Plantes

Laurier-rose

Nerium oleander

Eva Monning Eva Monning

Le laurier-rose fait partie des plantes en pot les plus populaires. Voici comment planter et prendre soin correctement de ce buisson méditerranéen.

Type de croissance
  • Petit arbuste
Hauteur de croissance (à partir de)
de 200.00cm à 300.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • invitant
  • debout
  • bushy
Couleur de la fleur
  • jaune
  • orange
  • rouge
  • rose
  • blanc
  • multicolore
Temps de floraison (mois)
  • Juin à September
Forme de la fleur
  • simple
  • Uniflorous
  • pleine
  • Cyathes
Parfums
  • 1
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • linéaire-lancéolée
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Lumière
  • ensoleillé
Type de sol
  • loamy à argile
Humidité du sol
  • frais
Valeur du pH
  • faiblement acide
Tolérance à la chaux
  • tolérant au calcaire
Besoins en nutriments
  • riche en nutriments
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
Toxicité
  • hautement toxique
Utilisez
  • Position unique
  • high-stem
  • Écologisation de l'intérieur
  • Planteurs
  • Écran de confidentialité
  • Jardin d´hiver
Style de jardin
  • Jardin de la pharmacie
  • Jardin de fleurs
  • Cour
  • Jardin en pot

Origine

Le laurier-rose (Nerium oleander) est la seule espèce de son genre et fait partie des apocynacées (Apocynaceae). Le buisson florifère fait partie des plantes en pot les plus anciennes et aussi, à cause de sa profusion de fleurs, les plus populaires. Il est originaire du Maroc et du sud de l’Espagne et répandu aujourd’hui dans tout le bassin méditerranéen, en Inde et en Chine. A l’Antiquité déjà, on appréciait le buisson vivace, ce qu’attestent des fresques murales crétoises du 14ème siècle avant Jésus-Christ. Le laurier-rose est arrivé en Allemagne il y a environ 500 ans. A l’époque, il était réservé à la noblesse et aux riches bourgeois qui agrémentaient leurs orangeries de sa beauté méditerranéenne.

Port

Le buisson persistant peut atteindre 2 à 4 mètres de hauteur et jusqu’à 3 mètres de largeur.

Feuillage

Les feuilles charnues, coriaces, lancéolées mesurent jusqu’à 20 centimètres de long et environ 3 à 4 centimètres de large. Les feuilles se tiennent par trois sur chaque nœud - les botanistes parlent ici de feuilles verticillées.

Fleurs

Des corymbes de plusieurs fleurs se forment aux extrémités des tiges ramifiées. Les formes sauvages ont des fleurs roses ou blanches, de 5 pétales chacune. Mais grâce à diverses sélections, il existe entre temps plus de 400 variétés de lauriers-roses et de multiples couleurs: rose clair à rose foncé, saumon, jaune clair, blanc et rose. Chez certaines variétés, les fleurs qui apparaissent de juin à septembre, sont doubles ou délicatement parfumées.

Attention: le laurier-rose fait partie des apocynacées (Apocynaceae) et est très toxique.

Laurier-rose haut en couleur: certaines variétés ont des fleurs jaunes ou couleur abricot

Emplacement

Pour une floraison riche, les stars méditerranéennes ont besoin d’un endroit ensoleillé, à l’abri du vent. Plus le laurier-rose a de soleil, plus il fait de fleurs. C’est pourquoi, les lauriers-roses fleurissent nettement moins quand les étés sont frais et pluvieux. Il faut abriter les variétés à fleurs doubles de la pluie, car les fleurs absorbent l’eau, collent et pourrissent.

Substrat

Un terreau classique avec une part de tourbe ne convient pas au laurier-rose. La plante préfère un substrat principalement minéral, calcaire avec une part de tourbe ou d’argile élevée.

Laurier-rose en bac sur la terrasse

Le laurier-rose passe l’été en bac sur la terrasse où il répand une atmosphère méditerranéenne

Arrosage

Le laurier-rose a besoin de beaucoup d’eau, c’est pourquoi il faut l’arroser abondamment en été. Quand il fait très chaud, les grands lauriers-roses doivent même être arrosés jusqu’à 3 fois par jour. Posez le pot de préférence sur une soucoupe à haut bord qui récupère l’eau en excédent. Le laurier-rose l’absorbe tout au long de la journée et n’a alors souvent besoin d’eau qu’une seule fois par jour. Comme, dans la nature, le laurier-rose pousse dans les plaines alluviales, avoir les pieds mouillés ne le gêne pas, le pot peut donc tout à fait être jusqu’à un tiers dans l’eau.

