Plantes

If européen, if commun

Taxus baccata

L’if commun (Taxus baccata) est polyvalent comme le sont peu d’autres conifères. Il se prête non seulement à une plantation comme arbre isolé mais aussi pour les haies et tout type d’arbre taillé.

Type de croissance
  • Conifère
  • Arbre
  • Grand arbuste
Hauteur de croissance (à partir de)
de 1000 cm à 1800 cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 800 cm à 1500 cm
Caractéristiques de la croissance
  • debout
  • multi-tronc
Couleur de la fleur
  • vert
  • jaune
Temps de floraison (mois)
  • March à Avril
Forme de la fleur
  • Cones
Caractéristiques des fleurs
  • dioecious
  • peu impressionnant
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • needle-shaped
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Couleur des fruits
  • rouge
Forme du fruit
  • Fruits à noyau
Caractéristiques des fruits
  • toxique
  • Auto-ensemencement
Lumière
  • ensoleillé à ombragé
Type de sol
  • gravier à argile
Humidité du sol
  • frais à humide
Valeur du pH
  • alcaline à faiblement acide
Tolérance à la chaux
  • amateur de citron vert
Besoins en nutriments
  • riche en nutriments
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • une croissance pittoresque
  • Protection des oiseaux
  • plante sauvage indigène
Toxicité
  • hautement toxique
Dureté de l'hiver
  • hardy
Les zones climatiques selon l'USDA
  • 6
Utilisez
  • Montage au sol
  • Position unique
  • couper les couvertures
  • Coupe de la forme
  • Plantation de tombes
  • Plantation en groupe
  • Arbre d'habitation
  • Écran de confidentialité
  • Pare-vent
Style de jardin
  • Jardin de la pharmacie
  • Jardin du fermier
  • jardin formel
  • Jardin naturel
  • Facilités de stationnement
  • Jardin forestier
  • Cimetière

Origine

Les ifs appartiennent à la famille des taxacées (Taxaceae) et dans tout l’hémisphère Nord, il en existe environ dix espèces. En dehors de l’if européen (Taxus baccata), l’if du Japon (Taxus cuspidata) est intéressant pour nos jardins. Il porte des aiguilles un peu plus claires et plus larges et reste plus petit que l’if de nos régions.

Même si l’if commun (Taxus baccata) a un aspect un peu exotique, il est indigène depuis déjà des millénaires dans le sous-bois des forêts d’Europe Centrale. Comme le houx, il tolère la forte concurrence d’autres racines et s’accommode d’extrêmement peu de lumière. Sa zone de répartition s’étend au Sud jusqu’en Afrique du Nord, à l’Est jusqu’aux pays baltes et à la frontière orientale de la Pologne. En Scandinavie, on ne trouve l’if que dans les endroits aux hivers doux le long de la côté norvégienne et dans le Sud de la Suède. En Asie, sa zone de répartition s’étend jusqu’en Iran où le Caucase constitue la limite Nord de sa zone de répartition. En Allemagne, l’if commun est répertorié sur la Liste Rouge des espèces menacés car il n’existe plus que quelques populations sauvages.

Les ifs peuvent atteindre un âge très élevé.
Les aiguilles et les tiges de l’if sont extrêmement toxiques. Des bovins et des chevaux s’empoisonnent régulièrement et en meurent, notamment parce que des agriculteurs inattentifs laissent simplement le feuillage des ifs sur les prairies après la taille des haies.

Port

Les ifs forment généralement plusieurs troncs courts et érigés et une couronne en ovale allongé à ronde, souvent aussi d’une forme très irrégulière. Ils atteignent une hauteur de 10 à 18 mètres et une largeur de 8 à 15 mètres. Il faut toutefois attendre un certain nombre de décennies avant qu’ils n’atteignent ces dimensions. Sur un bon sol, les jeunes ifs poussent de 20 à 25 centimètres par an, les arbres plus âgés nettement moins. Les branches latérales sont généralement horizontales ou poussent légèrement vers le haut, les tiges latérales sont souvent retombantes. L’écorce des jeunes pousses est verte, par la suite d’un brun rouge, et elle forme des écailles qui se détachent des troncs.

If commun Taxus baccata

A l’âge adulte, les ifs forment un couronne érigée ou en ovale arrondi.

Feuilles

Les aiguilles persistantes de l’if sont ordonnées par paires sur les tiges. Elles mesurent entre un et trois centimètres, sont vert foncé et se terminent en pointe. Au contraire des aiguilles de pin, elles sont toutefois douces au toucher et ne piquent pas. Leur partie inférieure est vert clair.

