Plantes

Azalée d’été, Godetia.

Clarkia grandiflora

Eva Monning Eva Monning

Même si dans nos régions, l’azalée d’été ou fleur de l’Atlas est une fleur annuelle, son abondante floraison qui rappelle celle des azalées illumine les massifs de fleurs au soleil.

Type de croissance
  • un an
Hauteur de croissance (à partir de)
de 40.00cm à 100.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • bushy
Couleur de la fleur
  • violet
  • orange
  • rouge
  • rose
  • blanc
Temps de floraison (mois)
  • Juin à Octobre
Forme de la fleur
  • Entonnoir
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • étroitement lancéolées
Forme du fruit
  • Capsule
Lumière
  • ensoleillé à semi-ombragé
Type de sol
  • sable à loamy
Humidité du sol
  • modérément sèche à modérément humide
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
Utilisez
  • Lits de fleurs
  • Bouquets
  • Planteurs
Style de jardin
  • Jardin du fermier
  • Jardin de fleurs
  • Jardin naturel
  • Jardin en pot

Origine

L’azalée d’été (appelée autrefois Godetia grandiflora, et maintenant Clarkia grandiflora), ou encore Fleur de l’Atlas ou clarkie élégante, provient de la famille des onagracées (Onagraceae) et ses fleurs lumineuses sont une véritable parure pour tous les massifs de fleurs estivales. En botanique, cette Américaine du Nord est dorénavant classée dans la famille des Clarkia. Le nom de l’espèce Godetia a été abandonné mais reste encore très répandu, notamment dans l’espace germanophone. Ces noms sont donc utilisés comme des synonymes.

Port

L’azalée d’été est une plante annuelle et une herbacée qui atteint jusqu’à un mètre de hauteur selon les variétés. Globalement, cette plante a un aspect buissonneux et ramifié.

Feuillage

Les feuilles de la godétia sont étroitement lancéolées et alternes sur de courtes tiges.

Fleurs

Les fleurs délicates à quatre pétales de la godétia vous apporteront beaucoup de plaisir jusqu’aux premières gelées. Les calices des fleurs sont soit simples soit doubles et présentent différentes couleurs: rose, bleu lavande, orange, saumon, rouge ou blanc. De nouvelles cultures sont aussi bicolores. C’est la ressemblance de ses fleurs avec celles des azalées qui vaut à la godétia le nom d’ «Azalée d’été». En botanique, les Clarkia grandiflora n’ont cependant rien à voir avec les véritables azalées (rhododendrons).

Fruits

Après la floraison, la plante forme des petits fruits à capsules. En séchant, les capsules éclatent et libèrent les graines.

Emplacement

Les emplacements d’origine de l’azalée d’été sont des pentes sèches et des lisières de forêts littorales dans des climats modérément chauds. La godétia préfère donc aussi un emplacement ensoleillé dans nos jardins. Cette petite plante ornementale pousse certes aussi à mi-ombre mais elle présente nettement moins de fleurs.

Azalées d’été dans un massif

Les azalées d’été aux couleurs chatoyantes transforment des massifs ensoleillés en un océan de fleurs.

Sol

La godétia préfère un sol argileux léger, non fertilisé mais seulement enrichi de compost. Le sol doit être plutôt sec que trop mouillé.

Semis

Les azalées d’été sont semées à la volée ou en rangs directement en terre entre mars et mai, légèrement recouvertes de terre et maintenues humides jusqu’à la germination. Conseil: Si vous mélangez les petites semences avec du sable, la répartition sera plus homogène. Avec une température d’environ 15 degrés Celsius, les godétias germent en deux à trois semaines, ensuite il faut éventuellement les éclaircir. Une pré-culture à l’intérieur ne présente aucun avantage car les azalées d’été se laissent très mal transplanter.

Plantation

Ameublissez la terre lourde du massif avant d’y planter des azalées en ajoutant une bonne quantité de sable pour obtenir un substrat perméable. Les jeunes plants peuvent être placés dans les massifs entre mars et avril. Placez toujours les godétias en petits groupes en les espaçant d’environ trente centimètres. Lors de la plantation, veillez à ce que le jeune pied ne soit pas implanté plus profondément que dans son pot. Attention: Evitez de déplacer l’azalée d’été par la suite car elle ne supporte pas très bien cette opération.

Entretien

Une fois plantées, les godétias sont extrêmement faciles à entretenir et n’ont besoin ni d’engrais ni d’arrosages supplémentaires. Si vous voulez stimuler la ramification et donc l’abondance de fleurs, vous pouvez couper la pointe des premiers rameaux. Aux premières gelées, les plantes meurent d’elles-mêmes car les fleurs estivales ne sont pas rustiques sous nos latitudes. Si vous voulez continuer à avoir des azalées d’été dans votre jardin, laissez les fleurs en place jusqu’à la formation des semences pour que la plante se resème d’elle-même. Sinon, vous pouvez couper les rameaux défleuris au ras du sol en automne.

Azalées d’été en fleurs coupées

Aussi en fleurs coupées, les azalées d’été sont un régal pour les yeux.

Utilisation

Les godétias sont très frugales et faciles d’entretien et sont donc volontiers utilisées comme bouche-trous dans les jardins naturels et les jardins champêtres. Ces fleurs estivales sont également bien mises en valeur dans des jardinières ou des pots. L’azalée d’été convient extraordinairement bien en fleur coupée et tient aussi longtemps dans un vase où même les fleurs encore fermées s’ouvrent généralement. En massif, elle s’entend bien avec le pavot de Californie (Eschscholzia), les ageratums (Ageratum), les corbeilles d’argent (Iberis) et la sauge (Salvia).

Variétés

L’azalée d’été existe en de nombreuses variétés de culture de toutes les couleurs. On trouve souvent dans le commerce des mélanges de couleurs déjà prêts. Le mélange ’Azaleenschau’ offre des fleurs doubles dans toutes les couleurs. Les pieds atteignent environ 45 centimètres de hauteur. La variété de taille moyenne ’Rembrandt’ porte des fleurs étonnantes en rouge carmin et blanc.

Multiplication

Les godétia se multiplient au moyen de semences. Les semences peuvent être récoltées à l’automne dans les capsules mûres et conservées au sec et au frais

Maladies et parasites

Clarkia grandiflora est rarement concernée par les maladies. Dans les endroits trop humides, le danger est la pourriture des racines. Les jeunes pousses sont parfois attaquées par des altises qui grignotent des trous dans les feuilles.

Comment avez-vous trouvé cet article?