Le laurier-rose ne supporte pas l’eau de pluie en permanence, elle acidifie trop le terreau dans le pot. La plante aime les sols calcaires et donc l’eau calcaire du robinet. De plus, une eau d’arrosage tempérée stimule la formation des fleurs.

Conseil: Ne douchez pas la plante, mais arrosez le laurier-rose toujours au ras du sol, car l’humidité par en haut abîme les fleurs et peut favoriser la gale du laurier-rose.

Fertilisation

Pour une abondante floraison, vous devez fertiliser votre laurier-rose régulièrement. Aussi, accordez-lui un engrais liquide pour plante en pot, de grande qualité une à deux fois par semaine de mars à septembre que vous ajoutez directement à l’eau d’arrosage. Cela assure de belles feuilles vertes, un feuillage dense et une floraison vigoureuse.

Rempotage

Comme le laurier-rose a une croissance très rapide, un sujet jeune doit être changé de pot chaque année. Le pot optimal pour l’arbuste à racines peu profondes est plus large que haut. Choisissez un bac plus grand d’environ 5 centimètres et versez-y du terreau pour plantes en pot avec une part de billes d’argile et un peu de calcaire. Conseil: Si vous voulez rempoter un grand laurier-rose, attachez d’abord la couronne et arrosez bien la motte, la plante est ainsi plus facile à manier et à extraire du bac.

Utilisation

Du fait de sa longue durée de floraison et de son feuillage persistant, le laurier-rose est très décoratif et se place volontiers dans des niches et des coins lumineux. Comme la plante a une croissance très rapide, elle doit avoir suffisamment de place. Le laurier-rose peut aussi être élevé sur tige. Dans un bac de taille appropriée, le laurier-rose convient aussi bien au balcon ensoleillé, que la terrasse et la véranda froide. La plante en bac peut se combiner avec un laurier, un olivier, un bougainvillier et de nombreuses autres plantes méditerranéennes en pot.

Taille

Il existe différentes raisons de tailler les lauriers-roses et aussi différents types de taille. La plante en pot a une croissance très rapide et supporte bien la taille. Le laurier-rose peut être taillé à tout moment dans l’année. Vous pouvez donc largement déterminer vous-même le bon moment. Si la plante forme manifestement moins de fleurs et que les rameaux poussent à l’intérieur de la couronne au lieu de pousser vers l’extérieur, vous devez absolument régler le problème avec le sécateur.

Néanmoins, pour une floraison abondante, il ne faut tailler que lorsque c’est nécessaire. Les branches âgées ont tendance à se dénuder par en bas et n’ont plus souvent de feuilles qu’aux extrémités des branches. Avec les années, la floribondité diminue aussi. Une cure de rajeunissement se fait au printemps. Pour cela, rabattez environ un tiers des rameaux âgés à environ 20 centimètres de long. Les branches gênantes, retombantes ou dénudées peuvent être retirées à tout moment dans l’année.

Tailler le laurier

Une taille régulière garantit une floraison abondante et favorise un port touffu

Il ne faut tailler la plante avant de la rentrer pour l’hiver que si elle est soit infestée de cochenilles ou est devenue trop grande. Vous pouvez bien sûr éliminer aussi les tiges malades. Mais soyez prudent lors de cette taille, car la plante a déjà fait des bourgeons pour l’année suivante.

En cas de besoin, le laurier peut aussi «être rabattu sur la souche», c’est-à-dire qu’il est sévèrement rabattu. Cela peut être rendu nécessaire par exemple par une forte infestation de nuisibles ou parce que le laurier-rose se dénude par en bas. La fin de l’hiver est le meilleur moment pour une taille radicale de la sorte. La plante se régénèrera rapidement et poussera bien touffue. Mais dans ce cas, il ne faut prévoir une nouvelle floraison que l’année suivante car tous les boutons floraux déjà faits sont éliminés lors de la taille. Après une taille sévère jusqu’au bois âgé, le laurier-rose ne forme toujours la première année que des rameaux stériles, sans fleurs. Une taille légère de maximum un tiers de la longueur des rameaux entraîne la formation de nouvelles branches plus courtes qui fleurissent à partir de fin juillet environ. Important: Lors de toutes les actions de taille, portez des gants, car le liquide laiteux toxique irrite la peau.

