Plantes

Absinthe

Artemisia absinthium

L’absinthe est une plante condimentaire et médicinale particulièrement aromatique qui se contente de peu de soins et est d’un bel effet dans un massif de vivaces et un jardin de rocaille.

Type de croissance
  • demi-arbrisseau
  • Rhizome
Hauteur de croissance (à partir de)
de 60 cm à 100 cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 0 cm à 0 cm
Caractéristiques de la croissance
  • debout
Couleur de la fleur
  • jaune
Temps de floraison (mois)
  • Juillet à September
Forme de la fleur
  • Cerveaux
Couleur des feuilles
  • gris argent
Forme de la feuille
  • pinnate
Propriétés des feuilles
  • wintergreen
  • parfumée
Lumière
  • ensoleillé à semi-ombragé
Type de sol
  • sable à loamy
Humidité du sol
  • sec à modérément sèche
Valeur du pH
  • alcaline à neutral
Tolérance à la chaux
  • amateur de citron vert
Besoins en nutriments
  • faible teneur en nutriments
valeur décorative ou utilitaire
  • Décoration de feuilles
  • Plantes médicinales
  • Nectar ou plante à pollen
Toxicité
  • faiblement toxique
Les zones climatiques selon l'USDA
  • 6
Domaines de la vie
  • FR1
  • ST1
  • FS
Utilisez
  • Plantation en groupe
Style de jardin
  • Jardin de la pharmacie
  • jardin méditerranéen
  • Jardin d'herbes aromatiques
  • Jardin naturel
  • Rockery
  • Jardin en pot
Origine

L’absinthe (Artemisia absinthum), parfois aussi appelée grande absinthe, appartient au genre des armoises (Artemesia), c’est une astéracée (Asteraceae). Originaire d’Europe du sud, Asie et Afrique du nord, c’est une plante condimentaire et médicinale connue dans le monde entier qui s’est largement répandue via les jardins de curé. Artemisia absinthum est un composant de la boisson alcoolisée à laquelle elle donne son nom, elle donne également son arôme au célèbre cocktail Martini.

Port

L’absinthe est un sous-arbrisseau - cela signifie qu’il ne se lignifie partiellement qu’à partir du bas. Son port est érigé et atteint environ un mètre de hauteur. Les pousses jaillissent d’un rhizome reposant à l’horizontale dans le sol. L’ensemble de la plante a un parfum épicé, âcre, son goût est très amer.

Absinthe

L’absinthe a un port droit érigé et mesure jusqu’à un mètre de haut

Feuilles

Les rameaux de l’absinthe sont garnis de feuilles, pennées, filigranes, très serrées. Le feuillage est gris à argenté. En bas, les feuilles ont la taille maximum, elles deviennent de plus en plus petites en allant vers l’extrémité des rameaux. La face supérieure des feuilles comme des sépales des fleurs est garnie de fins duvets.

Fleurs

Les petites inflorescences jaunes de l’absinthe sont plutôt insignifiantes. Elles s’ouvrent entre fin juillet et fin septembre, rassemblées en panicules le long de la partie supérieure de la tige. Les petits capitules sont arrondis et retombent légèrement.

Fleurs d’absinthe

L’absinthe possède des capitules jaunes discrets

Emplacement et sol

Dans la nature, l’absinthe pousse sur des sols plutôt secs, pauvres avec une part de sable et d’argile élevée. Un bon drainage est important pour éviter l’eau stagnante. L’emplacement peut être ensoleillé, mais l’absinthe pousse aussi à mi-ombre. L’absinthe apprécie un environnement plutôt pauvre en nutriments, par exemple dans un jardin de rocaille ou un carré d’aromatiques.

Plantation et soins

A la plantation, il faut veiller à respecter un espace suffisant avec les plantes voisines, car l’absinthe freine la croissance des autres végétaux. Il est donc recommandé de la planter un peu à l’écart dans un carré d’aromatiques. A la plantation, incorporez un peu de fumier de bétail sec ou de compost. Cette dose de nutriments suffit généralement pour toute l’année. L’arrosage n’est généralement pas nécessaire même en cas de sécheresse car l’absinthe est habituée aux longues périodes de sécheresse. Divisez la plante au printemps tous les deux ou trois ans - les rameaux au centre de la touffe qui fleurissent moins vous indiquent que le moment est venu. Une taille régulière à l’automne ou au printemps rajeunit aussi la plante et limite sa tendance à se propager. Une couche de paillis de feuilles et branchages de sapin protège l’absinthe pendant l’hiver.

