Plantes

Sumac vinaigrier

Rhus typhina

Le vinaigrier (Rhus typhina) se pare en automne de couleurs particulièrement intenses. S’y ajoute un port pittoresque et des fruits à la beauté originale d’un rouge profond qui restent sur l’arbre même en hiver.

Type de croissance
  • Arbres à feuilles caduques
  • Petit arbre
  • Grand arbuste
Hauteur de croissance (à partir de)
de 400 cm à 600 cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 400 cm à 600 cm
Caractéristiques de la croissance
  • invitant
  • foothills
  • multi-tronc
Couleur de la fleur
  • vert
Temps de floraison (mois)
  • Juin à Juillet
Forme de la fleur
  • Epi
  • Volutes
Caractéristiques des fleurs
  • dioecious
  • peu impressionnant
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • pennées
Propriétés des feuilles
  • Coloration d'automne
Couleur des fruits
  • rouge
Forme du fruit
  • Fruits à noyau
Caractéristiques des fruits
  • comestible
  • longue durée
Lumière
  • ensoleillé à absurde
Type de sol
  • gravier à loamy
Humidité du sol
  • modérément sèche à humide
Valeur du pH
  • alcaline à acide
Tolérance à la chaux
  • tolérant au calcaire
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration de fruits
  • Décoration de feuilles
  • une croissance pittoresque
Toxicité
  • partiellement toxique
Dureté de l'hiver
  • hardy
Les zones climatiques selon l'USDA
  • 6
Utilisez
  • Remblais
  • Position unique
  • Plantation en groupe
  • Arbre d'habitation
  • Planteurs
Style de jardin
  • Jardin sur le toit
  • Cour
  • Facilités de stationnement
  • Prairie Garden
  • Rockery

Origine

Le vinaigrier (Rhus typhina), appelé aussi sumac à bois de cerf, est originaire de l’Est de l’Amérique du Nord. Son milieu naturel se situe en bordure de forêts plutôt sèches et on le trouve jusqu’à une altitude de 1000 mètres. Etant peu exigeant, on le trouve aussi dans des friches sèches non cultivées. C’est un des premiers arbres d’Amérique du Nord ayant traversé l’océan au début du 17ème siècle jusqu’en Europe. Le nom de sumac à bois de cerf découle de l’aspect de l’arbre: avec ses jeunes rameaux duveteux qui se ramifient nettement vers le haut, il fait penser à la ramure d’un cerf recouverte de raphia.

Certaines personnes présentent de fortes réactions en cas de contact de la peau avec la sève de l’arbre. En cas de contact avec les yeux, il y a un risque de conjonctivite.

Port

En Allemagne, le vinaigrier atteint une hauteur et une largeur de quatre à six mètres. Mais comme il forme des drageons, il peut gagner considérablement en largeur au fil des années et envahir d’assez grandes surfaces. Dans les dix à douze premières années, il pousse très rapidement et prend chaque année environ 30 à 40 centimètres de hauteur et de largeur. Avec l’âge, la croissance stagne. Le vinaigrier s’étale assez en largeur et présente souvent plusieurs troncs. Plus rarement, il devient un petit arbre aux branches rigides et érigées qui se ramifient comme les bois d’un cerf.

Vinaigrier aux couleurs d’automne

C’est particulièrement en automne, quand les fleurs se colorent d’un rouge flamboyant, que le vinaigrier se montre sous son plus beau jour.

Feuilles

Les feuilles du vinaigrier sont caduques mais se parent en automne de couleurs impressionnantes allant d’un jaune orangé à un rouge flamboyant. Elles sont alternes, remarquablement grandes et imparipennées. La face supérieure est d’un vert brillant, la face inférieure tire plutôt vers un vert bleuté.

Fleurs

En juin et juillet apparaissent des inflorescences verdâtres en forme d’épis ou de verticilles mesurant 15 à 20 centimètres de long. En règle générale, les vinaigriers sont polygames dioïques, ce qui signifie que ces plantes forment la plupart du temps aussi bien des fleurs hermaphrodites qu’unisexuées. Cependant, on ne trouve jamais des fleurs purement mâles et purement femelles sur un même arbre. Visuellement, les fleurs sont plutôt discrètes.

Fruits

Les petits fruits à noyau du vinaigrier se forment dans les infrutescences érigées en forme de grappes qui se trouvent à l’extrémité des tiges. Ils restent généralement sur l’arbre pendant tout l’hiver et sont tout à fait remarquables par leur couleur de rouille. La question qui se pose régulièrement est: est-ce que le fruit du vinaigrier est toxique ou comestible? Bonne nouvelle: il n’est pas toxique. Les autochtones d’Amérique en font une limonade rose rafraichissante au goût acidulé très riche en vitamine C («Indian Lemonade»)

Fruits du vinaigrier

Les fruits rouges du vinaigrier restent sur l’arbre pendant tout l’hiver

Emplacement et sol

Le vinaigrier préfère un emplacement ensoleillé et est assez peu exigeant quant à la nature du sol. Il peut pousser sur presque tous les sols cultivés: il se sent aussi bien sur des sols pauvres et secs que sur des substrats humides, riches en nutriments qui ont une réaction acide ou alcaline. Il est résistant au gel et supporte très bien l’atmosphère chaude et sèche des villes.

