Plantes

La rose trémière

Alcea rosea

Eva Monning Eva Monning

Les roses trémières et ses immenses épis floraux apportent de belles touches au massif de fleurs. Les belles fleurs estivales envahissent donc vos jardins.

Type de croissance
  • Plante vivace
  • bisannuel ou de courte durée
Hauteur de croissance (à partir de)
de 180.00cm à 200.00cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 50.00cm à 60.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • debout
  • formation de rosettes
Couleur de la fleur
  • violet
  • jaune
  • orange
  • rouge
  • rose
  • blanc
Temps de floraison (mois)
  • Juillet à September
Forme de la fleur
  • simple
  • Uniflorous
  • pleine
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • lobée
Lumière
  • ensoleillé à absurde
Type de sol
  • gravier à loamy
Humidité du sol
  • sec à modérément humide
Valeur du pH
  • neutral
Tolérance à la chaux
  • tolérant au calcaire
Besoins en nutriments
  • riche en nutriments
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
  • Nectar ou plante à pollen
Toxicité
  • non toxique
Dureté de l'hiver
  • hardy
Utilisez
  • Lits de fleurs
  • Bouquets
  • Plantation en groupe
  • Compagnon de rose
Style de jardin
  • Jardin du fermier
  • Jardin de fleurs
  • Jardin de bruyère
  • Jardin naturel
  • La roseraie

Origine

Les roses trémières (Alcea) composent leur propre espèce qui comprend environ 60 variétés au sein de la famille des Malvacées. (Malvaceae). Elles sont originaires du bassin méditerranéen oriental et sont répandues depuis un certain temps en Europe et en Asie où elles étaient utilisées comme plante utile à des fins médicales et pour colorer les aliments. La rose trémière ordinaire (Alcea rosea), aussi appelée passe-rose ou primerose, est la plus répandue et très utilisée comme plante ornementale dans les jardins. Les malvacées étaient déjà réputées comme plantes médicinales dans la Rome antique. La rose trémière tient de cette époque son nom latin Alcea. Le nom grec Althea (= soigner) fut aussi utilisé plus tard dans la nomenclature botanique. C’est pourquoi on retrouve la rose trémière aujourd’hui encore dans le commerce sous cette appellation.

Port

La caractéristique de la rose trémière est son port élevé de un à deux mètres. La rose trémière est bisannuelle. Cela signifie qu’elle ne forme qu’une rosette de feuilles la première année et que de là pousse une tige longue et droite l’année suivante. Des épis garnis de grandes fleurs aux mille et une couleurs se forment sur la tige. La tige de la rose trémière est peu ramifiée, vigoureuse et pousse très haut. Toute la plante est recouverte de poils légèrement hérissés.

Roses trémières adultes

Les hampes florales de la rose trémière peuvent atteindre jusqu’à deux mètres de haut

Feuilles

Les feuilles vert clair polylobées de la rose trémière émanent d’une rosette de feuilles près du sol. Les feuilles mesurent jusqu’à 16 centimètres de long et sont légèrement velues. Elles se situent sur les tiges elles aussi poilues. La deuxième année, des feuilles alternes poussent aussi sur les hampes florales.

Fleurs

Les fleurs vigoureuses de la rose trémière de la taille d’une paume font leur apparition de juillet à septembre. Les fleurs peuvent être doubles ou simples et sont déclinées dans de nombreuses couleurs allant du blanc au jaune, abricot, du rose ou rouge en passant par le violet et violet noir. Conseil: Les variétés à fleurs simples sont considérées comme étant plus durables que les roses trémières à fleurs doubles.

Rose trémière florissante

Les grandes fleurs simples de la rose trémière se situent sur les grandes hampes florales

Emplacement et sol

Les roses trémières aiment un sol riche en nutriments, perméable et sèche à légèrement humide. Elles aiment être en plein soleil. Choisissez comme emplacement pour vos roses trémières de préférence un massif ensoleillé avec un sol drainé. Les colonies ensemencées ou plantées trop serrées doivent être réduites pour que chaque plante puisse se développer plus vigoureusement. En outre, les feuilles sècheront mieux et seront moins vulnérables à la rouille.