Hivernage

Comme le laurier-rose ne résiste au gel que jusqu’à environ - 5°C, il faut le protéger contre le gel sévère en hiver. L’endroit idéal pour l’hivernage est une véranda froide ou une serre non chauffée, une serre dite froide. Sinon, le laurier-rose peut aussi passer l’hiver dans l’obscurité à la cave ou au garage, toutefois les températures ne doivent alors pas dépasser 5 à 10°C. Règle de base: plus l’endroit est sombre, plus la température doit être basse. Pour prévenir une attaque de cochenilles, une température ambiante basse est recommandée même en cas de bonne luminosité. L’idéal est une température entre 2 et 10° C. Dans des espaces fermés, il faut aérer une fois par semaine.

La plante est d’abord nettoyée: éliminez les feuilles colorées, les fleurs fanées et les rameaux abîmés ou malades. Vérifiez ensuite l’absence de nuisibles. Au cas où la plante est infestée, prenez des mesures pour y remédier comme une taille ou un traitement avec des produits phytosanitaires. Si le laurier-rose est trop grand pour le quartier d’hiver, vous devez aussi le tailler. Mais nous vous conseillons - si possible - d’attendre le printemps pour tailler, car sinon le laurier-rose peut bourgeonner trop tôt.


Dans des endroits à l’air sec, vérifiez régulièrement l’absence de cochenilles. Arrosez de temps à autre car la motte ne doit pas totalement sécher en hiver. Il est normal que le laurier-rose perde beaucoup de feuilles dans l’obscurité l’hiver, elles repoussent au printemps.

Si vous vivez dans une région au climat plus doux, vous pouvez laisser le laurier-rose passer l’hiver à l’extérieur aussi, en le couvrant d’un voile d’hivernage et, avec un pot bien isolé, en le mettant dans un endroit ombragé, à l’abri du vent. Un emplacement contre le mur de la maison est optimal. Pour le garder suffisamment au chaud, occupez-vous tout d’abord d’une bonne isolation du sol, par exemple en glissant une plaque de polystyrène sous le bac. Si vous n’avez pas trop de place, vous pouvez attacher les branches avec une ficelle en sisal. C’est aussi en même temps très pratique, car vous pouvez ainsi envelopper plus facilement la plante et le pot avec des nattes de coco ou du papier bulle et les protéger du gel. Veillez toutefois à laisser un endroit libre pour arroser de temps en temps.

Conseil: certaines jardineries proposent un service d’hivernage pour plantes en pots. Si votre laurier-rose est devenu trop grand, demandez simplement à votre jardinerie. Ici en plus, on s’occupe des plantes en hiver de manière optimale.

Variétés

Les lauriers-roses existent dans de nombreuses couleurs avec des fleurs simples ou doubles, parfois même avec un feuillage panaché (par exemple ’Splendes Variegatum’). Si vous voulez éviter les classiques tons roses, vous pouvez choisir la variété blanche ’Alba’ ou la rouge ’Little Red’. ’Madonna Grandiflora’ exhibe des fleurs doubles en blanc, ’Luteum Plenum’ en jaune clair et ’Mrs. Roeding’ en couleur saumon. Pour une couleur vive, on choisit de préférence la variété rouge foncé ’Algiers’. ’Papa Gambetta’ est une variété compacte, très facile d’entretien avec des fleurs rouge-orange. ’Roseum Plenum’ arbore des fleurs très grandes, d’environ 7 centimètres.