Fleurs

L’if fait partie des arbustes dits dioïques. Cela signifie que les sexes sont complètement séparés: chaque plante a des fleurs uniquement mâles ou femelles. Dans quelques rares cas, on trouve aussi des plantes qui portent sur certaines branches des fleurs des deux sexes. Les cônes femelles mesurent tout au plus seulement un millimètre, sont d’un vert terne et très discrètes. Elles sont accrochées sur la face inférieure des tiges et les écailles du cône n’enveloppent qu’un seul ovule. Leur pointe ressort du cercle supérieur d’écailles et contient à son extrémité une toute petite goutte qui absorbe dans l’air le pollen mâle. Les cônes mâles sont un peu plus visibles que les cônes femelles. Ils contiennent à leur extrémité une touffe d’étamines bombées d’un vert jaune qui sont accrochées sur un pétiole commun et ressortent de la pointe du cône. Les cônes se forment déjà à la fin de l’été et s’ouvrent généralement de mars à avril.

Fruits

A la différence de la plupart des autres conifères, les fruits de l’if ne sont pas des cônes classiques mais ressemblent à des baies d’un rouge lumineux. En langage technique, on appelle l’ovule charnu une arille. Elle sort du réceptacle floral après la fécondation, enveloppe comme un entonnoir la totalité du cône floral avec la grande graine à coque dure, et à maturité, sa couleur vire du vert au rouge. Une chose que peu de gens savent: L’ovule du fruit de l’if est comestible, à la différence de toutes les autres parties de la plante y compris de l’intérieur de la graine. Il a un goût doucereux qui ressemble plutôt à un édulcorant artificiel qu’à du sucre de fruit. Les fruits de l’if sont très appréciés des oiseaux.

Fruits if commun Taxus baccata

Presque toutes les parties de l’if contiennent un poison, la taxine, même les graines. Seule la chair des fruits rouges est comestible.

Emplacement

Un emplacement à semi-ombragé ou ombragé convient mieux à l’if qu’un endroit du jardin exposé au soleil: ces arbres font partie des arbustes de jardin qui supportent le mieux l’ombre. Bien que les ifs soient rustiques, ils souffrent pendant les hivers très froids avec peu de neige parfois du soleil d’hiver et des vents d’Est qui assèchent. Même s’ils supportent l’atmosphère sèche des villes, ils poussent mieux dans des endroits à l’atmosphère humide.

Sol

Les ifs sont très peu exigeants: Ils s’épanouissent sur n’importe quel sol pourvu qu’il soit perméable et ne retienne pas l’eau. Ils préfèrent les sols calcaires, un peu argileux, mais poussent aussi sur des sols sablonneux légers et faiblement acides, et riches en humus. Les sols marécageux sont les seuls que ces plantes ne supportent pas.

Plantation

Comme tous les arbustes persistants un peu sensibles au gel, les ifs doivent être plantés de préférence au printemps. Dans la mesure où le sol n’est pas compact, il n’est pas nécessaire de le préparer d’une quelconque façon. Si vous voulez planter une haie, creusez de préférence une tranchée de plantation et placer les ifs selon leur taille à une distance de trois à cinq pieds par mètre linéaire. Vous ne devez en aucun cas planter les ifs trop profondément dans la terre, ils ne le supportent pas bien, comme la plupart des arbustes. Pour les plantes aux racines en ballot, il faut placer la partie supérieure à hauteur de la surface du sol.

Entretien

Si la terre de votre jardin est plutôt légère et sablonneuse, vous devez répartir régulièrement du compost mûr sur le pourtour des racines. De cette façon, vous empêcherez que le taux de pH ne baisse avec le temps. Une fertilisation spécifique n’est généralement pas nécessaire: l’apport de compost au printemps suffit amplement comme source de nutriments. En cas de sécheresse durable, vous devez arroser sans tarder surtout les ifs de petite taille, même pendant les mois d’hiver après des périodes de gel pauvres en précipitations.

Taille de forme If commun Taxus baccata

Avec des gabarits spéciaux, on peut tailler les ifs et d’autres arbres d’ornement de manière particulièrement précise.

Taille

L’if (Taxus baccata) supporte mieux la taille que n’importe quel autre conifère. En taillant régulièrement un if, vous lui assurez entre autre une croissance visiblement plus fournie. On peut aussi tailler ce conifère sur une structure nue faites de branches grosses comme le bras: il formera à coup sûr de nouvelles pousses, même si c’est un peu plus lent. Des tailles radicales de ce genre sont cependant très rarement nécessaires, tout au plus pour les haies anciennes qui n’ont pas été taillées pendant des années et de ce fait ont poussé en largeur.

En général, les haies et les topiaires se contentent d’une taille annuelle de forme. Cette opération d’entretien se fait de préférence aux alentours de la Saint Jean (le 24 juin). Par ailleurs, après les hivers rigoureux, il faut parfois éliminer au printemps quelques tiges qui ont gelé.