Absinthe en massif

Dans un massif, l’absinthe accompagne les vivaces avec son séduisant feuillage vert argenté

L’absinthe comme plante médicinale

Artemisia absinthum contient des huiles essentielles et des substances amères très diverses qui en font une plante médicinale précieuse et le composant de divers digestifs. Son principal composé est l’absinthine. Dans l’Antiquité déjà, on utilisait l’absinthe en cas de troubles de la digestion ainsi que de maux de tête et de douleurs aux yeux. Hildegard de Bingen aussi était une utilisatrice convaincue de l’herbe aromatique en tisane, bouillon et teinture. La médecine moderne et l’homéopathie utilisent des préparations à l’absinthe dans différentes maladies du tube digestif (exception: ulcères d’estomac et des intestins !) ainsi que les états d’agitation. En outre, l’absinthe a un effet stimulant sur les menstruations et les contractions, d’où son surnom «herbe des vierges».

La neurotoxine tuyone contenue dans l’absinthe, mais aussi dans la sauge, le thym et le romarin a, en grandes quantités et associée avec de l’alcool, un effet hallucinogène et euphorisant. Au début du 20ème siècle, l’absinthe était la boisson tendance absolue sur la scène artistique parisienne - et ils furent nombreux à en payer l’abus par de lourdes détériorations rénales et nerveuses, surtout causées par la thuyone. Pour la composition de l’absinthe et Cie., il y a aujourd’hui des quantités maximales inoffensives, prescrites par la loi dans le cadre de la réglementation sur les arômes. En raison de leur puissante efficacité, les préparations à l’absinthe ne doivent pas être utilisées durablement. Les femmes enceintes et qui allaitent s’abstiennent de préférence totalement de consommer de l’absinthe.

Martini avec olives

L’absinthe est connue dans le monde entier comme composant du martini

Utilisation

L’absinthe est une plante mi-haute au feuillage ornemental attractif qui, en massif ou au jardin de rocaille, met les autres plantes particulièrement en valeur avec son feuillage argenté. Avec la structure gracile de ses feuilles, l’absinthe apporte une note aérée aux plantations. Elle s’associe bien avec le géranium, l’origan, les œillets, l’herbe aux écouvillons (Pennisetum) et toutes les armoises. En plantation isolée, l’absinthe fait bonne figure aussi en pot, mais elle a alors besoin d’une bonne protection contre le gel et doit passer l’hiver dans un endroit à l’abri de la pluie. Pour la préparation de tisane ou comme épice, les jeunes feuilles sont coupées en juillet et utilisées fraîches ou séchées.

Conseil: outre ses qualités de plante décorative, médicinale et aromatique, les petits sachets parfumés et le purin d’absinthe agissent contre toutes sortes de parasites et vermines. L’arôme puissant éloigne souris, moustiques et mites de la maison et chasse les limaces du potager. Un purin de 300 grammes de feuilles d’absinthe fraîches et dix litres d’eau trois fois dilué chasse les pucerons, les acariens, la piéride du chou, carposcape des pommes, l’altise et les rouilles. Attention: Ne jetez pas les parties d’absinthe coupées sur le compost, mais laissez-les se décomposer à part, car les substances actives ne chassent pas seulement la vermine du compost mais de nombreux animaux utiles aussi.

Purin d’absinthe

En purin, l’absinthe fait des miracles contre toutes sortes de parasites au jardin

Variétés

La variété ’Lambrock Silver’, utile au jardin, est l’espèce d’absinthe gris argenté la plus connue. Tout comme l’artemisia absinthum ’Lambrook Mist’ au port compact, elle est plus filigrane et élégante que l’absinthe sauvage. Les deux variétés sont robustes et résistent au froid.

Multiplication

L’absinthe se propage pour ainsi dire spontanément par son rhizome et les stolons qui racinent d’eux-mêmes. Pour la multiplier, il suffit au printemps de séparer des morceaux de la plante avec une bêche tranchante et de les mettre à nouveau en terre à un autre endroit. Par ailleurs, si vous voulez cultiver de grandes quantités, vous pouvez très facilement multiplier l’absinthe par boutures. Prélevez en juin ou juillet des extrémités de rameaux d’environ 15 centimètres de long sur une branche légèrement lignifiée juste au-dessus d’un œil. Eliminez les toutes feuilles sauf celles du haut. Dans un pot avec un terreau sableux, qu’il faut sans cesse maintenir humide, les boutures racinent en trois à quatre semaines.

Maladies et parasites

La grande quantité d’huiles essentielles parfumées protègent l’absinthe de presque toutes les infestations de parasites et même des attaques de champignons. Parfois, le mildiou peut toutefois survenir.

Comment avez-vous trouvé cet article?