Plantes

Ginkgo, Arbre aux quarante écus

Ginkgo biloba

Le ginkgo compte parmi les arbres les plus anciens de la terre. Grâce à sa nature robuste, il a survécu pendant des millions d’années dans une petite région de Chine, et est aujourd’hui apprécié comme arbre ornemental dans le monde entier.

Type de croissance
  • Arbre principal
Hauteur de croissance (à partir de)
de 2000 cm à 4000 cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 1000 cm à 1500 cm
Caractéristiques de la croissance
  • invitant
  • debout
Couleur de la fleur
  • vert
Temps de floraison (mois)
  • March à Avril
Forme de la fleur
  • Chatons
Caractéristiques des fleurs
  • dioecious
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • en forme d'éventail
  • lobée
  • nerf parallèle
Propriétés des feuilles
  • Coloration d'automne
Couleur des fruits
  • vert
  • jaune
Lumière
  • ensoleillé à semi-ombragé
Type de sol
  • gravier à argile
Humidité du sol
  • modérément sèche à humide
Valeur du pH
  • neutral à acide
Tolérance à la chaux
  • tolérant au calcaire
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif à riche en nutriments
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration de feuilles
  • une croissance pittoresque
  • Plantes médicinales
Toxicité
  • non toxique
Dureté de l'hiver
  • hardy
Les zones climatiques selon l'USDA
  • 5
Utilisez
  • Position unique
  • Plantation en groupe
  • Arbre d'habitation
  • Écologisation des routes
Style de jardin
  • Jardin du Japon
  • Facilités de stationnement
  • Jardin de rhododendrons
  • Jardin forestier

Origine

Le ginkgo (Ginkgo biloba), appelé aussi arbre aux quarante écus, est le seul représentant encore existant du genre des ginkgophytées dans la famille des ginkgoacées (Ginkgoaceae). Le ginkgo est pour ainsi dire un fossile vivant dans le monde végétal: il était déjà largement répandu il y a 180 millions d’années aussi dans les forêts mixtes de feuillus d’Europe. A l’ère crétacée qui a suivi, toutes les espèces sont mortes, à l’exception du ginkgo biloba qui a survécu dans quelques endroits de la province chinoise du Sichuan.

En Asie orientale, le Ginkgo est cultivé depuis toujours essentiellement comme arbre sacré. Il a été apporté en Europe en 1727, planté dans le Jardin Botanique d’Utrecht et a été depuis lors surtout utilisé dans les parcs. Son nom est dérivé originellement du mot chinois «gynkyo» qu’on peut traduire par abricot d’argent. Engelbert Kämpfer a décrit cet arbre pour la première fois en 1712 en faisant une erreur de transcription qui a été conservée jusqu’à présent. C’est la raison pour laquelle le seul nom scientifique valable actuellement est "Ginkgo".

Ce vestige préhistorique d’arbre ne fait partie ni des conifères ni des plantes angiospermes à fleurs, mais occupe une place particulière. Cependant, les ginkgos sont généralement classés parmi les conifères car ils en sont proches par l’histoire de leur évolution. Ce n’est pas seulement à ses feuilles divisées que Johann Wolfgang Goethe a décrites dans son poème "Ginkgo biloba" paru en 1815 dans son Divan Occidental-Oriental que le ginkgo doit sa célébrité. C’est aussi Goethe qui a planté le ginkgo que les visiteurs du Jardin Botanique de Iéna peuvent encore admirer de nos jours. Avec son tronc de plus de quatre mètres de circonférence, il est considéré comme le plus vieil exemplaire d’Europe.

Port

Le ginkgo à feuilles persistantes a un port étroit et élancé. Il peut atteindre jusqu’à 4 mètres de haut. Sa couronne est ronde en forme de boule, s’élargit en prenant de l’âge, avec des branches peu ramifiées, épaisses et rigides et composées de tiges longues et de tiges courtes L’écorce grise à marron foncé du ginkgo est réticulée et profondément fissurée sur les vieux troncs. Les vieux sujets aux branches latérales puissantes ont parfois des excroissances de plusieurs mètres de long ressemblant à des racines que l’on appelle des «tschi tschi». Il pourrait s’agir d’un «vestige» d’organes semblables à des racines aériennes présentes dans les espèces anciennes de ginkgo. Au Japon, les tschi tschi sont considérés comme des symboles de fertilité.

Feuilles

Les feuilles en éventail aux longues tiges sont souvent fendues ou lobées, à nervures parallèles ou en fourche, dures et coriaces et d’un vert vif. Elles poussent en touffes sur les tiges courtes, ou seules sur les tiges longues et atteignent dix centimètres de longueur et de largeur. A l’automne, avant la chute des feuilles, elles se teintent d’un jaune d’or profond.

