Plantes

Vrai cyprès, cyprès méditerranéen

Cupressus sempervirens

Folkert Siemens Folkert Siemens

Les cyprès apportent un véritable charme méditerranéen dans les jardins. Découvrez ici comment planter correctement et bien entretenir ces conifères sensibles au gel.

Type de croissance
  • Arbre principal
Hauteur de croissance (à partir de)
de 1500.00cm à 3000.00cm
Largeur de croissance (à partir de)
de 100.00cm à 200.00cm
Caractéristiques de la croissance
  • columnar
  • debout
Couleur de la fleur
  • vert
  • jaune
Temps de floraison (mois)
  • Janvier à Février
Forme de la fleur
  • Cones
Caractéristiques des fleurs
  • peu impressionnant
Couleur des feuilles
  • vert
Forme de la feuille
  • écailleux
Propriétés des feuilles
  • evergreen
Lumière
  • ensoleillé
Type de sol
  • gravier à loamy
Humidité du sol
  • modérément sèche à frais
Valeur du pH
  • alcaline à acide
Tolérance à la chaux
  • amateur de citron vert
Besoins en nutriments
  • modérément nutritif
Humus
  • pauvre en humus
valeur décorative ou utilitaire
  • une croissance pittoresque
Dureté de l'hiver
  • conditionnellement rustique
Utilisez
  • Position unique
  • Coupe de la forme
  • Plantation en groupe
  • Arbre d'habitation
  • Planteurs
Style de jardin
  • Jardin sur le toit
  • jardin formel
  • Cour
  • La roseraie
  • Jardin en pot

Origine

Pour de nombreuses personnes, le vrai cyprès (Cupressus sempervirens) est un symbole des vacances: Principalement en Toscane mais également dans quelques autres zones méditerranéennes, de nombreuses routes sont bordées d’allées de cyprès. Ces hauts conifères élancés sont bien reconnaissables de loin.

La zone de répartition originale des vrais cyprès s’étendait de la Grèce et de la partie orientale du bassin méditerranéen jusqu’en Iran en passant par l’Asie Mineure. A l’origine, le vrai cyprès n’était pas indigène en Italie mais il y a été introduit dès l’Antiquité. Les Romains ont également apporté cet arbre vers le Sud de la France et l’Espagne au cours de l’expansion de leur Empire Romain.

Dans nos régions, le nom de cyprès est souvent utilisé comme synonyme des faux cyprès (Chamacyparis). Même si les cyprès sont des parents des thuyas (Thuja), il s’agit toutefois de familles différentes. De plus, à la différence du vrai cyprès, les faux cyprès ne sont pas indigènes en Europe. Ces espèces sont majoritairement originaires d’Amérique du Nord, quelques-unes également de l’Est de l’Asie.

Dans l’espace méditerranéen, les cyprès jouent aussi un rôle important comme arbres forestiers. Le bois clair, relativement léger est facile à transformer. Il répand un fort parfum et est très durable en raison des huiles essentielles qui y sont stockés. C’est pourquoi on l’utilise en dehors de la fabrication de mobilier aussi à l’extérieur.

Port

En fonction de l’emplacement et du climat, le vrai cyprès atteint 20 à 30 mètres de hauteur. Mais on trouve rarement ce genre de sujets en Allemagne. Quelques-uns des sujets les plus grands d’Allemagne poussent sur l’île de Mainau et mesurent environ 15 mètres. Dans un climat favorable, les jeunes cyprès poussent très vite et peuvent atteindre jusqu’à six mètres en l’espace de dix ans. Selon leur type de port, les arbres conservent jusqu’à un âge avancé leur forme élancée en colonne aux branches et aux rameaux à la pousse rigide et érigée. Même les cyprès de plus de 100 ans ont rarement une largeur supérieure à deux mètres. L’écorce brun-rouge clair du tronc présente de fines rainures longitudinales. Les branches et les rameaux les plus âgés sont lisses et affichent une couleur jaune ocre à brun-rouge.

Feuilles

Comme tous les cupressacées, le vrai cyprès porte aussi les écailles typiques serrées sur les minces rameaux. Elles sont persistants, opposées décussées et recouvrent intégralement les minces rameaux. Les feuilles elles-mêmes sont gris-vert, ovoïdes et longues de seulement quelques millimètres. En règle générale, elles tombent la troisième année, c’est pourquoi seules les pousses d’un an ou de deux ans portent des feuilles.

