Plantes

Azalée d’intérieur

Rhododendron simsii

Verena Schmidt Verena Schmidt

Avec leur grande quantité de variétés et de fleurs, les azalées d’intérieur apportent de la couleur dans les maisons en hiver. Avec les soins appropriés, vous apprécierez longtemps ces plantes d’intérieur.

Type de croissance
  • Petit arbuste
Hauteur de croissance (à partir de)
de 15.00cm à 100.00cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 20.00cm à 50.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • sphérique
  • debout
  • bushy
Couleur de la fleur
  • rouge
  • rose
  • blanc
Temps de floraison (mois)
  • Janvier à March
  • Octobre à Décembre
Forme de la fleur
  • ombellifères
  • simple
  • pleine
  • Entonnoir
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • elliptiques
  • full margined
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Lumière
  • semi-ombragé
Humidité du sol
  • modérément humide
Valeur du pH
  • faiblement acide
Tolérance à la chaux
  • sensible à la chaux
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
Toxicité
  • faiblement toxique
Dureté de l'hiver
  • sensible au gel
Utilisez
  • high-stem
  • Écologisation de l'intérieur
  • Planteurs
Style de jardin
  • Jardin en pot

Origine

Les azalées d’intérieur à floraison hivernale de la familie des éricacées (Ericaceae) font partie en botanique des rhododendrons que nous apprécions tant en mai dans nos jardins pour leur abondante floraison colorée. L’azalée d’intérieur est originaire de Chine et du Japon et a été introduite en Europe en 1810. Par culture, on a pu obtenir de nombreuses variétés somptueuses qui descendent toute de l’espèce Rhododendron simsii. On trouve aujourd’hui dans le commerce plus de cent variétés d’azalées, certaines ne s’épanouissent pas uniquement à l’intérieur mais peuvent aussi être replantées au jardin.

Port et floraison

Les azalées d’intérieur sont des petits buissons aux ramifications serrées et aux feuilles coriaces, vert foncé et persistantes. Comme les pétioles et les calices, les branches sont recouvertes de soies marron. Les azalées d’intérieur fleurissent d’octobre à mai à peu près, en fonction de leur espèce dans des tons de rose, rouge et pourpre. Il existe des variétés simples, doubles et également à petites ou grandes fleurs qui atteignent une hauteur de croissance allant de 15 à 100 centimètres.

Azalées d’intérieur en pots

De septembre à mai, les fleurs colorées des azalées d’intérieur attirent véritablement tous les regards.

Emplacement et substrat

Dans leur environnement naturel, les azalées d’intérieur poussent sur des sols frais et humides. Même si les nouvelles variétés s’accommodent maintenant aussi d’endroits plus chauds, un emplacement dans la chaleur d’un salon n’est pas idéal. Quand vous aurez acheté vos azalées, et elles sont généralement en fleurs, vous ne devez donc pas les placer immédiatement dans une pièce chauffée. Habituez plutôt vos azalées progressivement aux températures assez élevées. Placez-les deux à trois jours dans un endroit à mi-ombre à une température de dix à douze degrés Celsius. Vous pourrez ensuite porter les plantes dans des pièces plus chaudes. Quand les fleurs sont complètement développées, elles supportent aussi des pièces chauffées à 20 degrés Celsius. L’endroit choisi ne doit cependant pas être le rebord intérieur d’une fenêtre au-dessus du chauffage car l’air du radiateur fait rapidement faner les fleurs.

On peut détacher les parties fanées avec leur tige. Après la floraison, vous pouvez raccourcir les tiges de l’azalée d’intérieur et tailler la plante pour lui donner une forme. A partir de la mi-mai, vous pouvez la replanter dans le jardin dans un endroit mi-ombragé à la terre humifère et aérée. A l’automne, les azalées seront ensuite rentrées à l’intérieur et replacées au frais jusqu’à ce que les bourgeons gonflent et puissent supporter à nouveau des températures plus chaudes.

Azalée l’intérieur à floraison rose

Pendant les mois d’hivers, les azalées d’intérieur donnent l’impression de n’être constituées que de fleurs.

Arrosage et fertilisation

Les azalées doivent être maintenues humides en permanence. Cependant, les racines ne supportent pas l’eau stagnante. Pour éviter ce problème, vous pouvez immerger toute la motte de racines dans l’eau tous les quatre jours. L’eau doit avoir été de préférence bouillie au préalable et refroidie car les azalées d’intérieur s’accommodent mieux d’une eau peu calcaire. A l’automne, quand les premiers bourgeons se forment déjà, vous devez réduire l’apport d’eau.

Fertilisez les azalées d’intérieur du printemps à l’automne, c’est-à-dire dans la phase pendant laquelle la plante ne fleurit pas, environ toutes les quatre semaines avec un engrais spécifique pour rhododendrons et azalées. Pendant la floraison en hiver, il ne faut pas fertiliser. Vous pouvez rempoter l’azalée tous les deux ans. Vous choisirez comme substrat une terre pour rhododendrons avec un taux de pH compris entre 3,5 et 4,5.

Multiplication

La multiplication des azalées d’intérieur s’effectue avec des boutures de tête semi-ligneuses que l’on coupe au début du printemps. La multiplication est cependant réputée difficile et il n’est pas sûr que chaque bouture devienne une magnifique plante. La bouture doit mesurer entre huit et dix centimètres de longueur. On retire ensuite toutes les feuilles à l’exception de la couronne supérieure de feuilles, et on pique les boutures d’azalées dans le substrat en les espaçant de quatre à cinq centimètres. Pour cela, le mieux est d’utiliser des caissettes de polystyrène avec une couche d’environ 15 centimètres de substrat de culture non arrosé. Un mélange composé de 2/3 de sable et 1/3 de tourbe a fait ses preuves.

Après le piquage, pulvérisez les futurs plantes avec de l’eau et recouvrez la caisse avec une feuille de plastique. Cela augmente l’humidité ambiante et les plantes peuvent plus facilement former des racines. Dans les deux à trois premières semaines, vous devez placer les boutures dans un endroit relativement frais (environ 16 degrés Celsius dans l’idéal). Par la suite, la température pourra être augmentée jusqu’à environ 20 degrés Celsius, mais le nouvel emplacement ne doit pas être exposé directement au soleil. Le mieux est de contrôler régulièrement si la température est appropriée et le substrat suffisamment humide. Les jeunes azalées forment des racines au bout de six à huit semaines mais il faut tout de même les laisser encore quelques semaines dans leur caisse de culture avant de les planter individuellement dans des pots.

Maladies

La plupart des maladies des azalées sont dues à une erreur de manipulation et de soins, comme par exemple de l’eau stagnante qui finit par provoquer une pourriture des racines. Les araignées rouges apparaissent quand la motte de racines est trop sèche. Pour y remédier, il existe des produits spécifiques à base d’huile de colza. Les sciarides aiment bien s’installer sur le terreau si les plantes restent trop humides pendant un long moment.

Comment avez-vous trouvé cet article?