Plantes

Laurier-cerise

Prunus laurocerasus

Le laurier-cerise est une des plantes de haies les plus appréciées. Il est persistant, supporte bien la taille, forme des haies compactes et résiste aussi bien à la sécheresse.

Type de croissance
  • Petit arbre
  • Bush
Hauteur de croissance (à partir de)
de 200 cm à 400 cm
Caractéristiques de la croissance
  • debout
  • bushy
Couleur de la fleur
  • blanc
Temps de floraison (mois)
  • Mars à Juin
Forme de la fleur
  • terminal
  • Cluster
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • full margined
  • oblong
  • étroitement lancéolées
  • obovales
  • pointed
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Couleur des fruits
  • noir
Forme du fruit
  • Fruits à noyau
Caractéristiques des fruits
  • toxique
Lumière
  • ensoleillé à semi-ombragé
Type de sol
  • sable à loamy
Humidité du sol
  • frais
  • humide
Valeur du pH
  • alcaline à faiblement acide
Tolérance à la chaux
  • tolérant au calcaire
Besoins en nutriments
  • riche en nutriments
Humus
  • riche en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
  • Décoration de fruits
  • Décoration de feuilles
Toxicité
  • toxique
Dureté de l'hiver
  • hardy
Les zones climatiques selon l'USDA
  • 7
Utilisez
  • Couverture du sol
  • Frontières
  • Position unique
  • les haies en culture libre
  • Plantation en groupe
  • Écran de confidentialité
  • Sous-plantation
Style de jardin
  • jardin formel
  • jardin méditerranéen
Origine

Même si le nom français laurier-cerise est entré dans la langue courante pour désigner le Prunus laurocerasus, il est trompeur. En réalité, il ne s’agit pas d’une espèce de laurier mais d’un parent persistant des cerisiers et des pruniers. Le nom cerisier-laurier est donc plus pertinent bien qu’il ne soit pas aussi répandu. Même dans les catalogues des pépinières, on parle généralement de laurier-cerise.

La variété sauvage est originaire d’Asie Mineure, son aire de répartition s’étend jusqu’aux Balkans. Au Nord des Alpes, ce buisson n’était pas compétitif en milieu naturel en raison de ses feuilles persistantes exposées au gel. Mais maintenant, les jeunes plants de ces plantes de jardin se répandent partiellement comme ce qu’on appelle des néophytes, car les variétés horticoles sont généralement plus résistantes au gel que l’espèce sauvage et le climat est devenu plus doux au cours des dernières décennies.

Port

Alors que le laurier-cerise sauvage peut atteindre sept mètres de hauteur dans ses emplacements naturels, les espèces horticoles vigoureuses plantées en Allemagne dépassent quant à elles rarement plus de quatre mètres de hauteur de croissance.

Feuilles

Ce buisson ou arbuste persistant a des feuilles entières, d’un vert brillant, plus sombres sur le dessus que dessous. Elles mesurent entre 5 et 15 centimètres et sont allongées à obovales, et pointues devant. Le bord est souvent légèrement recourbé. Attention: Le laurier-cerise est toxique. Les fruits comme les feuilles contiennent des glycosides cyanogénétiques.

Fleurs

Au printemps, de mai à juin, le laurier-cerise porte des inflorescences d’un blanc crème, érigées comme des bougies.

Fruits
Fruits du laurier-cerise

Les fruits du laurier-cerise sont toxiques mais si on les fait cuire, on peut en faire des confitures ou des gelées savoureuses.

Jusqu’en août, les fleurs du laurier-cerise produisent des grappes de petits fruits à noyau rouges qui deviennent noirs à maturité. Ils sont de forme conique à ronde, parfois aussi ovoïdes. Crus, ils sont toxiques.

Emplacement

Dans les régions très froides exposés aux vents glaciaux de l’Est, il faut planter ses lauriers à mi-ombre ou à l’ombre et à l’abri du vent car le soleil d’hiver peut endommager les feuilles. Les emplacements situés sous des arbres ne sont pas problématiques: ces plantes à enracinement profond très résistants à la concurrence poussent même dans le réseau serré des racines du bouleau et de l’érable plane.

Sol

Le laurier-cerise a peu d’exigences quant au sol: il préfère les sols argileux riches en humus et en nutriments, mais s’épanouit aussi sans difficultés sur des sols modérément secs et sablonneux. Il y résiste même un peu mieux au gel car les rameaux de l’année se lignifient plus tôt en automne. Pour le taux de pH, il n’y a également pas de limites: le sol peut être modérément acide à alcalin. En revanche, le laurier-cerise ne supporte pas les sols compacts et l’eau stagnante. Une chute excessive de feuilles est un premier signal d’alerte de mauvaises conditions du sol.

