Plantes

Romarin

Rosmarinus officinalis

Verena Schmidt Verena Schmidt

Les feuilles parfumées du romarin peuvent être utilisées aussi bien fraiches que séchées. Voici comment entretenir et faire hiverner ce sous-arbrisseau méditerranéen.

Type de croissance
  • demi-arbrisseau
Hauteur de croissance (à partir de)
de 100.00cm à 200.00cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 70.00cm à 150.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • invitant
  • debout
Couleur de la fleur
  • violet
  • bleu
  • rose
  • blanc
Temps de floraison (mois)
  • March à Avril
Forme de la fleur
  • aisselle
  • labiée
  • tubulaire
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • needle-shaped
  • étroitement lancéolées
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Lumière
  • ensoleillé
Type de sol
  • pierre à loamy
Humidité du sol
  • modérément sèche à frais
Valeur du pH
  • alcaline à faiblement acide
Tolérance à la chaux
  • amateur de citron vert
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif
Humus
  • pauvre en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration florale
  • Plante parfumée
  • Plantes médicinales
  • Nectar ou plante à pollen
Toxicité
  • non toxique
Dureté de l'hiver
  • conditionnellement rustique
Utilisez
  • Planteurs
Style de jardin
  • Jardin de la pharmacie
  • Cour
  • Rockery
  • Jardin en pot

Origine

Le romarin appartient à la famille des lamiacées (Lamiaceae) et est une plante typiquement méditerranéenne. On le trouve en grande quantité dans les régions côtières et particulièrement sur les falaises du bassin méditerranéen. Son nom latin «rosmarinus» signifie «rosée des mers». Ce terme fait probablement allusion à sa présence fréquente sur les côtes de la Méditerranée. Certains supposent que ce nom dérive de la désignation grecque «rhops myrinos» («buisson basalmique»). Il se réfère à la teneur élevée en huiles essentielles. Le nom botanique Rosmarinus officinalis est probablement connu de tous les jardiniers, mais depuis 2020 le nom vraiment correct est Salvia rosmarinus car le romarin est classé depuis cette date dans la catégorie des sauges..

Ce sous-arbrisseau persistant très odorant était déjà utilisé dans l’Antiquité par les Egyptiens, les Grecs et les Romains notamment pour remplacer l’encens lors des fumigations rituelles. En tant qu’herbe d’Aphrodite, la déesse de l’amour, il était le symbole de l’amour et de la fidélité. A partir de l’an 800 après Jésus-Christ, Charlemagne fit planter du Grand romarin dans ses jardins et également au Moyen-Age, on attribuait à ce sous-arbrisseau un rôle significatif comme plant médicinal. Depuis des siècles, cette herbe épicée au léger goût d’amertume est aussi utilisée en cuisine pour assaisonner de la viande, du poisson, des légumes, des pommes de terre. Séché, il se prête bien à la préparation de pots-pourris d’herbes aromatiques ou tisanes. En raison de ses huiles essentielles, de ses tanins et de ses principes amers, le romarin a un effet tonifiant et stimulant. Aussi en cas de migraines et de névralgies, la tisane ou la teinture de romarin peut être utilisée.

Pousse

Le romarin est ce qu’on appelle un sous-arbrisseau vivace car les pointes de ses pousses ne deviennent pas complètement ligneuses avant l’hiver. C’est un buisson érigé touffu qui peut devenir assez large avec l’âge. Ses rameaux sont étonnamment anguleux et très ramifiés. Selon le climat et l’emplacement, certaines variétés peuvent atteindre jusqu’à deux mètres de hauteur.

Buisson-de-romarin

Décoratif et parfumé: le romarin a un port ramifié et buissonneux

Fleurs

Dès le début du printemps, environ de mars à début mai, les fleurs labiées tubulaires apparaissent dans les aisselles des feuilles aux extrémités des pousses. En fonction de la variété, elles sont d’un bleu violet, bleu clair, rose ou blanches et attirent de nombreux insectes.

Emplacement et sol

Du fait de son origine, le romarin préfère des emplacement ensoleillés, chauds et protégés avec un micro-climat favorable. Il supporte bien les grosses chaleurs et dans les régions plus douces, il peut être aussi bien planté en pleine terre que cultivé en pot. Il préfère les sols calcaires moyennement secs et très perméables qui peuvent aussi être un peu caillouteux.

Plantation et soins

Comme le romarin n’est pas d’une rusticité à toute épreuve dans la plupart des régions d’Allemagne, il est recommandé de le cultiver en pot sur une terrasse ou un balcon et de faire hiverner les plantes en automne dans une serre non chauffée. Dans des emplacements abrités dans des climats doux de régions vinicoles, la culture en pleine terre est aussi possible qu’on apporte une bonne protection hivernale aux plantes. Dans une spirale à herbes aromatiques, le romarin se sent parfaitement bien à côté de la lavande, du thym ou de l’hysope si on le place tout en haut. Le cas échéant, il faut alléger un sol lourd avec du sable ou du gravier. Les jardins de rocailles sont aussi des emplacements qui ont fait leurs preuves. Les plantes mises en pleine terre doivent être obligatoirement placées au printemps dans une terre si possible maigre et perméable pour qu’elles s’enracinent bien jusqu’au premier hiver.

Si vous voulez cultiver du romain en pot, il faut mélanger une terre courante pour plante en pots ou de terre pour plantes aromatique avec une bonne quantité de sable ou de granulés d’argile car ce sous-arbrisseau préfère des substrats minéraux pauvres en humus. Et aussi: Le pot doit disposer d’un trou d’évacuation pour permettre à l’eau d’arrosage de bien s’évacuer. Le romarin a besoin d’un arrosage régulier mais modéré. Alors que cette plante supporte sans difficultés la sécheresse, elle est très sensible à l’eau stagnante. Plus un romarin est âgé, moins il faut le rempoter. Veillez donc dès le départ à lui donner un pot suffisamment grand.