La variété ’Alba’ exhibe des fleurs simples, d’un blanc pur (à gauche). Mais il existe aussi des variétés dont les fleurs sont doubles (à droite)

Multiplication

Il existe différentes méthodes de multiplier les lauriers-roses: par bouturage, division, greffage et semis. Le plus simple est de multiplier le laurier-rose au printemps par des boutures de tête provenant de la taille. Pincez les branches et posez-les dans un verre d’eau ou faites raciner les boutures dans un pot avec du terreau pour semis, dans un endroit chaud et lumineux. Une fois les premières racines vigoureuses formées, les boutures peuvent être replantées dans un pot avec du terreau pour plantes en pot. Il est possible aussi de multiplier les plantes âgées par division de la motte de racines. Rabattez légèrement les plantes ainsi obtenues en les mettant en pot, elles repoussent avec assez de fiabilité. Les deux autres méthodes ne sont pas conseillées au jardinier amateur et sont à réserver au spécialiste.

Maladies et parasites

Les feuilles jaunes du laurier-rose indiquent des erreurs de soins ou un emplacement incorrect. Cependant, diverses maladies et parasites peuvent également rendre la vie difficile au laurier-rose. Début mai, la première infestation de pucerons est imminente. Le puceron du laurier-rose est facilement reconnaissable à sa couleur jaune miel. En conséquence, des moisissures sombres et fuligineuses apparaissent souvent. Des feuilles mouchetées d'argent indiquent la présence de tétranyques. Les toiles laineuses à l'aisselle des feuilles et sur la face inférieure de la feuille indiquent la présence de cochenilles et de cochenilles farineuses. Le chancre contagieux du laurier-rose, qui est causé par une bactérie, se reconnaît à de petites taches noires entourées d'un bord clair, qui se gonflent et s'ouvrent ensuite, ainsi qu'à des rameaux noirs et à des épaississements infirmes sur les branches fleuries. Si votre laurier-rose est déjà touché, vous devez retirer très tôt toutes les feuilles affectées et couper les pousses endommagées jusqu'au bois sain.

Conseil: après avoir coupé les pousses atteintes, désinfectez les ciseaux avec de l'alcool à 70 % provenant de la pharmacie pour éviter l'infection d'autres plantes.

Maladies et parasites

Laurier-rose rouge éclatant

Le puceron du laurier-rose se reconnaît facilement à sa couleur jaune miel

Questions fréquemment posées

Quelle terre convient au laurier-rose?

Le laurier-rose préfère un substrat principalement minéral, calcaire avec une proportion de glaise et d’argile élevée.

Quel engrais convient au laurier-rose?

On fertilise le laurier-rose soit avec un engrais longue durée ou un engrais liquide de grande qualité que l’on ajoute à l’eau d’arrosage.

De combien d’eau le laurier-rose a-t-il besoin?

Contrairement à de nombreuses autres plantes méditerranéennes, le laurier-rose a besoin de beaucoup d’eau et il est très sensible à la sécheresse. C’est pourquoi, il faut arroser le laurier-rose régulièrement: au moins une fois par jour du printemps à l’automne, même deux fois par jour quand il fait très chaud en été. En hiver, il suffit d’arroser l’arbuste deux fois par semaine.

Quand faut-il rempoter un laurier-rose?

Comme le laurier-rose a une croissance très vigoureuse, il faut rempoter surtout les sujets jeunes une fois par an. Le nouveau pot doit être plus grand d’environ 5 centimètres que le précédent.

Quand peut-on tailler le laurier-rose?

Le laurier-rose se taille avant d’être rentré pour l’hiver. Mais, théoriquement, on peut le tailler toute l’année. Une taille est surtout souhaitable quand l’arbuste forme moins de fleurs.

Combien de gel supporte le laurier-rose?

En tant que plante méditerranéenne, le laurier-rose ne résiste au gel que jusqu’à -5°C. Le laurier-rose passe l’hiver de préférence dans un endroit à l’abri du gel ou, en climat doux, on le dote d’une protection hivernale.

Pourquoi les feuilles du laurier-rose jaunissent-elles?

Les feuilles jaunes peuvent avoir différentes raison: erreur de soin, mauvais emplacement ou maladies végétales. Assurez-vous que le pot est suffisamment grand, que la motte n’est pas desséchée, que l’emplacement n’est pas trop sombre et aussi que le dosage de l’engrais est adapté. Vérifiez en outre l’absence de nuisibles sur les feuilles, tels que les pucerons. La gale du laurier-rose se reconnaît à de petites taches noires entourées d’un bord clair. Les rameaux noircissent et des renflements apparaissent sur les rameaux fleuris.

Comment avez-vous trouvé cet article?