Feuilles de ginkgo en automne

La feuille de ginkgo est citée de multiples façons: dans des poèmes, en peinture et dans le domaine de la mode

Fleurs

Les ginkgo sont dioïques, c’est-à-dire qu’on trouve des plantes purement mâles et purement femelles. Les fleurs mâles se trouvent dans des chatons jaunes, les fleurs femelles à longue tige sont uniques. La floraison discrète se produit de mars à avril. La pollinisation, c’est-à-dire la propagation des pollens, est l’œuvre du vent. Le processus de fécondation proprement dit est cependant extrêmement complexe et presque unique dans le monde végétal: seuls les cycas présentent un comportement d’accouplement comparable. Les pollens engendrent des spermatozoïdes, c’est-à-dire des cellules de sperme mobiles, qui cherchent activement dans un environnement humide à pénétrer dans les ovules des fruits femelles tombés sur le sol.

Fruits

A partir du mois de septembre se forment les graines à noyau jaunes et charnues qui ressemblent à des mirabelles Quand elles sont mûres, elles dégagent une odeur désagréable d’acide butyrique. C’est pour cette raison qu’on plante aujourd’hui presque exclusivement des ginkgos mâles dans les jardins publics.

Fruits du ginkgo

Quand on les écrase, les fruits charnus à noyau dégagent une odeur désagréable d’acide butyrique

Emplacement et sol

Le ginkgo est extrêmement adaptable et s’épanouit sur tous les sols profonds. Mais des sols riches en nutriments et argileux lui offrent toutefois les meilleures conditions de croissance. L’emplacement doit être ensoleillé à mi ombragé.

Plantation

Plantez le ginkgo de préférence au printemps. Les jeunes plants préfèrent un emplacement qui soit d’abord à mi-ombre et sur lequel ils peuvent pousser plus exposés à la lumière au fur et à mesure qu’ils gagnent en hauteur. A l’automne, il ne faut planter que des arbres déjà âgés de plus de six ans et qui ont acquis la robustesse nécessaire Dans tous les cas, le trou de plantation doit être creusé assez largement et enrichi avec un peu de compost. Après la plantation, vous devez arroser le ginkgo en quantité suffisante et, en fonction de sa taille, l’attacher à un piquet pour lui éviter de pencher en cas de tempête. .

Entretien

Le ginkgo est un arbre extrêmement facile à entretenir qui n’a presque pas besoin d’attention. Chez les arbres jeunes, il est intéressant d’entourer le tronc les premières années avec une toile de jute ou une natte de roseau pour qu’il ne se fissure pas sous l’effet du gel en hiver. Une couche de paillis autour des racines favorise la croissance. Si vous apportez du paillis d’écorce, vous devez auparavant ajouter quelques poignées de copeaux de corne.

Taille

Par nature, le ginkgo ne forme que très peu de tiges secondaires et de ramifications. Pour obtenir une couronne un peu plus compacte, on peut raccourcir les tiges secondaires des jeunes arbres au printemps. Les tailles jusqu’au vieux bois ne sont toutefois recommandées que s’il s’agit par exemple de retirer complètement une branche ou si le tronc doit être éclairci.

Utilisation

En plantation isolée dans un parc ou encore comme arbuste en groupe, le ginkgo fait très belle figure. Comme le ginkgo supporte aussi bien la chaleur que l’air sec, résiste bien à la pollution atmosphérique et n’est pratiquement pas sujet aux maladies, c’est un arbre apprécié dans les villes et le long des rues. A Berlin-Est, il était très souvent planté avant la réunification parce qu’avec le sophora, c’est lui qui s’accommodait le mieux de l’atmosphère polluée.

En raison de sa hauteur imposante à l’âge adulte, le ginkgo ne convient qu’aux jardins disposant de beaucoup d’espace. On l’associe de préférence à d’autres arbres aux somptueuses couleurs automnales comme le liquidambar et différentes espèces d’érables ou de cornouillers. Le ginkgo peut également très bien être planté comme arbre d’ombrage pour des massifs de rhododendrons. Son feuillage d’automne se décompose bien et donne un humus brut léger dans lequel les racines de ces buissons fleuris persistants se sentent bien.

Pour ceux qui ont un jardin assez petit, le choix doit se porter sur une variété à faible croissance. Il existe même des variétés naines qu’on peut cultiver en bac (voir plus loin).