Plantation
Planter du laurier-cerise

Remplissez le trou de plantation d’un mélange de terreau et de matériau organique

Pour planter du laurier-cerise, le sol doit être ameubli en profondeur. Le laurier-cerise est généralement vendu en conteneur ou en motte de racines. Cela veut dire que vous pouvez en principe planter les pieds toute l’année. Nous recommandons cependant de planter au printemps ou en automne. Le trou de plantation peut être d’une bonne largeur pour offrir suffisamment de place à la motte de racines. En règle générale: Le trou de plantation doit être environ deux fois plus large que la motte de racines. Positionnez le pied délicatement et remplissez le trou avec un mélange de terre excavée et de matériau organique. Ensuite, tassez bien la terre ou piétinez-la pour éviter les espaces vides. Le laurier-cerise sera ensuite arrosé abondamment. Une couche depaillis d’écorce étalée sur la terre conserve l’humidité et apporte des nutriments à la plante dès le début. Les bonnes périodes pour transplanter un laurier-cerise se situent au début du printemps ou en fin d’été.

Entretien

Le laurier-cerise ne demande pas d’entretien particulier. Comme pour tous les buissons à forme, il faut apporter chaque année fin mars aux haies persistantes de laurier-cerise de la poudre de corne et du compost ou un engrais à libération lente. Fin août, une fertilisation avec de la potasse est intéressante car ce nutriment renforce la résistance des feuilles au gel. Des arrosages supplémentaires ne sont nécessaires qu’en cas d’étés extrêmement secs.

Taille

Les haies de laurier-cerise seront mises en forme une fois par an fin juin, de préférence avec un taille-haie manuel car les appareils électriques ne coupent pas les feuilles proprement. Avec un sécateur, on peut faire des tailles plus sévères au printemps car le laurier-cerise forme aussi des pousses sur des branches grosses comme le bras.

Wann ist der richtige Zeitpunkt, um einen Kirschlorbeer zu schneiden? Und wie geht man dabei am besten vor? MEIN SCHÖNER GARTEN-Redakteur Dieke van Dieken beantwortet die wichtigsten Fragen rund um den Rückschnitt der Heckenpflanze.
Credit: MSG/Kamera+Schnitt: Marc Wilhelm/Ton: Annika Gnädig

Utilisation

Dans les régions aux hivers doux, le laurier-cerise est tout à fait prédestiné comme plante de haie ou de bordure grâce à son feuillage compact persistant. Il convient par exemple très bien dans les jardins d’esprit méditerranéen car il ressemble au laurier souvent utilisé dans l’espace méditerranéen. Le laurier-cerise ne convient pas seulement pour des haies, mais aussi comme buisson taillé en topiaire en plantation isolée, par exemple taillé en grosse boule ou en parallélépipède. Les variétés de laurier-cerise à croissance lente comme ’Otto Luyken’ ou des variétés de culture couvre-sol comme ’Mount Vernon’ peuvent être aussi très bien être utilisées comme sous-bois d’arbres à problèmes au système racinaire intolérant. Comme élément de massifs libres mixtes destinées à protéger visuellement, le laurier-cerise fait aussi bonne impression. Finalement, on n’est pas obligé de donner une forme à ce buisson persistant.

Les graines du laurier-cerise contient de la prunasine, un glycoside qui se synthétise en acide cyanhydrique dans l’estomac pendant la digestion. La cuisson permet de détruire les substances toxiques, on peut donc faire par exemple de la marmelade ou de la gelée avec les fruits. En Turquie, les fruits du laurier-cerise sont même récoltés et consommés une fois séchés, comme des raisins secs.

Variétés

Au fil temps, on a obtenu par sélection et par croisements une grande diversité de variétés à partir du laurier-cerise sauvage Prunus laurocerasus. Les différentes variétés de culture se différencient nettement par leur hauteur de croissance et leur habitus et leur feuillage est également très variable: on trouve des variétés à très grandes feuilles comme ’Rotundifolia’ mais aussi des variétés de culture à petites feuilles étroites comme ’Otto Luyen’ ou ’Zabeliana’. La robustesse est également un critère important de différenciation: la création de variétés qui résistent aussi aux gelées blanches sans dommages notables sur les feuilles reste l’objectif principal de la culture. ‘Genolia’ a un port en colonne et peut atteindre jusqu’à quatre mètres de hauteur. Comparée à d’autres variétés, elle est considérée comme particulièrement résistante au gel. ‘Novita’ est de la même hauteur mais peut atteindre deux mètres de largeur. La variété ‘Herbergii’ n’atteint en revanche «que» 2,5 mètres de hauteur. ‘Etna’ arbore une couleur particulièrement belle au moment de la pousse.

laurier-cerise-otto-luyken-2164495-blp-msg.jpg

La variété de laurier-cerise ‘Otto Luyken’ a été créée vers 1940 dans la pépinière Hesse à Weener en Frise Orientale et baptisée du nom de son propriétaire de l’époque. Une des particularités de cette variété sont ses petites fleurs vert sombre et très résistantes au gel qui poussent presque à la verticale. Cette plante a une floraison très abondante et présente un port compact et ramassé. Comme ’Otto Luyken’ mesure à peine 1,20 mètre de hauteur, on utilise cette variété principalement pour des bordures basses et pour végétaliser des surfaces.