Pour le romarin, rabattez fin mars toutes les tiges de l’année précédente en laissant de courts moignons pour que le buisson reste bien compact. Pour les plantes en pleine terre, vous pouvez renoncer complètement à une fertilisation. Les plantes en pots doivent recevoir deux à trois fois par saison un apport d’engrais liquide faiblement dosé.

Protection hivernale

Le romarin supporte le gel jusqu’à moins huit à moins dix degrés et même en pot, il doit rester le plus longtemps possible à l’extérieur. Ce sous-arbrisseau persistant peut hiverner dans une serre non chauffée qui doit être absolument protégée du gel en hiver. Il est aussi possible de prévoir un hivernage dans l’obscurité avec des températures proches de zéro, par exemple dans un garage. Là, le romarin perdra généralement toutes ses feuilles mais il repoussera au printemps. N’arrosez votre romarin en hiver que de manière à ce que les racines ne dessèchent pas complètement. A partir du mois de mars, vous pouvez replacer la plante sur la terrasse.

Vous devez protéger un romarin en pleine terre avec une épaisse couche de feuilles mortes. En complément, la couronne peut être protégée par un voile d’hivernage ou recouverte de branches de sapin. Pour les plantes en pleine terre, un sol sec très perméable est essentiel pour sa survie. L’humidité hivernale est souvent synonyme d’une mort assurée même dans les régions plus douces.

Récolte et utilisation

Vous pouvez récolter du romarin toute l’année. Cueillez quelques feuilles ou coupez des rameaux entiers avec un couteau bien aiguisé. Fraiches ou cuites avec les plats, les feuilles parfumés agrémentent les viandes comme l’agneau ou la volaille, mais aussi les gratins de légumes, les recettes de pommes de terre et, à moindre dose, elles apportent une touche particulière à des desserts, des chutneys ou des confitures. D’une manière générale, le romarin est un ingrédient extrêmement apprécié dans la cuisine méditerranéenne. Des branches fraiches peuvent être placées dans de l’huile faire de l’huile aromatisée au romarin. On peut aussi congeler du romarin ou le faire sécher. Il ne perd pas son arôme.

Variétés

‘Arp’: une variété robuste, relativement rustique aux fleurs bleu clair et aux épaisses feuilles d’un vert bleuté.

Devant:cette variété a un port bas et se prête bien à une plantation en pots sur un balcon et une terrasse. Elle porte des fleurs rose.


Blaulippe: comme son nom «Lèvre bleue» l’indique, cette variété a des fleurs bleu foncé. Elle est assez sensible au gel.

Majorca Pink: cette variété a un port en colonne, porte de nombreuses fleurs d’un rose tendre et des aiguilles vert clair. Elle est plutôt fragile et est parfaite en pots.

Romarin ’Severn Sea’
Romarin ’Severn Sea’

Severn Sea’: a un port évasé, des feuilles étroites et des fleurs violette. Il faut la faire hiverner dans un endroit clair et frais.

Tuscan Blue’: a une croissance rapide et érigée. Ses feuilles se caractérisent par une teinte bleu vert et un arôme intense.

Multiplication

Le romarin est facile à multiplier par bouturage. Pour cela, coupez des pointes de tiges d’environ dix centimètres de long qui sont déjà légèrement ligneuses dans la partie inférieure. Retirez les feuilles inférieures de la tige et piquez les boutures seules ou groupées à environ cinq centimètres de profondeur dans des pots remplis de terre de semis. Humidifiez la terre et recouvrez les pots d’un sac en plastique transparent. Dès que les racines vigoureuses se sont formées et que de nouvelles feuilles apparaissent à la pointe des tiges, les jeunes plants seront éclaircis si besoin. Une multiplication par semis est possible au printemps mais les jeunes plantons sont sujets aux mycoses et poussent lentement.

romarin-bouture

Le romarin peut être multiplié avec des boutures longues d’une dizaine de centimètres.

Maladies et parasites

Le romarin n’est pas très sujet aux maladies. De temps en temps, on constate du mildiou chez les plantes qui sont plantées trop serrées. Quand la terre est trop mouillée, on voit aussi souvent apparaître de la pourriture des racines. Elle favorise de son côté une infestation par d’autres maladies fongiques car elle affaiblit les plantes. Il est rare que des pucerons et des cochenilles ainsi que des acariens apparaissent. La plupart des parasites sont cependant tenus à distance pour la forte teneur en huiles essentielles.

Foire aux questions

Qu’est-ce que le romarin?

Le romarin est un sous-arbrisseau méditerranéen qui est utilisée aussi bien comme plante médicinale que comme plante aromatique pour assaisonner des plats en cuisine.  

Quand peut-on planter du romarin?

On plante le romarin de préférence en mai dans un pot, une spirale à herbes aromatiques ou encore dans un jardin de rocailles.

Quelle terre convient au romarin?

Le romarin préfère un substrat minéral, pauvre en humus. Un terreau normal doit être mélangé à une bonne quantité de sable ou de granulés d’argile.

Quand doit-on arroser un romarin?

Arrosez votre romarin régulièrement mais seulement modérément.  

Quand peut-on tailler un romarin?

Le printemps est la meilleure période pour tailler un romarin. Les rameaux de l’année précédente seront alors rabattus jusque juste au-dessus des parties ligneuses.

Comment avez-vous trouvé cet article?