour moins de 100 Euros (par exemple Gardena ou Regenmeister). Même les carrés surélevés sont proposés entretemps avec des systèmes d’arrosage automatique intégrés. Si vous voulez arroser tout le jardin automatiquement, adressez-vous pour la planification et la mise en œuvre à un horticulteur et paysagiste. Pour des projets importants de la sorte, les principaux spécialistes de l’arrosage ont différents systèmes Smart Garden au programme, par exemple le smart system de Gardena.

Main avec smartphone

Dans le Smart Garden, tout se commande avec le Smartphone, de l’arrosage à la tondeuse-robot

Dans le Smart Garden, tous les composants électroniques sont coordonnés entre eux. Ici, non seulement l’arrosage est commandé automatiquement mais la tondeuse-robot et l’éclairage extérieur aussi peuvent se commander par une application sur smartphone. Oase propose une prise de jardin commandée par application qui peut régler les pompes de bassins, les éclairages, etc. En raison des coûts d’achat élevés, l’utilisation d’un système d’arrosage avec commande automatique, installé de manière fixe, est pertinent surtout pour les grands jardins. Attention: lors du choix d’un système d’arrosage complet ou d’un programme Smart Garden, laissez-vous absolument conseiller par un professionnel! Car, il est certes possible d’agrandir les différents systèmes par morceaux, mais il faut toutefois rester sur la marque installée car, la plupart du temps, les systèmes ne sont pas compatibles entre eux.

Systèmes d’arrosage automatique pour jardinières de balcon

Avec un arrosage de balcon automatique, les fleurs assoiffées sont à tout moment alimentées. Il existe des systèmes qui sont raccordés à une tonne ou un autre réservoir d’eau dans lequel est posé une pompe avec un filtre anti-saletés ou avec un raccord direct à la conduite d’eau. Avantage: les quantités de gouttes se règlent sur les besoins des plantes. Si vous raccordez en plus un détecteur d’humidité au système, vous pouvez partir en vacance en toute tranquillité. Inconvénient: les conduites sont en surface la plupart du temps, ce n’est pas toujours du goût de tout le monde.

Solutions pour plantes d’intérieur et en bac

Installer un arrosage goutte-à-goutte

Un arrosage goutte-à-goutte permet d’arroser les plantes en bac individuellement selon leurs besoins

Avec des sets d’arrosage goutte-à-goutte (par exemple de Kärcher ou Hozelock), il est possible d’alimenter jusqu’à 10 pots et plus. Les goutteurs sont réglables et n’émettent que des quantités d’eau limitées. Souvent, le système peut être enrichi d’un ordinateur d’arrosage qui régule le débit. Les billes d’argile qui, en cas de sécheresse, aspirent l’eau fraîche d’un réservoir et la restitue aux plantes, est un dispositif plus simple mais tout aussi efficace pour l’alimentation des plantes en pot (Blumat, environ 3,50 euros pièce). Avantages: les plantes ne sont arrosées qu’en cas de besoin - donc de terre sèche. Et le système n’a pas besoin d’être raccordé au robinet d’eau. Les contenants intelligents avec détecteurs d’humidité intégrés et système d’arrosage, comme le «Parrot Pot» peuvent même être contrôlés via une application sur le portable.

Comment avez-vous trouvé cet article?