Multiplication

Le bouturage ou les semis sont des méthodes permettant de multiplier facilement le laurier-cerise. La multiplication par bouturage est cependant nettement plus rapide. On dispose de grandes quantités de boutures lors de la taille annuelle des pieds en juin/juillet. Utilisez des pousses vertes pour faire des boutures de tête ou des boutures basales à partir du bois de l’année précédente pour faire ce qu’on appelle des boutures par écusson. Si vous voulez cultiver des lauriers-cerise à partir de graines, retirez à l’automne les noyaux des fruits mûrs et faites-les sécher. Les graines qui ont besoin de froid pour germer doivent gonfler pendant plusieurs semaines à une température d’environ 4 degrés. Elles sont ensuite placées, toujours par des températures fraiches, dans un mélange de sable et de terreau dans un pot à semis. Un réfrigérateur ou une cage d’escalier non chauffée est alors un environnement idéal. Après la germination, les plantes peuvent être entreposées dans un endroit également frais, mais clair. Quand les plantons atteignent quelques centimètres, on les plante dans du terreau normal, et plus tard, individuellement dans des petits pots. A l’automne, vous pourrez alors planter les lauriers-cerise dans votre jardin.

Maladies et parasites

Le laurier-cerise n’est attaqué que rarement par les maladies végétales et les parasites. La maladie dite maladie criblée est relativement fréquente: un champignon du nom de Stigmina carpophila provoque principalement sur les jeunes feuilles des taches rondes, jaunes à marron. Le tissu malade se dessèche et se détache de la feuille si bien que des trous ronds se forment petit à petit dans les feuilles. Cette maladie fongique peut être traitée efficacement avec les fongicides couramment disponibles dans le commerce comme Ortiva Universal fongicide ou le Fongicie Ectivo. Appliquez de préférence deux préparations différentes en alternance et procédez à trois à quatre pulvérisations à distance d’une semaine chacune dès l’apparition des premiers symptômes. Les feuilles criblées de trous vont certes tomber avec le temps mais dès que le nouveau bourgeonnement sera en bonne santé, la maladie sera surmontée.

Un autre ravageur est le charançon. Les larves du charançon vivent dans le sol et rongent les racines alors que le charançon adulte laisse des traces typiques de grignotage sur les feuilles. Des bords de feuilles rongés en forme de vague ou de baies sont un signe évident. La lutte contre le charançon adulte est difficile, mais les larves qui vivent dans le sol sont faciles à décimer avec HM-Nematodes. Vous trouverez les bons de commande pour ce produit dans le commerce spécialisé.

Questions fréquentes

Comment planter un laurier-cerise?

Les sujets livrés en conteneurs peuvent se planter en principe toute l’année. Nous recommandons cependant de planter les lauriers-cerise au printemps ou en automne.

Quand faut-il fertiliser un laurier-cerise?

Pour bien fertiliser les lauriers-cerise, on apporte au buisson fin mars de la poudre de corne et du compost. On peut aussi avoir recours à un engrais à libération lente. Pour renforcer la résistance des lauriers au gel, vous devez les fertiliser fin août avec du potassium.

Quelle hauteur atteint un laurier-cerise?

La plupart des variétés de jardin ne dépassent pas quatre mètres, même sans être taillés.

A quelle vitesse le laurier-cerise pousse-t-il?

En fonction de l’emplacement, des conditions météorologiques et de la fertilisation, il peut pousser d’un demi-mètre par an.

Comment se taille un laurier?

Le moment optimal pour tailler correctementle laurier-cerise est la fin juin. Si on veut tailler un pied qui a perdu ses feuilles ou qui est devenu trop grand, le mieux est de tailler mi-février ou fin février, pendant une période où il ne gèle pas.

Quel laurier-cerise convient pour une haie?

Pour trouver la bonne variété de laurier-cerise pour une haie, il faut tout d’abord se demander ce qu’on attend de la haie. Car les variétés ne se différencient pas seulement par leur taille de croissance ou la couleur de leur feuillage mais aussi par leur résistance au gel. Si vous voulez un laurier-cerise qui devienne rapidement opaque, choisissez ’Rotundifolia’ ou ’Novita’. Si la haie doit rester basse, portez votre choix plutôt sur ‘Herbergii’ ou ‘Etna’.

Combien de pieds faut-il planter par mètre?

Pour planter une haie de lauriers-cerise, il faut tenir compte des caractéristiques de croissance de chaque variété, en particulier la hauteur et la largeur. Selon la hauteur, on conseille généralement entre deux et trois pieds par mètre.

Comment avez-vous trouvé cet article?