Fleurs

Comme tous les conifères, le cyprès méditerranéen est monoïde, il forme donc sur chaque pied des fleurs mâles et des fleurs femelles relativement discrètes. Les fleurs mâles d’un jaune orangé sont des petits cônes pointus de deux millimètres de longueur qui se forment, selon le climat, de la fin janvier à la fin février sur les points des pousses de l’année précédente.

Fleurs mâles du vrai cyprès

Les fleurs mâles se trouvent sur les pointes de pousses courtes.

Les fleurs femelles sont des cônes ronds verdâtres qui font bien deux millimètres de diamètre. Elles se trouvent dans les parties centrales des pousses pérennes. La pollinisation se fait par le vent.

Fruits

Les cônes femelles fécondés gonflent jusqu’au début de l’été pour atteindre un diamètre d’environ dix millimètres et se colorent d’abord en jaune en automne. Dès qu’elles deviennent marron après s’être desséchées, les écailles, généralement cinq ou six par cône, qui contiennent les graines s’ouvrent, et elles libèrent chacune 7 à 18 graines.

Cônes du Vrai Cyprès

Cônes du Vrai Cyprès

Emplacement et sol

Le cyprès méditerranéen n’est suffisamment rustique que dans les régions les plus douces d’Allemagne. Là aussi, il lui faut un emplacement abrité du vent d’Est avec si possible un micro-climat favorable. L’idéal est un endroit qui se trouve en plein soleil de la fin de la matinée jusqu’au soir. Le sol doit être bien perméable et pas trop humide surtout en hiver. En revanche, une sécheresse durable n’est pas un problème car ces arbres sont habitués à des périodes de sécheresse. La nature du sol et le taux de pH joue un rôle secondaire car les cyprès poussent aussi bien sur les sols calcaires argileux que sur des sols sablonneux, pauvres en nutriments et acides. L’idéal est cependant un sol un peu argileux, modérément sec à frais et pas trop humifère avec des composants calcaires.

Plantation et entretien

Si vous voulez tenter l’expérience d’implanter un vrai cyprès dans votre jardin, vous devez absolument planter cet arbre dès le début du printemps. Ce n’est qu’à cette condition qu’il aura suffisamment de temps jusqu’à l’hiver pour bien s’enraciner et pour former un réseaux vigoureux de racines. Si le sol de votre jardin a tendance à se détremper, il drainage de grand ampleur et profond est très important. Creusez un trou de plantation d’au moins 80 centimètres de profondeur et de 150 centimètres de diamètre et mélangez la terre-mère avec du sable grossier de construction dans une proportion de deux contre un. En complément, il faut disposer au fond du trou de plantation une couche d’au moins dix centimètres de gravier pour le drainage. Soutenez tout de suite le cyprès fraîchement planté avec un pieu planté en oblique à l’Est du tronc pour que les racines ne s’arrachent pas en cas de vent fort.

Cyprès en pots

Les cyprès poussent aussi dans des pots assez larges.

Le cyprès ne demande pas d’entretien particulier. En règle générale, il résiste à l’été méditerranéen sans arrosage supplémentaire, seules les sujets nouvellement plantés doivent être arrosés abondamment en cas de sécheresse pour bien s’enraciner. Comme les cyprès préfèrent un sol minéral, vous devez également avoir la main légère avec le paillis d’écorce et le compost au printemps.

Les cyprès peuvent aussi être cultivés dans de grands pots. Ces derniers doivent avoir une base aussi large que possible pour que les arbres ne basculent pas facilement en cas de vent. Plantés en pot, les cyprès ont une croissance nettement plus lente qu’en pleine terre et doivent donc recevoir, en plus d’arrosages réguliers, toutes les deux semaines un engrais pour plantes vertes.

Taille

Si on laisse ces cyprès pousser librement, les opérations de taille se limitent généralement à éliminer quelques pousses gelées au printemps. On peut cependant aussi raccourcir les pointes des pousses régulièrement au printemps pour que les arbres forment de belles colonnes denses. Comme pour tous les cupressacées, il faut retenir cette règle générale: Ne rabattez jamais les pousses plus loin que jusqu’au pousses recouvertes d’écailles. A partir du bois plus ancien, les cyprès ne repartent plus avec une taille.