Plantation et soins

Les roses trémières sont des plantes vivaces. Mais comme les plantes s’épuisent beaucoup pendant la floraison, cette dernière diminue nettement d’année en année. Il est donc préférable de tailler certaines des plantes fanées et d’assurer un rajeunissement constant en faisant des semis. À cette fin, les mauves sont semées soit en automne, soit directement dans le massif à partir de juin. Lorsqu’on plante au début de l’automne les jeunes plants mis à élever, la rose trémière a encore de bonnes chances de se développer avant de fleurir l’année suivante.

Plantez les roses trémières en les espaçant suffisamment pour que les feuilles puissent rapidement sécher après une averse. Au printemps suivant, fertiliser à l’aide d’engrais fait du bien à la rose trémière. Les plantes à croissance rapide ont besoin de beaucoup d’eau en été. Pour que le sol ne se dessèche pas trop vite, une couche de paillage de protection est souhaitable. Protégez les longues tiges avec un tuteur sur les emplacements non abrités car le vent peut coucher les roses trémières.

Récolte des graines

Les graines de la rose trémière se récoltent facilement

Les roses trémières peuvent aussi être mises à élever dans des godets de culture. Le semis doit être recouvert d’une fine couche de substrat meuble avec un peu de terreau (cave sombre!) et arrosé. Après deux ou trois semaines, les premiers plantules apparaissent et doivent ensuite être isolés. Les jeunes plants ne forment que des feuilles pendant la première saison. Au printemps suivant, on les trouve avec des rosettes bien formées. Ils affichent ensuite une magnifique floraison tout au long de l’été. Conseil: N’attendez pas trop longtemps pour l’isolation et le repiquage plus tard car les roses trémières aiment s’enraciner profondément et elles seront vite à l’étroit dans les godets de culture plats.

Taille

Une taille après la floraison empêche un auto-ensemencement non souhaité et prolonge la durée de floraison. Conseil: Les bisannuelles meurent normalement après la maturation des graines. Si on raccourcit les plantes tout de suite après la floraison, cela conduit souvent au renouvellement de la rosette de feuilles et à une autre floraison l’année suivante.

Hivernage

Les roses trémières sont bisannuelles et n’ont en principe pas besoin d’une protection hivernale. La partie aérienne de la plante meurt en hiver et peut être coupée. La plante bourgeonne à nouveau au printemps suivant. Pour plus de sécurité, la rose trémière peut être couverte en cas de gel avec des feuillages ou des branchages.

Utilisation

La rose trémière est une plante des jardins champêtres très prisée. Comme elle a besoin d’être entourée, elle ne conviendra pour le massif de vivaces qu’avec un tuteur adéquat. En revanche, les roses trémières seront du plus bel effet devant les murs des maisons, sur les murs ou le long des clôtures ainsi qu’à l’arrière des massifs de fleurs. Plantées en groupes, elles sont aussi mises en valeur dans les plates-bandes et mettent de la couleur. Conseil: Mélangez les variétés à fleurs noires et celles de couleur pastel.

Roses trémières en jardin champêtre

Les roses trémières sont des fleurs typiques des jardins champêtres

Dans les jardins champêtres romantiques, les roses trémières et leur longue floraison accompagnent les pieds d’alouette, les tournesols, les phlox et roses. Les longs panicules des roses trémières font aussi de belles fleurs coupées. Pour prolonger la durée de floraison des roses trémières dans le vase, il faut supprimer les feuilles de la hampe et plonger l’extrémité de la tige 40 secondes dans l’eau bouillante.

Variétés

‘Polarstern’ (blanc au cœur jaune) et ‘Mars Magic’ (rouge) appartiennent à la variété Spotlight à fleur simple et durable. La rose trémière ‘Nigra’ est violet foncé, presque noire. De fines nuances de crème à abricot caractérisent au contraire les fleurs de la rose trémière de la variété dite ‘Champagne’. Elle convient aussi en pot et atteint 1,70 mètre environ de haut. Les fleurs doubles rouge violacé de la rose trémière ‘Cassis Swirl’ ne sont pas sans rappeler les roses anglaises.