Plantation et entretien

Si vous voulez installer un vinaigrier dans votre jardin, choisissez son emplacement après mûre réflexion car cet arbuste ornemental devient très envahissant et étalé au fil des ans. La meilleure période pour la plantation est l’automne ou le début du printemps. Vous trouverez généralement les vinaigriers vendus avec des mottes de racines et vous pourrez les planter sans grande préparation du sol. Pour stimuler la formation des fruits, il est recommandé de planter deux vinaigriers à proximité l’un de l’autre. En raison de la formation de drageons que nous avons déjà évoquée, il est aussi recommandé de prévoir une barrière anti-racines. On la place verticalement en creusant la terre et elle doit présenter un diamètre d’au moins 1,5 mètres, ou mieux encore de 2 mètres, pour que les racines aient suffisamment de place.

Les arrosages ne sont nécessaires que pendant les longs épisodes de sécheresse ou de forte chaleur. En cas de plantation en bac, vous devez maintenir la terre toujours légèrement humide mais éviter absolument l’eau stagnante. Le vinaigrier n’a pas besoin de fertilisation particulière. Si vous remarquez toutefois que sa croissance stagne, vous pouvez épandre une couche de compost autour des racines au printemps. Il n’est pas recommandé de travailler le sol dans la zone des racines car les blessures causées aux racines charnues superficielles ont généralement pour conséquence une formation accrue de drageons.

Infrutescence

Les infrutescences rouges du vinaigrier forment un beau contraste avec les feuilles vertes filigranes et pennées

Taille

En principe, le vinaigrier pousse sans problèmes et développe sa jolie couronne en large ovale sans taille de formation. S’il perd des feuilles ou devient trop haut ou trop large, vous pouvez toutefois réduire la couronne à tout moment en la rabattant. Ne le rabattez pas trop jusqu’au vieux bois. Même s’il reforme généralement de nombreux rameaux aux points de taille, les bases des tiges sont souvent fragiles et peuvent être cassées par le vent. En cas de culture en bac, vous pouvez le tailler aussi souvent que vous le souhaitez. En principe, on ne peut pas faire d’erreurs car les rameaux repoussent rapidement.

Utilisation

Le vinaigrier est tout à fait indiqué comme arbuste ornemental en plantation isolée ou comme petit arbre de maison. Comme il est robuste et facile d’entretien, on le voit aussi souvent dans les jardins publics et les parcs. A l’automne, il offre avec ses feuilles aux superbes couleurs un magnifique spectacle en compagnie d’asters d’un violet profond ou de chrysanthèmes jaunes. Mais on peut aussi l’associer à d’autres couleurs automnales et le faire luire de mille feux devant des haies persistantes. Dans un jardin, le vinaigrier convient aussi parfaitement pour consolider des talus sableux qu’il envahit tout simplement. Mais vous pouvez aussi le cultiver en bac ou en pot et le placer sur une terrasse.

‘Tiger Eyes’

Les feuilles de la variété ’Tiger Eyes’ passent au cours de l’année d’un jaune aux notes vert clair à un rouge intense.

Variétés

Le sumac à bois glabre ou lacinié (Rhus glabra ’Laciniata’ porte des feuilles pennées fendues et séduit par le contraste unique de ses feuilles vertes avec ses fruits d’un rouge écarlate profond. Il a une croissance relativement faible. Comme son nom le laisse déjà entendre, le vinaigrier ’Tiger Eyes’ aux feuilles également fendues présente une palette particulièrement étendue de couleurs. Au fil des mois, les feuilles passent du vert au jaune en passant par l’orange pour atteindre un rouge flamboyant. Cette variété pousse elle aussi plutôt lentement.

Multiplication

Grâce à l’abondante formation de drageons, la multiplication du vinaigrier est assez facile: en automne ou au début du printemps, prélevez un drageon à un endroit quelconque et replantez-le à un autre endroit. En règle générale, vous pouvez être tout à fait sûr qu’il prendra rapidement racine. La multiplication au début de l’hiver au moyen de boutures à partir de rameaux de l’année est également possible et réussit pratiquement toujours lorsque la terre du massif de bouture est légère et pas trop sèche.

Maladies et parasites

Le vinaigrier est relativement robuste et résistant. Au printemps, il peut toutefois être infesté par le «crachat de coucou»". Les dommages se caractérisent par de petits amas spumeux blancs qui se forment sur les tiges et les feuilles. Ils recèlent des larves de cigales qui rongent les pousses de l’arbre. Comme cette infestation est temporaire et ne laisse presque pas de dégâts, il suffit généralement d’y mettre fin en arrosant les parasites avec un jet d’eau puissant. Une infestation par l’armillaire ou champignon couleur de miel (Armillaria) est autrement plus inquiétante. Ou bien les arbres infestés dépérissent pendant des années ou bien ils meurent en un rien de temps. Ils doivent être complètement arrachés pour éviter à l’infestation de s’étendre. Mais heureusement, le vinaigrier se révèle relativement peu sensible aux parasites. En pratiquant régulièrement un paillage et avec de bons soins, vous pouvez limiter les risques.

Comment avez-vous trouvé cet article?