Protection hivernale

Les cyprès nouvellement plantés doivent être bien protégés des dégâts du gel pendant les premières années. Ces plantes ont beau être rustiques jusqu’à environ - 18 degrés, cela ne suffit pas dans la plupart des régions allemandes. S’il fait encore plus froid, il faut s’attendre à des dégâts plus importants causés par le gel. Après des nuits glaciales, le soleil du matin peut causer des dégâts importants par ce qu’on appelle la dessication hivernale. Dans la mesure du possible, il faut donc positionner ces plantes dans le jardin de manière à ce qu’elles soient protégées jusqu’en fin de matinée par d’autres arbres ou des bâtiments.

Comme protection hivernale, vous devez enrouler les couronnes des jeunes cyprès dans les premières années suivant la plantation intégralement dans un voile d’hivernage clair. Il est également utile de pailler la zone des racines avec une épaisse couche de feuilles qui doivent être stabilisées avec des brindilles de sapin. Pour les plantes plus anciennes, dans les régions très douces comme le Rhin Supérieur ou la Baie de Cologne, on peut renoncer à une protection hivernale.

Quand on cultive ses cyprès en pot, il est aussi possible de leur faire passer l’hiver à l’extérieur. Placez les plantes dans un endroit abrité à proximité d’un mur d’habitation abrité du vent et posez le pot sur un support isolant, par exemple une épaisse plaque de bois ou de polystyrène. De plus, le pot sera isolé sur tous les côtés avec plusieurs couches de toile de jute pour qu’il ne gèle pas. Il est également envisageable d’enterrer le pot dans la terre du jardin à un endroit ombragé. Le lieu d’hivernage est toutefois une serre qu’on appelle une serre froide.

Utilisation

En raison de leur origine, les cyprès conviennent superbement à un jardin conçu dans un style méditerranéen. Comme leur couronne reste mince, ils trouvent aussi suffisamment de place sur les petits terrains. En règle générale, on les plante en petits groupes, en allées ou par deux dans les jardin de devant comme des gardiens verts de l’entrée à droite et à gauche du chemin menant à la maison. Plantés en pots, ils servent de décor méditerranéen à une terrasse. Les cyprès s’associent bien aux lauriers, aux lauriers-rose et à d’autres arbustes méditerranéens. Il s’accordent par ailleurs très bien avec les roses de toute nature.

Allée de vrais cyprès

Dans les jardins plus grands, on peut aussi planter les cyprès en allée.

Variétés

Comme plante de jardin, la variété ’Stricta’ qui reste particulièrement mince joue le rôle le plus important. La sélection connue aussi sous le nom de ’’Pyramidalis’ dépasse rarement plus de 150 centimètres de largeur et atteint dans les régions tempérées environ 15 mètres de hauteur, toutefois seulement au bout de plusieurs décennies.

Conseil: Si vous cherchez une alternative plus rustique au cyprès méditerranéen, vous devriez porter votre choix sur le cyprès américain (Cupressus arizonica) qui lui ressemble beaucoup. On en trouve une forme cultivée très élancée du nom de ’Fastigiata’ qui atteint chez nous environ huit mètres de hauteur.

Multiplication

Les cyprès sont multipliés principalement par semis. Les graines ne sont généralement mûres que l’année suivant la fécondation entre mars et mai. Elles seront stratifiées dans un réfrigérateur pendant un mois dans du sable pointu humide puis semées. Elles germent alors assez rapidement et de manière fiable. Dans les premières années, les jeunes pieds doivent passer l’hiver à l’abri du gel. La multiplication des cyprès par boutures de variété pure est possible en août et en septembre. On utilise des pousses jeunes et vigoureuses mais bien matures dans lesquelles on coupe des boutures d’environ dix à douze centimètres de long. A leur base, les pousses latérales sont arrachées et on y fait de plus une coupure. Il faut aussi raccourcir les pointes des rameaux. Piquez les morceaux de rameaux dans de la terre de repiquage humide qui aura été amaigrie avec du sable de construction et maintenez une humidité élevée de l’atmosphère en recouvrant avec une feuille plastique. La température idéale pour la multiplication se situe à 22 degrés et il faut attendre au moins huit semaines avant de voir les premières racines. Comme les plantons de semis, les jeunes plants issus de boutures doivent hiverner hors gel pendant les premières années.

Maladies et parasites

Dans nos régions, les cyprès sont infestés surtout par des maladies fongiques contre lesquelles d’autres cupressacées comme par exemple le thuya doivent aussi se battre. Cela comprend notamment la brunissure du thuya (Kabatina thujae). Dans son environnement méditerranéen d’origine, c’est surtout le cancer du cyprès (Seiridium cardinale) qui constitue une forte menace. Mais il se présente rarement sous nos latitudes.

Comment avez-vous trouvé cet article?