Rose trémière hybride ‘Parkrondell’

L’hybride de rose trémièreParkrondell’porte des fleurs roses semi-doubles remarquables

Conseil: Le croisement entre la rose trémière (Alcea rosea) et la guimauve véritable (Althaea officinalis) du hongrois Kovats a une plus longue longévité que la rose trémière ordinaire. Les célèbres variétés ‘Parkallee’ (jaune clair, semi-double), ‘Parkfrieden’ (rose clair) et ‘Parkrondell’ (rose foncé, semi-double) font partie de ces hybrides (x Alcalthaea suffrutescens). Ses fleurs sont un peu plus petites que les roses trémières ordinaires. Les plantes sont pour cela plus solides et moins vulnérables à la maladie de la rouille. Attention: Ces hybrides ne sont pas disponibles dans le commerce sous forme de semences mais uniquement en tant que jeunes plants en pot.

Multiplication

Les roses trémières se ressèment naturellement. Pour favoriser l’auto-ensemencement, il faut laisser les hellébores tout l’hiver et ne les supprimer qu’au printemps suivant. Vous pouvez aussi ramasser les semences et les épandre de manière ciblée. Les capsules sèches qui s’ouvrent déjà ou s’ouvrent facilement sont un signe sûr de la maturité des graines des roses trémières. Les graines individuelles sont très petites, marron et peuvent facilement être détachées. Si elles sont semées immédiatement après le ramassage en août ou septembre, les roses trémières élaborent l’année suivante une rosette vigoureuse et formeront des fleurs l’année qui suit. En fonction de la région, du climat, de la semence et de quelques autres facteurs, les graines peuvent parfois encore germer en automne et fleurir déjà l’année suivante. On peut aussi se donner du temps jusqu’à la fin du printemps ou au début de l’été et les semer directement dans le massif préparé à l’avance.

Maladies et parasites

La principale maladie des roses trémières est la rouille (Puccinia malvacearum)qui est tellement fréquente qu’elle fait presque déjà partie des roses trémières. Elle touche surtout les feuilles et on la reconnaît par les taches jaunes et les pustules rouge-brun (spores) sur la face inférieure des feuilles. Les roses trémières deviennent de plus de plus glabrescents même si les plantes continuent de fleurir.

La rouille

Les taches jaunâtres et les pustules rouge-brun sont un signe évident d’une infestation de la maladie de la rouille

En cas d’infestation, supprimez les feuilles infectées et jetez-les dans la poubelle. Un fongicide en arrêtera la propagation. En automne, il faut couper la plante entièrement et la butter. Il faudra aussi enlever cette terre et le premier bourgeon de feuille au printemps. Pour empêcher une infestation de la rouille, il faut planter les roses trémières en les espaçant suffisamment dans un emplacement adéquat et aéré et ne jamais arroser au-dessus des feuilles.

Questions fréquentes

Qu’est-ce qu’une rose trémière?

Les roses trémières (Alcea) sont des plantes des jardins champêtres prisées et forment leur propre espèce qui comprend environ 60 variétés dans la famille des malvacées (Malvaceae). La rose trémière ordinaire (Alcea rosea) est la plus répandue.

A quoi ressemble une rose trémière?

La rose trémière se caractérise par un port érigé de un à deux mètres de haut. Les grandes fleurs polylobées sont vert clair. Les fleurs de la taille d’une paume apparaissent souvent de juillet à septembre. Les couleurs vont du blanc et jaune à abricot, du rose et rouge jusqu’au violet et violet noir.

Quand peut-on semer les roses trémières?

De préférence, il faut semer les roses trémières à la fin de l’été directement dans le massif.

Quand peut-on planter les roses trémières?

On met les jeunes plants mis à élever dans le massif de préférence déjà en automne de façon à ce que les plantes puissent bien se développer avant d’orner le jardin de leurs fleurs l’année suivante.

Quand peut-on tailler les roses trémières?

On peut tailler les roses trémières directement après la floraison. On évite ainsi qu’elles se ressèment spontanément et on peut de cette façon prolonger la durée de vie des plantes.

Comment avez-vous trouvé cet article?