Utilisation

De tous temps, les ifs sont des arbres à tailler très appréciés pour les jardins petits et assez grands. Les jardins baroques des châteaux royaux par exemple étaient impensables sans des ifs taillés en topiaire, et aussi dans les jardins privés, ces conifères sont encore appréciés de nos jours pour des haies opaques, faciles à entretenir et robustes.

Les ifs sont appréciés en tant que topiaires dans la conception de jardins.

Dans la conception de jardins, les ifs sont surtout appréciés comme haies et comme topiaires.

Même si les ifs ont un système racinaire profond, la terre végétale aux alentours des arbres est toutefois aussi fortement parcourue de fines racines fibreuses. Les ifs ne sont donc pas des voisins idéaux pour des arbustes peu concurrentiels comme le cornouiller ou l’hamamélis. Autour des racines d’un if, les plantes qui apprécient son voisinage sont des fleurs à bulbes et des vivaces très robustes comme les épidemiums (Epimedium), les hostas (Hosta) ou le géranium à grosses racines (Geranium macrorrhizum). Les ifs sont également appréciés pour le fleurissement des tombes. Les variétés de culture spéciales à faible croissance sont surtout celles qu’on utilise dans ce cas.

Variétés

Alors que la présence de l’if a de plus en plus reculé dans la nature, il est omniprésent dans la culture horticole depuis des siècles. Au fil des années, on a créé de nombreuses formes horticoles aux ports différents et aux aiguilles jaunes à vert foncé qui se prêtent bien à la plantation isolée, depuis ’Fastigiata Aureomarginata’, un if en forme de colonne et aux aiguilles jaunes jusqu’à ’Dovastoniana’, un arbuste à port large aux branches retombantes appelé l’if-vol d’aigle. Avec la variété ’Repandens’, on a même une variété qui pousse comme un tapis. La forme de culture à faible croissance ’Renkes Kleiner Grüner’ est populaire pour remplacer des buis pour de petites bordures.

Quelques bonnes variétés sont aussi obtenues par croisements de différentes espèces d’ifs. Par exemple, l’if commun (Taxus baccata) et l’if du Japon (Taxus cuspidata) ont donné naissance à l’Taxus x media). A partir des descendants des essais de croisements, quelques variétés pour haies ont été sélectionnées vers 1900 aux USA: une des meilleurs est Taxus x media ’Hicksii’, une variété de culture très résistante au gel au port érigé et aux aiguilles d’un vert vif.

Multiplication

Avec un peu de patience, vous pouvez aussi multiplier les ifs vous-même. En particulier, la multiplication des ifs par bouturages est relativement facile et vous fera économiser de l’argent si vous avez besoin d’une assez grande quantité de pieds pour une haie. Coupez en juin quelques grandes boutures avec un sécateur dans des tronçons de tiges de deux à trois ans. Elles peuvent facilement mesurer environ 30 centimètres. Raccourcissez de moitié toutes les tiges secondaires ainsi que les pointes des tiges et retirez à la base toutes les aiguilles et les tiges secondaires sur cinq à sept centimètres. Piquez ensuite les tronçons de tiges dans une terre de jardin uniformément humide dans un endroit ombragé et abrité du vent. Un sol sablonneux et humifère et une atmosphère aussi humide que possible sont essentiels. Tout ce qu’il vous reste ensuite à faire est d’attendre: En règle générale, il faut compter au moins une année avant que les boutures d’ifs n’aient formé leurs propres racines. A l’automne ou au printemps suivants, vous pouvez alors déterrer les jeunes plants et les planter aux endroits prévus dans le jardin. Toutes les variétés d’ifs peuvent se multiplier selon cette méthode. Cependant, le taux de réussite chez les variétés à aiguilles jaunes est plus petit que chez celles à aiguilles vertes.

En principe, les ifs peuvent aussi se multiplier par semis . Les graines doivent toutefois être stratifiées pendant au moins six mois et elles germeront aussi généralement de manière très irrégulière. S’y ajoute le fait que les ifs multipliés par semis ont une croissance très différente et qu’il faut deux à trois ans de plus par rapport à la méthode par boutures pour obtenir immédiatement des grandes plantes. Mais comme l’if se resème aussi de lui-même dans les emplacements favorables, cela suffit souvent déjà pour une petite haie si on déterre en automne les plantons qui ont poussé de manière sauvage et si on les replante.

Maladies et parasites

Les ifs sont peu sujets aux maladies et aux parasites. Pendant les étés chauds et secs, on constate parfois des infestations d’ araignées rouges. Des dégâts causés par les rongements des otiorhynques se rencontrent de temps en temps.

Comment avez-vous trouvé cet article?