Utilisation comme plante médicinale

En Chine, le ginkgo a une longue tradition comme plante médicinale et est proposé aussi en Europe sous forme de nombreux produits de santé. Les feuilles contiennent tout un cocktail de substances bénéfiques pour la santé qui sont essentiellement utilisées en «extrait de ginkgo»pour prévenir et soulager les affections les plus variées: Elles ont surtout une influence bénéfique sur le système nerveux central et stimulent la formation de substances messagères dans le cerveau. C’est pourquoi elles sont souvent recommandées en cas de baisse de la mémoire. Elles activent par ailleurs la circulation car elles améliorent la fluidité du sang et protègent les cellules corporelles des radicaux libres.

Variétés

  • Aurea: des feuilles jaunes en permanence, même en été
  • ‘Autumn Gold’: variété fructifère, de taille moyenne, en large couronne ronde d’un jaune lumineux en automne: très robuste et recommandée comme arbre de rue.
‘Mariken’

La variété ’Mariken’ a une croissance très lente et convient aussi comme plante rustique en bac.

  • Lakeview’: couronne étroite; arbre de taille moyenne à grande; forme mâle
  • ‘Mariken’: variété de culture récente, d’origine hollandaise, à la couronne en boule; à l’âge adulte, seulement deux mètres de hauteur et environ autant en largeur; généralement vendu comme greffe de haute tige et aussi adapté à la culture en bac.
  • ‘Pendula’: petit arbre à la couronne retombant en parasol
  • ‘Princeton Sentry’: couronne très étroite en colonne aux branches rigides et verticales; 15 à 20 mètres de hauteur et quatre à six mètres de largeur
  • Tremonia: port en colonne; peut atteindre douze mètres de hauteur

Multiplication

En général, les ginkgos sont multipliés par semis ou par greffe. Comme les semences qu’on peut récolter soi-même en Europe Centrale germent rarement bien, les graines utilisées pour les semis dans les pépinières de nos pays sont essentiellement importées d’Europe du Sud ou d’Asie. Le semis de graines récoltées soi-même est donc une question de chance. Les graines fraiches sont dégagées de leur enveloppe malodorante et disposées en couches successives avec du sable humide dans des caisses. On les stocke ainsi jusqu’au printemps à une température de un à trois degrés. A partir du mois d’avril, les graines sont placées dans des caisses de semis ou semées directement en terre.

La multiplication par boutures est également possible, mais cependant uniquement dans une serre avec un équipement professionnel de reproduction comme par exemple une installation de brumisation. Comme support de bouture, on utilise fin mai ou début juin les nouvelles pousses quand elles atteignent une longueur de 20 centimètres. Elles sont arrachées au point de ramification, traitées avec des hormones de croissance après avoir enlevé l’écorce et piquées dans de la terre de bouture humide.


Les formes de cultures sont greffées en règle générale par copulation au début du printemps sur des supports obtenus par semis. Les formes retombantes et en boule sont également greffées essentiellement par copulation ou par une greffe dite sous écorce sur des hautes tiges des plantes sauvages. Après la greffe, toutes les variétés doivent poursuivre leur culture pendant une année dans une serre.

Maladies et parasites

Les ginkgos sont pratiquement résistants aux maladies et aux parasites caractéristiques chez les arbustes. Cela n’était probablement pas le cas il y a des millions d’années, mais avec le temps, tous les adversaires d’antan doivent avoir maintenant disparu. Les racines sont cependant parfois rongées par des campagnols. L’écorce des jeunes arbres est sujette à l’abroutissement du gibier.

Questions fréquentes

Qu’est-ce que le ginkgo biloba?

Ginkgo biloba est le nom botanique de l’arbre ginkgo, appelé simplement ginkgo ou encore arbre aux quarante écus. Le ginkgo est un arbre pouvant atteindre une hauteur de 40 mètres qui peut être désigné dans le monde végétal comme un fossile vivant. Le ginkgo était déjà largement répandu dans les forêts mixtes de feuillus il y a 180 millions d’années.

Quand peut-on planter un ginkgo?

La période idéale pour planter un ginkgo est le printemps.

Comme pousse un ginkgo?

Le ginkgo préfère un sol riche et argileux au soleil ou à mi-ombre. Mais comme cet arbre a de grandes capacités d’adaptation, il pousse sur tous les sols profonds.

Quel engrais convient au ginkgo?

Le pourtour des racines peut être recouvert de paillis d’écorce mais il faut apporter auparavant à l’arbre quelques poignées de copeaux de corne.

Quand doit-on tailler un ginkgo?

Au printemps, on peut raccourcir les tiges secondaires des jeunes arbres. La couronne pourra ainsi gagner en épaisseur. Le bois plus ancien doit être coupé seulement quand le tronc doit être éclairci ou quand on veut supprimer une branche entière.

Comment avez-vous trouvé cet article?